https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

L'Asip santé veut "changer ses méthodes" pour mieux aider les pouvoirs publics et les industriels

0 98

PARIS, 27 décembre 2017 (TICsanté) - L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) cherche à "changer ses méthodes" afin de mieux aider les pouvoirs publics et les industriels dans l'urbanisation des systèmes d'information de santé, a expliqué le 21 décembre son directeur, Michel Gagneux, lors d'une Journée nationale des industriels organisée par l'agence.

"Nous allons revoir l'ensemble de nos méthodes de travail, de concertation, d'information et d'accompagnement à votre service pour gagner tous ensemble en efficacité pour vos projets, comme pour l'intérêt des pouvoirs publics", a-t-il annoncé en ouverture de cette journée destinée à faire le point avec les industriels du secteur de l'informatique de santé sur les différents projets portés par l'Asip santé.

L'objectif est de permettre aux industriels et porteurs de projets numériques en santé d'"avoir toute la lisibilité nécessaire sur l'ensemble du champ de l'e-santé" afin de "travailler dans les meilleures conditions possibles", a-t-il poursuivi.

Du côté des pouvoirs publics, l'Asip santé entend "mieux aider" les organismes à "définir une doctrine nationale d'urbanisation qui soit au service de la stratégie nationale de santé [SNS]".

Le document présentant la SNS pour la période 2018-2022 a été mis en ligne mercredi sur le site du ministère des solidarités et de la santé, rappelle-t-on (voir dépêche du 26 décembre 2017).

Le directeur de l'Asip santé a estimé que les objectifs de la SNS "ne pourront pas être atteints sans l'apport des technologies numériques et leur appropriation à grande échelle".

Il a souligné la "mutation profonde" du système de santé qui se joue actuellement avec l'arrivée de deux "nouveaux paradigmes". "Nous allons passer d'un modèle du cloisonnement à un modèle coopératif de la relation entre l'hôpital et la ville, le sanitaire et le médico-social, le public et le privé, le généraliste et le spécialiste", a-t-il analysé.

L'autre changement réside dans le passage d'un "modèle vertical dominant dans la relation entre professionnel de santé et patient" à un "modèle plus participatif où l'échange, le partage, le traitement massifié de la donnée de santé sera une caractéristique permanente".

Interconnexion, intégration et traitements de données

Michel Gagneux a détaillé le "triple mouvement" que ces mutations entraînent du point de vue de l'informatique en santé. Le premier porte sur une "interconnexion" entre professionnels des secteurs social, médico-social et sanitaire, entre structures de santé et entre le professionnel et son patient.

Le deuxième est un mouvement "d'intégration et de mutualisation". Face à la multitude de nouveaux services proposés aux professionnels pour mieux échanger et partager l'information, l'essor des usages n'aura lieu que si les industriels sont "en capacité d'intégrer ces services aux outils de travail dans des conditions optimales de facilité, d'ergonomie et de sécurité", a développé Michel Gagneux.

Le dernier mouvement relevé par le directeur de l'Asip santé est celui du "traitement éclaté, diversifié et massifié de la donnée de santé".

Pour toutes ces évolutions, "les enjeux du numérique sont absolument considérables", a relevé Michel Gagneux. "Il va naître un foisonnement d'initiatives, de nouveaux services, d'usages et d'innovations qui vont devoir être suffisamment disciplinés pour répondre aux impératifs de l'interconnexion, de l'intégration et de la sécurisation", a-t-il prévenu, jugeant "essentiel" de travailler davantage à l'urbanisation des systèmes d'information de santé.

Cette question de l'urbanisation informatique sera le thème central de la prochaine conférence annuelle de l'Asip santé, qui aura lieu à Paris mardi 30 janvier 2018, a-t-il annoncé.

rm/eh/cd

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

Annie Prévot a pris ses fonctions à la tête de l'Asip santé

PARIS (TICsanté) - Annie Prévot, ex-directrice générale déléguée de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) chargée des systèmes d'information, a pris ses fonctions de directrice générale de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) le 1er juillet, a indiqué l'agence dans un communiqué.

0 231

Politique

Une délégation ministérielle et une agence nationale pour "renforcer la gouvernance numérique en santé" (Agnès Buzyn)

PARIS (TICsanté) - La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a annoncé le 25 avril la création d’une délégation ministérielle du numérique en santé (DNS), la suppression de la délégation à la stratégie des systèmes d’information (DSSIS) et la transformation de l'Agence des systèmes d'information de santé partagés (Asip santé) en Agence du numérique en santé (ANS) pour "renforcer la gouvernance numérique en santé".

0 376
https://www.apmjob.com/display-job/74556/?searchId=1567170277.2615&page=1

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
http://imaging.evolucare.com/Evolucare_aux_JFR_1.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=jfr2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019

  • 5ème Colloque cybersécurité en santé

    Le 03/10/2019

  • FASN Hôpital du futur

    Le 03/10/2019

  • E-Health World Monaco

    Du 15/10/2019 au 17/10/2019

  • 4èmes Rencontres hospitalo-universitaires de santé connectée

    Le 17/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019