https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Systèmes d'information

CH Côte de Lumière (Vendée): la direction commune a "stoppé l'hémorragie" informatique

0 375

LA ROCHE-SUR-YON, 17 août 2016 (TICsanté) - La mise en place d'une direction commune entre l'hôpital Côte de Lumière (CHCL) et le centre hospitalier départemental de Vendée (CHD-Vendée) a permis de "stopper l'hémorragie" du système d'information du CHCL, a expliqué à TICsanté Olivier Plassais, directeur du système d'information (DSI) du CHD-Vendée.

Le DSI du CHD-Vendée, situé à La Roche-sur-Yon, a réagi à la publication début juillet d'une enquête de la chambre régionale des comptes (CRC) Pays-de-la-Loire sur le système d'information hospitalier (SIH) du CHCL, basé aux Sables-d'Olonnes (Vendée).

Ce rapport s'inscrit dans le cadre de l'enquête nationale de la Cour des comptes et des CRC sur la contribution des systèmes d'information à l'efficience hospitalière, qui doit être insérée au rapport annuel sur les lois de finances de la sécurité sociale, rappelle-t-on (voir brève du 2 mars 2016).

Il relève que, malgré des investissements informatiques importants sur la période 2008-14 (5 millions d'euros), de nombreuses insuffisances subsistent au sein de son SIH sur le plan technologique et fonctionnel, "plaçant l'établissement en situation de risque".

Il constate "une formalisation inaboutie des orientations informatiques" entraînant des difficultés de mise en oeuvre et de suivi des actions "faute d'avoir mis en place une gouvernance adaptée".

Ces conclusions sont en phase avec l'état des lieux du système informatique réalisé par Olivier Plassais, DSI de la direction commune mise en place à la fin de l'année 2014 pour le CHD-Vendée (établissement support), le CHCL, le centre hospitalier de Fontenay-le-Comte et l'hôpital "Les Collines Vendéennes" à la Châtaigneraie, tous en Vendée.

Alors que le CHCL avait misé sur le déploiement ad hoc de très hautes technologies comme la téléphonie sur IP, l'achat de véhicules auto-guidés ou de terminaux multimédias au lit du patient, "deux éléments n'ont pas été pris en compte", selon Olivier Plassais: "la capacité des ressources humaines à exploiter ces technologies" et celle de l'établissement à en "assumer les coût de maintenance".

UNE MUTUALISATION "DÉCISIVE"

"L'impulsion donnée par la direction générale et le président de la CME [commission médicale d'établissement] en annonçant une direction commune a été décisive pour remettre les compteurs à zéro", a-t-il soutenu.

La partie technologique du SI du CHCL a été confiée au responsable systèmes et réseaux du CHD-Vendée. Les établissements ont partagé leurs compétences, leurs infrastructures et les serveurs du CHD-Vendée ont pu remplacer les serveurs "vieillissants" du CHCL, a-t-il illustré.

Cette mutualisation était "la seule solution pour sécuriser le système d'information du CHCL", a assuré Olivier Plassais. Actuellement en situation de contrat de retour à l'équilibre financier (CREF) avec l'agence régionale de santé (ARS) Pays-de-la-Loire, le CHCL n'aurait selon lui pas eu les moyens d'assumer cette sécurisation sans la direction commune.

Depuis la création d'une DSI commune avec le CHD-Vendée, Olivier Plassais est à la fois chargé de "valoriser les outils du CHCL", de "renouer le contact avec les équipes métiers" et de "redonner confiance" en l'outil informatique, a-t-il énuméré.

"Il a fallu couper quelques branches mortes à la hache", a-t-il reconnu, citant l'exemple de la téléphonie sur IP abandonnée, mais "les grands axes de la feuille de route du CHCL ont été tenus".

Le dossier patient informatisé (DPI) DxCare (Medasys) a été déployé pour les prescriptions multimodales. Un outil de pilotage médico-économique a été mis en place, et l'établissement a pu obtenir un financement du programme Hôpital numérique pour le pilotage médico-économique à hauteur de 240.000 euros.

La migration des systèmes administratifs de la solution du groupement d'intérêt public (GIP) CPAGE vers la solution Convergence du GIP Midi Picardie informatique hospitalière (Mipih) est "en cours" et devrait être achevée "au 1er janvier 2018", a indiqué Olivier Plassais.

PLANIFICATION DE LA CONVERGENCE

La direction commune permet par ailleurs d'assurer la cohérence entre cette feuille de route et la convergence informatique prévue dans le groupement hospitalier de territoire (GHT) de Vendée réunissant huit établissements.

"Nous sommes tous d'accord sur la cible à atteindre. Tout le monde connaît l'unicité applicative retenue, même si chacun aura une trajectoire différente pour l'atteindre", a expliqué le DSI.

Le GHT a par exemple retenu le DPI M-Crossway de l'Ă©diteur Maincare solutions mais la fin de contrat du CHCL avec Medasys pour l'utilisation de DxCare aura seulement lieu dans trois ans.

"Nous n'allons pas quitter DxCare avant. Au contraire, on maximise son utilisation tout en sachant que nous profiterons de l'opportunité de la fin du contrat pour migrer vers la solution retenue au sein du GHT", a noté Olivier Plassais.

Dans le cadre de sa contribution à l'enquête nationale de la Cour des comptes, la CRC Pays-de-la-Loire avait déjà rendu publics ses travaux sur les SIH du centre hospitalier de Laval (voir dépêche du 11 mai 2016) et de Saumur (Maine-et-Loire) (voir dépêche du 2 mai 2016), rappelle-t-on.

Rapport de la chambre régionale des comptes Pays-de-la-Loire sur le SIH du CHCL

rm/eh/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Informatique hospitalière: les finances du Mipih inquiètent la chambre régionale des comptes

TOULOUSE (TICsanté) - La chambre régionale des comptes (CRC) d'Occitanie a qualifié la situation financière du groupement d'intérêt public (GIP) Mipih (Midi Picardie Informatique hospitalière) de "difficilement lisible" et ses comptes d’"insuffisamment fiables", dans un rapport publié le 15 juillet.

2 491

Politique

Le Conseil du numérique en santé se met en ordre de bataille

PARIS (TICsanté) - La deuxième réunion du Conseil du numérique en santé (CNS) qui s'est tenue le 20 février a été l'occasion pour les responsables ministériels du numérique en santé, Dominique Pon et Laura Létourneau, de faire un point sur l'avancement de la feuille de route numérique et de participer à la structuration des quatre groupes de travail thématiques du CNS et de la cellule éthique du CNS.

0 1299

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://mipih.fr/votre-projet-mipih/piloter-la-performance/desionnel2.html

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • SantExpo Live (Ex-Paris Healthcare Week)

    Du 09/03/2021 au 11/03/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021