https://global.agfahealthcare.com/france/systemes-informations/srd_restauration/
https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Hébergement des données: lancement d'une offre de "cloud public santé" pour les hôpitaux

1 185

(Par Raphaël MOREAUX)

PARIS, 26 juin 2018 (TICsanté) - Les groupements d'intérêt public (GIP) Mipih et SIB ont présenté fin mai lors de la Paris Healthcare Week leur nouvelle offre commune de "cloud public santé", intitulée Convergence* et destinée à accompagner les établissements dans l'hébergement des données et l'externalisation du système d'information (SI).

"Cette offre publique unique en France est une opportunité pour tous les établissements qui réfléchissent à la façon d'héberger leurs données, mais qui ne sont pas en capacité de passer par un agrément ou une certification", a expliqué à TICsanté Baptiste Le Coz, directeur général adjoint du GIP Santé informatique Bretagne (SIB).

L'autorisation d'hébergement de données de santé (HDS) est passée d'un régime d'agrément à une certification en avril, rappelle-t-on (voir dépêche du 21 février 2018). Le GIP Midi Picardie informatique hospitalière (Mipih) et le SIB sont tous les deux détenteurs de l'agrément HDS.

Dans le cadre de la mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT) et de la mutualisation de la fonction informatique dans ces groupements, les établissements sont confrontés à des choix importants en matière d'hébergement des données, qu'ils peuvent garder en interne ou externaliser à des degrés divers à des prestataires.

"Nous considérons que les opérateurs publics ont un rôle à jouer pour bâtir une filière du cloud public santé et offrir un accompagnement qui corresponde réellement aux besoins spécifiques de chaque groupement", a souligné Baptiste Le Coz, précisant que "des discussions sont en cours" avec d'autres GIP pour les intégrer à cette offre.

Il a défendu "l'intégrité", "l'éthique" et la "pérennité" de cette filière publique, et sa connaissance du secteur hospitalier, par rapport aux services déjà proposés par des hébergeurs privés.

"Il y a 135 GHT, et autant de situations différentes en termes de couverture géographique, de types de connexions réseaux, d'accès internet, de niveau de maturité des datacenters, et de ressources humaines", a noté le directeur général adjoint du SIB.

La prestation d'hébergement Convergence* comprend des services "à la carte" qui vont de l'externalisation complète de l'hébergement à la gestion à distance d'infrastructures internes aux hôpitaux, avec des tarifs adaptés en fonction de l'option retenue et du volume de données à gérer.

A la prestation d'hébergement elle-même s'ajoute du conseil et un accompagnement pour aider les établissements dans leur stratégie d'externalisation.

Il n'y a pas de "recette magique" pour décider du degré d'externalisation du SI des établissements de santé, a noté la direction du SIB. Cela doit être analysé "finement" en fonction du taux d'amortissement des serveurs, des centres d'hébergement, des départs en retraite des personnels informatiques.

Les deux GIP misent sur leur vivier de 500 établissements de santé publics et privés à intérêt collectif déjà utilisateurs de leurs outils informatiques sur la gestion médicale et administrative pour assurer le succès de cette nouvelle offre d'hébergement de données de santé.

rm/ab/

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Pharmagest accélère la diffusion de ses services numériques de santé

(Par Raphaël MOREAUX)

PARIS, 19 octobre 2018 (TICsanté) - La société Pharmagest (groupe Welcoop) est entrée dans "l'ère des partenariats" avec les différents acteurs de santé afin d'accélérer le déploiement de ses services numériques de suivi des patients et de coordination des professionnels de santé, a expliqué à TICsanté son directeur général, Dominique Pautrat, à l'occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe.

0 354

Systèmes d'information

Hébergement de données de santé: un projet de décret précise les activités soumises à agrément du ministère de la culture

PARIS, 17 octobre 2018 (TICsanté) - Un projet de décret soumis à consultation auprès de la Commission européenne précise les activités d'hébergement de données de santé à caractère personnel qui doivent faire l'objet d'un agrément du ministère chargé de la culture dans le cadre des services d'archivage électronique (SAE).

0 204

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019
https://www.evolucare.com/articles/salon-sfar2019-palais_des_congres.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banniere&utm_campaign=sfar2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Sommet European AI for Health

    Le 05/09/2019

  • 7èmes Rencontres du progrès médical

    Le 10/09/2019

  • Université des déserts médicaux et numériques

    Du 20/09/2019 au 21/09/2019

  • Catel Paris 2019

    Le 03/10/2019

  • 5ème Colloque cybersécurité en santé

    Le 03/10/2019

  • FASN Hôpital du futur

    Le 03/10/2019

  • 2ème SOPHI.A Summit

    Du 20/11/2019 au 22/11/2019