https://www.nehs-digital.com

E-santé

TSN: le programme de l'ARS Océan Indien change de nom et entre dans sa phase opérationnelle

0 433

PARIS, 3 novembre 2015 (TICsanté) – Le programme Territoire de soins numérique (TSN) porté par l'agence régionale de santé (ARS) Océan Indien, rebaptisé Océan Indien Innovation Santé (OIIS), entre dans sa phase de développement technique, a annoncé l'ARS le 29 octobre dans un communiqué.

L'ARS Océan Indien fait partie des cinq régions sélectionnées en septembre 2014 dans le cadre du programme TSN. Elle avait proposé un projet portant sur le territoire nord-est de la Réunion, sur un bassin de près de 200.000 habitants, rappelle-t-on (voir dépêches du 24 avril et du 10" target="_blank">www.ticsante.com/Territoire-de-soins-numerique-les-cinq-projets-retenu... septembre 2014).

Après l'ARS Rhône-Alpes au premier trimestre (voir dépêche du 23 mars) puis l'ARS Aquitaine le 22 octobre (voir dépêche du 2 novembre), l'ARS Océan Indien est la troisième à annoncer le lancement de la phase opérationnelle du programme, note-t-on.

A l'occasion d'une conférence de presse organisée le 29 octobre, l'ARS Océan Indien a annoncé le changement de nom de son programme. Le projet Plexus OI (PLateforme d'Echanges pour les nouveauX Usages des TIC en Santé dans l'Océan Indien) devient Océan Indien Innovation Santé (OIIS).

OIIS s'adressera en particulier aux patients réunionnais atteints de quatre maladies chroniques (diabète, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque et accidents vasculaires cérébraux) mais concernera aussi l'ensemble de la population de l'île, à travers un volet "prévention".

Le programme "entre dans sa phase opérationnelle", indique l'agence dans le dossier de presse diffusé à l'occasion de la conférence.

Depuis quelques semaines, les équipes du programme, menées par Denis Lerat, directeur des systèmes d'information de l'ARS et chef de projet OIIS, "multiplient les échanges avec les acteurs de la santé pour construire avec eux les solutions techniques" qui seront déployées.

A cet effet, une "Ruche de la e-santé" a été créée dans les locaux du groupement de coopération sanitaire (GCS) Tesis, à Saint-Denis (La Réunion). Il s'agit à la fois d'un "espace de coconstruction" pour les personnes impliquées dans le projet et d'un espace de "showroom" pour promouvoir l'e-santé sur le territoire.

S'y retrouvent notamment les entreprises sélectionnées par l'ARS et le GCS, au terme de six mois de dialogue compétitif, pour développer les solutions techniques.

Le groupement Capgemini/IDO-In a été désigné pour développer les solutions de partage des données et de gestion de situations complexes, le "pack sérénité" regroupant des outils pour les professionnels de santé, les portails patients et professionnels et l'infrastructure technique servant aux échanges.

Afin de développer et soutenir le tissu local d'entreprises de e-santé, l'ARS et Capgemini/IDO-In ont signé un "small business act" qui permettra aux PME locales de bénéficier des retombées du programme.

Les entreprises réunionnaises OMD Consulting (assistance à maîtrise d'ouvrage) et Zoorit (agence de communication) vont notamment accompagner la mise en œuvre du programme.

Les sociétés réunionnaises Orange Réunion, Isodom, le Groupe Austral Assistance, ainsi que les entreprises métropolitaines Interaction Healthcare, Cegedim Healthcare Software et La Netscouade vont aussi entourer Capgemini/IDO-In.

Au total, "en plus des emplois créés pour la construction et le déploiement de la solution technique du programme", OISS table sur la création "d'au moins 100 emplois directs en vitesse de croisière". Il s'agit principalement de référents, personnels de santé et chargé de coordination du parcours de soins du patient. "Des formations spécifiques […] seront mises en place pour augmenter les compétences des Réunionnais et favoriser l'emploi local", précise l'ARS.

Un premier outil, "Lien", est en cours de finalisation. Il s'agit d'une plateforme numérique de santé sécurisée, qui permettra la transmission en temps réel des comptes rendus médicaux d'un établissement de santé vers les médecins de ville et un accès permanent aux comptes rendus des patients.

Les autres services prévus (portails, service pilote de télésurveillance de l'insuffisance cardiaque, guichet unique, application de notification d'évènements rattachés aux patients pour les professionnels de santé) seront lancés début 2016.

mb/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Numérique en santé mentale: le CCOMS préconise de développer un outil pour référencer les dispositifs existants

PARIS (TICsanté) - Il manque des outils de référencement des solutions numériques existantes en santé mentale, a constaté le Dr Déborah Sebbane, directrice du Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS), lors du 2e symposium Management & psychiatrie (Maps), organisé en visioconférence le 2 juin.

0 181

E-santé

La DNS ébauche la procédure de référencement au catalogue de l'Espace numérique de santé

PARIS (TICsanté) - La délégation ministérielle du numérique en santé (DNS) a ébauché la procédure de référencement au catalogue de l'Espace numérique de santé (ENS) lors d'une téléconférence organisée par l'Agence du numérique en santé (ANS) fin mai.

0 532

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://groupepsih.com/business-intelligence-en-sante-hospivision/
http://www.phast.fr/live-snomedct-medicament/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2021

    Du 22/09/2021 au 23/09/2021

  • L'UniversitĂ© d'Ă©tĂ© de la e-santĂ© 2021

    Du 23/09/2021 au 24/09/2021