https://vieviewer.com/
https://digital-solutions2.konicaminolta.fr/FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante_LP-01-Page-dinscription.html?utm_campaign=FR-20201126-WBR-0-SAN-WBR-HVF-0-digital-sante&utm_source=TicSante&utm_content=webinar&utm_medium=display

Politique

DMP: une application mobile attendue "au printemps" 2017 (Nicolas Revel)

1 479

PARIS, 10 novembre 2016 (TICsanté) - Une application mobile permettant à l'assuré de consulter son dossier médical partagé (DMP) va être lancée "au printemps" 2017, a indiqué le directeur général de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), Nicolas Revel, lors d'un Café Nile organisé le 26 octobre.

L'article 96 de la loi de santé du 26 janvier 2016 a confié à la Cnamts la responsabilité de déployer le dispositif, dont la généralisation, prévue par la loi sur l'assurance maladie de 2004, n'a jamais été finalisée.

Le déploiement du nouveau DMP va commencer en décembre dans neuf départements pilotes: Bas-Rhin, Pyrénées-Atlantiques, Côtes-d'Armor, Doubs, Haute-Garonne, Indre-et-Loire, Puy-de-Dôme, Somme et Val-de-Marne (voir dépêche du 18 octobre 2016).

Parmi les "facteurs-clés de succès", Nicolas Revel a d'abord cité l'ouverture de nombreux DMP, au-delà des quelque 500.000 existants.

Pour créer son dossier, le patient doit actuellement "être en présence d'un médecin". Or, globalement, "les médecins n'ont pas le temps" et "ils considèrent que le DMP n'est pas utile parce qu'ils n'y trouvent pas d'information". Si rien ne change, "cela ne risque pas de décoller", a prévenu le directeur général.

Dans les neuf départements pilotes, les assurés pourront "ouvrir leur DMP en ligne", ainsi que dans les accueils des caisses primaires d'assurance maladie (CPAM), a-t-il rappelé.

Il a dit souhaiter "que d'autres professionnels que les médecins puissent ouvrir des DMP", comme les pharmaciens et les infirmiers libéraux.

De plus, "dès qu'un DMP est ouvert, on doit pouvoir y trouver tout de suite de l'information utile". Le nouveau dossier va donc inclure l'historique des remboursements de l'assuré, dans un premier temps sur six mois, puis sur deux ans fin 2017.

Les professionnels de ville pourront consulter les comptes rendus d'hospitalisation, avec "si possible" un historique sur "un ou deux ans" puisque "certains hĂ´pitaux peuvent les transmettre d'un bloc".

Les professionnels hospitaliers (par exemple aux urgences) pourront accéder au volet de synthèse médicale rédigé par le médecin traitant. Cela implique cependant de "demander au médecin de pousser cette information au fil de l'eau", a noté Nicolas Revel.

Il a rapporté que, lors des discussions sur la nouvelle convention des médecins libéraux (signée le 25 août), il était "prêt" à créer une rémunération spécifique pour cela. Mais les syndicats de médecins ne l'ont "pas souhaité" car "le sujet du DMP n'était pas complètement consensuel entre eux".

"Nous avons introduit les choses différemment" dans la convention: pour bénéficier du nouveau "forfait structure", un médecin doit notamment disposer d'un logiciel d'aide à la prescription (LAP) "compatible DMP" et d'une messagerie sécurisée de santé (MSS), a expliqué Nicolas Revel.

Dès lors, si le professionnel juge que le DMP lui est utile, cela l'incitera à "pousser l'information".

Mais le "vecteur principal du décollage, ce sera le patient", a assuré le directeur général. "Il faut qu'il dispose de son DMP sur son mobile. Nous aurons à partir du printemps prochain une application DMP qui retranscrira les informations médicales de base pour le patient lui-même de manière claire", a-t-il annoncé.

Cette application sera d'abord "sommaire" mais pourra être enrichie ensuite, a-t-il indiqué.

Depuis un an, la Cnamts a "beaucoup écouté" les hôpitaux, les médecins, ou encore les associations de patients pour prendre en compte leurs attentes, a souligné Nicolas Revel.

Un point sera fait "dans un an" "pour voir s'il est raisonnable d'élargir le DMP, de le déployer sur l'ensemble des départements". Il a dit espérer que ce serait le cas "fin 2017", tout en se disant "prudent sur les échéances".

nc/ab/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

La plateforme de structuration de données Medicus AI intègre le dossier médical partagé (DMP)

La "mise à disposition de la plateforme Medicus AI" permettra de structurer automatiquement les données "issues des supports PDF ou CDA" dans le dossier médical partagé (DMP), a expliqué la start-up dans un communiqué annonçant cette expérimentation le 22 novembre.

0 470

Politique

Virage numérique du médico-social : un fonds d’amorçage de 30 millions d’euros prévu (DGCS)

MARSEILLE (TICsanté) - Le plan "ESMS numérique" bénéficie d’un fonds d’amorçage de 30 millions d’euros pour accompagner à partir de 2020 les établissements sociaux et médico-sociaux dans le virage numérique, a précisé Virginie Lasserre, directrice générale de la cohésion sociale (DGCS), lors d’une intervention au congrès de la Fédération des établissements hospitaliers et d'aide à la personne privés non lucratifs (Fehap), qui s'est tenue le 27 novembre à Marseille.

0 1036

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021