https://inovelan.fr/santnetbox/

Systèmes d'information

L'ARS Grand Est lance un appel à candidatures pour l'informatisation du secteur médico-social

0 54

NANCY, 9 août 2017 (TICsanté) - L'agence régionale de santé (ARS) Grand Est a lancé le 17 juillet un appel à candidatures afin de fournir une aide financière à l'informatisation des établissements et services médico-sociaux (ESMS) des départements des Ardennes, de l'Aube, de la Marne et de la Haute-Marne.

Cet appel s'inscrit dans le cadre du schéma des systèmes d'information (SI) de santé et de télémédecine pour la période 2015-2020 de l'ARS Grand Est.

Un volet spécifique au médico-social a été intégré à ce schéma directeur suite à un état des lieux réalisé par l'ARS et constatant un manque d'informatisation du secteur.

L'appel à candidatures vise à "aider les ESMS accueillant des personnes âgées et des personnes en situation de handicap à acquérir des solutions conformes au cadrage régional" fixé par le schéma directeur, a expliqué l'ARS Grand Est dans un courrier adressé aux directeurs d'ESMS.

Il concerne les seuls départements de l'ex-région Champagne-Ardenne car "les territoires lorrains et alsaciens ont bénéficié par le passé de soutiens financiers sur cette thématique", a-t-elle noté.

En Alsace, le programme "SI-Soins" mis en place en 2014 par l'ARS a ainsi permis de financer les ESMS à hauteur de 665.000 euros pour soutenir le déploiement de solutions de gestion des soins, rappelle-t-on (voir dépêche du 15 février 2017).

Le nouvel appel lancé par l'ARS Grand Est en Champagne-Ardenne prévoit la mobilisation de 500.000 euros et priorise "les projets mutualisés entre plusieurs établissements" afin d'anticiper l'interopérabilité des systèmes d'information et la circulation des données "sans ressaisie manuelle", a précisé l'agence.

"Chaque établissement dont le dossier aura été retenu se verra notifier par l'ARS des crédits non reconductibles pour l'accompagnement de l'initialisation du système d'information ou des 2 premières années de service, à hauteur de 50% du montant total du projet (comprenant les coûts initiaux incluant éventuellement l'investissement de matériel, les coûts récurrents et la formation des utilisateurs), et dans la limite d'un plafond de 30.000 € TTC", a indiqué l'ARS.

Les établissements candidats doivent s'engager à "ne pas impacter sur ses prix de journée le coût récurrent annuel d'un tel système", a-t-elle ajouté.

Les conformités attendues par l'ARS sur cette vague d'informatisation portent sur la gestion de protocoles d'échanges conformes aux référentiels nationaux (IHE, HL7, CDA R2 etc.), la compatibilité avec le dossier médical partagé (DMP), la mise en place d'une messagerie sécurisée de santé (MSSanté) et la certification LAP (logiciels d'aide à la prescription).

Les dossiers de candidature doivent être envoyés d'ici le 1er septembre 2017 à l'adresse .

Ils comprennent un état des lieux des SI en cours d'exploitation, une estimation des gains attendus par l'informatisation, une copie du plan pluriannuel d'investissement, la composition d'un groupe de travail pluridisciplinaire chargé du projet, et une demande motivée.

Les fonctionnalités attendues sur le déploiement de nouvelles solutions informatiques incluent l'exploitation et la supervision, l'accès au support de 8h à 17h (y compris les jours ouvrés), et l'hébergement de données de santé agrémenté pour les hébergements externalisés.

Concernant le périmètre des solutions informatiques déployées dans les ESMS, l'ARS Grand Est explique qu'il peut "concerner la dématérialisation du dossier de l'usager, la gestion financière et/ou RH ou tout autre champ".

"La seule condition concerne l'optimisation des systèmes et du fonctionnement de la structure en intégrant d'emblée dans la démarche projet un retour sur investissement évaluable", a-t-elle précisé.

L'appel à candidatures
Le schéma directeur des systèmes d'information de santé et de télémédecine pour la période 2015-2020 de l'ARS Grand Est

rm/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Grand Est: André Bernay nommé directeur du groupement d'intérêt public Pulsy

André Bernay, ex-secrétaire général de l'agence régionale de santé (ARS) Grand Est, a été nommé directeur du groupement d'intérêt public (GIP) Pulsy, qui rassemble les anciennes structures d'appui au développement de l'e-santé d'Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine.

0 129

En bref

Déploiement de la nouvelle version de la plateforme de télémédecine francilienne Ortif

Le groupement de coopération sanitaire e-santé francilien (GCS Sesan) a annoncé début juillet préparer la migration des adhérents du service de télémédecine Ortif vers la nouvelle génération de l'outil, pour une mise en service de nouvelles fonctionnalités attendue début 2019.

0 122

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/
http://www.corwin.eu/logiciel-sante.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=fevrier2019

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Hacking Health Camp 2019

    Du 22/03/2019 au 24/03/2019

  • 7ème Congrès national de l'Apssis

    Du 02/04/2019 au 04/04/2019

  • Congrès Pro Digital Health

    Du 04/04/2019 au 05/04/2019

  • 2e Forum Derm@to Connecté

    Le 17/05/2019

  • Paris Healthcare Week 2019

    Du 21/05/2019 au 23/05/2019

  • 59èmes Journées d'études et de formation de l'IHF

    Du 05/06/2019 au 07/06/2019