https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

L'Asip santé annonce le départ de sa secrétaire générale, Jeanne Bossi

5 321

PARIS, 29 septembre 2014 (TICsanté) - La secrétaire générale de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé), Jeanne Bossi, va quitter ses fonctions mardi, a annoncé vendredi le groupement d'intérêt public (GIP) dans un communiqué.

Jeanne Bossi souhaite "donner une nouvelle orientation à sa carrière", indique-t-on à l'Asip santé. Le nom de son successeur n'est pas connu pour l'instant.

Elle avait rejoint en juillet 2009 l'équipe de préfiguration de l'Asip santé, en vue d'assurer les fonctions de secrétaire générale de la structure constituée en septembre 2009, rappelle-t-on.

En qualité de secrétaire générale, "elle a assuré le pilotage des fonctions support (ressources humaines, finances, affaires juridiques et communication) et joué un rôle central dans l'animation des instances de gouvernance de l'agence et dans ses relations avec les autorités de tutelle et les différents partenaires", explique l'agence dans son communiqué.

Avant de rejoindre l'Asip, Jeanne Bossi Ă©tait directrice adjointe Ă  la direction des relations avec les usagers et du contrĂ´le de la Cnil depuis le 1er juillet 2007.

Titulaire d'une maîtrise de droit public, diplômée de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, elle a d'abord été chargée d'études à la Caisse des dépôts et consignations entre 1989 et 1991, date à laquelle elle est entrée à la Cnil en tant que juriste au secteur du travail de la direction juridique.

A partir de 1994, elle s'est notamment occupée des secteurs de la santé, de l'assurance maladie et de la recherche médicale. Elle a notamment conduit les travaux de la Cnil ayant trait à la loi du 13 août 2004 relative à l'assurance maladie et au dossier médical personnel (DMP).

Elle est devenue chef de la division des affaires publiques et sociales de la Cnil en 2004 avant d'être nommée directrice adjointe à la direction des relations avec les usagers et du contrôle.

Sa "connaissance approfondie des questions relatives à la protection des données de santé à caractère personnel a été d'un apport décisif pour les grands projets conduits par l'agence", indique le communiqué. Ces projets sont notamment le DMP, la messagerie sécurisée de santé (MSsanté) et les systèmes d'information des Samu-Centres 15 et des vigilances.

MICHEL GAGNEUX DEVRAIT ETRE CONFIRME AU POSTE DE DG

Ce départ de Jeanne Bossi intervient près d'un an après celui du directeur général de l'Asip, Jean-Yves Robin, en novembre 2013 (voir dépêche du 2 décembre 2013). Michel Gagneux assure la direction de l'agence à titre intérimaire depuis cette date. Selon nos informations, il devrait être confirmé à ce poste dans les prochaines semaines.

L'actualité récente de l'Asip santé est aussi marquée par la refonte de son projet phare, le DMP (voir dépêche du 28 août). L'avant-projet de loi de santé prévoit de confier son pilotage à la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts).

Ce changement pousserait l'agence à se recentrer sur ses deux autres missions principales: l'assistance à maîtrise d'ouvrage des projets de systèmes d'information en santé et la définition et l'homologation de référentiels liés à l'interopérabilité et la sécurité des SI. Ce recentrage se traduirait par une réduction des effectifs de l'agence (120 salariés actuellement), a-t-on appris.

mb/ab/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Moins d'un professionnel de santé sur dix a déjà fait une téléconsultation (sondage Odoxa)

PARIS (TICsanté) - Seuls 9% des professionnels de santé ont déjà fait une téléconsultation, selon un sondage Odoxa pour "Le Magazine de la santé" et l'Agence du numérique en santé (ANS, ex-Asip santé) publié le 27 janvier.

0 705

E-santé

80% des médecins généralistes de moins de 50 ans utilisent les outils socles d'e-santé (étude Drees)

PARIS (TICsanté) - D’après le panel d’observation des pratiques et conditions d’exercice en médecine générale publié le 22 janvier par la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), près de 80% des médecins généralistes de moins de 50 ans utilisent quotidiennement les trois outils socles de l'e-santé: le dossier patient informatisé (DPI), le logiciel d’aide à la prescription (LAP) et la messagerie sécurisée de santé (MSSanté).

1 907
https://protect-eu.mimecast.com/s/EyzrC76REFVjOJ3H8HYlT?domain=app.livestorm.co

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (5)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://www.mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • WebconfĂ©rence "Les grandes tendances de la e-santĂ© en 2021"

    A partir du 26/01/2021

  • SANTEXPO LIVE (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021