https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

E-santé

Osicat : lancement d'une étude sur un suivi des insuffisants cardiaques

0 155

PARIS, 26 août 2013 (TICsanté) - Le service de cardiologie du CHU de Toulouse a lancé l'étude clinique Osicat et un projet de télémédecine visant à évaluer l’apport médical et économique d’un programme de télésuivi à domicile des patients souffrant d’insuffisance cardiaque.

Cette étude baptisée Osicat (Optimisation de la surveillance ambulatoire des insuffisants cardiaques par télécardiologie) a pour but l'évaluation médicale d’un renforcement du parcours de soins des insuffisants cardiaques via un programme de télécardiologie.

Une évaluation médico-économique permettra de comparer le nombre d’événements (décompensations, hospitalisations, décès) intervenant pour chaque patient dans les 2 groupes de l’étude. Le projet évaluera également l’acceptabilité sociale du télésuivi chez les professionnels de santé et chez les patients.

Le recrutement des patients a débuté cet été. L'échantillon total comptera 870 patients (435 dans le groupe télésuivi et 438 dans le groupe contrôle) de la région Midi-Pyrénées. L'étude durera deux ans et demi.

Les patients du groupe télésuivi sont équipés d'un pèse-personne et d'un boitier communicant Cordiva, de la société Alere, qui permettent la télétransmission des données du poids et des symptômes. "La moyenne d'âge des insuffisants cardiaques est de 76 ans, il était donc important de développer une technologie simple", explique Julien Martel, directeur de la division santé d'Alere.

Lorsque le patient se pèse, le boitier – équipé de deux boutons "oui" et "non" – s'allume et pose huit questions. Les réponses sont analysées automatiquement et transmises aux centres investigateurs. Elles donnent lieu à un télé-accompagnement par des infirmières spécialisées avec des appels réguliers de suivi et d'éducation à la santé. Les rapports sur l'évolution des symptômes de ces patients sont adressés tous les deux mois au médecin et au cardiologue traitants.

En cas d'anomalie, une infirmière prend immédiatement contact avec le patient et l'incite à se diriger vers son médecin. "Cela permet de prévenir les décompensations cardiaques quelques jours avant qu'elles surviennent", assure le Pr Michel Galinier, chef du service cardiologie au CHU de Toulouse et coordinateur de l'étude.

Les infirmières contribuent aussi à l'éducation thérapeutique des patients. "Un simple suivi n'est pas efficace, alors qu'un suivi couplé à des explications sur les comportements à changer apporte des bénéfices", souligne Julien Martel.

Aux Etats-Unis et en Allemagne, 60.000 patients sont déjà suivis par ce dispositif. Outre-Rhin, les analyses d'Alere ont montré une baisse de moitié de la mortalité des patients et de 44% des hospitalisations au bout d'un an. Le coût des hospitalisations pour les assureurs est passé de 9.047 euros par an et par patient (groupe contrôle) à 7.803 (groupe suivi). Dans le même temps, le coût de prise en charge par les médecins est passé de 1.198 à 1.293 euros et celui des médicaments de 1.698 à 1.891 euros. Cette augmentation s'explique par le meilleur suivi de leur traitement par les patients suivis par les infirmières. L'étude clinique menée en Midi-Pyrénées a pour but de confirmer ces résultats.

Une analyse intermédiaire des premiers résultats de l'étude aura lieu début 2014. Des discussions débuteront alors entre Alere et les payeurs pour définir le modèle économique du dispositif. /mb

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

"L'innovation dans le big data risque d'échapper aux CHU" (conférence des DG)

(Par Jean-Yves PAILLE, aux Assises hospitalo-universitaires)

POITIERS, 28 décembre 2018 (TICsanté) - L'innovation en santé reposant sur l'intelligence artificielle et le big data risque d'échapper aux CHU s'ils ne se positionnent pas sur le créneau, a prévenu mi-décembre Catherine Geindre, récemment élue présidente de la conférence des directeurs généraux de CHU.

0 882

E-santé

Médecins libéraux: publication des modalités de prise en charge de la télé-expertise et de certaines consultations complexes

PARIS, 26 décembre 2018 (TICsanté) - Une décision de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam) permettant la valorisation des actes de télé-expertise et de certaines consultations complexes a été publiée le 19 décembre au Journal officiel.

0 880

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://global.evolucare.com/fr/congres-srlf/?region=fra&utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=srlf2020

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2020

    Du 07/01/2020 au 10/01/2020

  • Tour de France du numérique en santé en Nouvelle-Aquitaine

    Le 16/01/2020

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020