https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
http://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Vers une labellisation des logiciels destinés aux hôpitaux

0 87

NICE, 8 avril 2014 (TICsanté) – Les autorités travaillent à l'élaboration d'un référentiel de labellisation des logiciels destinés aux hôpitaux, à l'image de ce qui se fait pour les logiciels d'aide à la prescription (LAP), a annoncé Philippe Burnel, délégué à la stratégie des systèmes d'information de santé (DSSIS) au ministère chargé de la Santé, la semaine dernière à la conférence World of Health IT (WoHIT) organisée à Nice par l'association Himss.

Philippe Burnel s'est exprimé à l'occasion d'une table ronde organisée par le Cercle des décideurs numérique en santé, partenaire de Himss pour l'organisation de WoHIT. Invité à présenter la politique de la France en matière d'e-santé, il a rappelé l'importance des technologies de l'information et de la communication (TIC) pour améliorer l'efficience du système de santé.

Parmi les outils mis en œuvre pour accélérer le déploiement de l'informatique en santé, il a mis l'accent sur les "dispositifs de labellisation, d'agrément", qui seront utilisés "de façon croissante". Il a rappelé la certification obligatoire par la Haute autorité de santé des systèmes d'aide à la prescription, à la décision et à la dispensation de médicaments.

"Nous sommes en train de construire dans le champ hospitalier un dispositif de labellisation de l'offre hospitalière pour répondre aux objectifs d'Hôpital numérique", a-t-il indiqué. Deux axes sont envisagés. Tout d'abord, un "référentiel en matière de démarche qualité", qui organise "la relation entre l'industriel et son client hospitalier". Ce référentiel est "quasiment terminé", a déclaré le délégué ministériel.

Le second axe est la définition d'un "référentiel fonctionnel". "Il recouvrira les différents blocs fonctionnels du programme Hôpital numérique" et définira pour chacun de ces blocs "un ensemble minimum de fonctionnalités à satisfaire", "des conditions d'interopérabilité avec les autres modules" du système d'information et une "partie sécurité".

Toujours concernant la sécurité, Philippe Burnel a indiqué qu'un travail de "screening systématique des conditions d'utilisation" des systèmes d'information a été lancé, en collaboration avec les professionnels de santé et les industriels. Cette révision aboutira dans un premier temps à la rédaction d'une série de recommandations. Une "grille de criticité" sera ensuite définie. Elle servira à choisir, parmi les recommandations, lesquelles ont vocation à devenir des obligations.

Philippe Burnel est aussi revenu sur la gouvernance de l'e-santé. "L'e-santé n'est pas un objectif en soi, mais un moyen mis en œuvre dans le cadre de la politique de santé", a-t-il insisté. A ce titre, "elle doit être portée par ceux qui s'occupent de la politique de santé", notamment la Direction générale de l'offre des soins (DGOS) et la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam).

La délégation à la stratégie des systèmes d'information de santé (DSSIS) et les structures d'assistance à maîtrise d'ouvrage ont pour but de rendre cohérente l'action de ces deux acteurs, selon Philippe Burnel. C'est notamment le cas, au niveau local, des groupements de coopération sanitaire (GCS). "24 des 26 agences régionales de santé (ARS) ont à leur côté une structure régionale d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour les accompagner", a indiqué le délégué de la DSSIS.

"L'un des enjeux des prochaines semaines et mois est de renforcer leur structuration", a-t-il déclaré. Une instruction sera envoyée aux ARS "avant la fin de l'année" pour "définir le cadre d'emploi de ces structures assistance à maîtrise d'ouvrage et les cas dans lesquels elles doivent développer leur action". /mb

La Rédaction
redaction@ticsante.com

https://aznetwork.eu/nos-offres/

Systèmes d'information

L'interopérabilité des SI et la codification des données: "clés" du succès du DMP

PARIS, 27 décembre 2018 (TICsanté) - Près de deux mois après sa généralisation, le dossier médical partagé (DMP) est très scruté et pour garantir son succès, "la compatibilité des logiciels des professionnels, l'implication de tous acteurs ou encore l'articulation du DMP avec les autres projets numériques sont essentielles", a estimé Pierre Albertini, directeur général de la CPAM de Paris.

0 938

Systèmes d'information

Début en 2019 des tests pour le projet SI Parcours sur l'AVC

ISSY-LES-MOULINEAUX (Hauts-de-Seine), 20 décembre 2018 (TICsanté) - Les tests pour le projet "Système d'information (SI) Parcours" débuteront en 2019 avec la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral (AVC) à la phase aiguë pour un déploiement dans les agences régionales de santé (ARS) en 2020 et une déclinaison à d'autres pathologies, a-t-on appris lors de la journée des filières AVC à Issy-les-Moulineaux.

0 923

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/CP_Axapa.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=axapa

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019