https://vieviewer.com/
https://openbi.org/

Systèmes d'information

Biologie médicale: un plan pour le déploiement national d'un système de partage des résultats d'examens

0 167

PARIS, 8 septembre 2015 (TICsanté) – Le groupement de coopération sanitaire (GCS) Alsace e-santé a publié le 3 septembre le "Plan biologie 2016", une feuille de route visant à faciliter le déploiement national d'un projet d'échange et de partage des comptes rendus d'examens de biologie, sur la base d'un projet régional mené depuis 2013.

Ce rapport d'une cinquantaine de pages a été élaboré à la demande de la délégation à la stratégie des systèmes d'information de santé (DSSIS). Il vise à "permettre l’échange et le partage de comptes rendus d’examens de biologie médicale structurés entre laboratoires, professionnels de santé et patients, au sein du DMP (dossier médical partagé) et avec l’aide de la messagerie sécurisée MSSanté", résume le GCS.

La proposition de déploiement national s'inscrit dans la continuité du projet Albiom (Alsace biologie médicale) mené dans la région sous l'impulsion d'Alsace e-santé, avec le soutien de l'agence régionale de santé (ARS) et de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé).

Lancé en 2013, Albiom a consisté à déployer un outil de compte rendu structuré et codé des résultats d'examens basé sur le cadre d'interopérabilité des systèmes d’information de santé (CI-SIS). Il est aujourd'hui utilisé dans 28 laboratoires alsaciens et concernera d’ici fin 2015 plus de 66 laboratoires privés et deux laboratoires hospitaliers.

"Plusieurs sociétés éditrices ainsi que d’autres GCS e-santé projettent de déployer Albiom", annonce Alsace e-santé. Il sera notamment intégré à l'un des projets labellisés Territoires de soins numériques (TSN).

La feuille de route "Plan biologie 2016" se base sur les enseignements de ce projet pour documenter l'opportunité d'un développement des usages de partage en biologie. Elle présente aussi de manière détaillée le projet Albiom et ses résultats début 2015, une synthèse des prérequis et conditions nécessaires pour une généralisation, le plan d'action et les recommandations associées et une cible à trois ans de généralisation de la production de comptes rendus structurés.

Le GCS était parti du constat que plus de 60% des diagnostics à l'hôpital et en ville dépendent des examens de biologie médicale, mais qu'il n'est aujourd'hui "pas rare que l'information ne parvienne pas à son destinataire ou lui parvienne dans des délais peu ou pas compatibles avec ses besoins de prise en charge", peut-on lire dans le rapport.

"Grâce à l’intégration d’Albiom dans le DMP, le médecin qui a prescrit des analyses de biologie médicale dispose, dans un tableau de bord, du suivi de tous les résultats de son patient sans avoir à consulter, l’un après l’autre, chacun des comptes rendus. Il est alerté automatiquement si des résultats anormaux se présentent", explique le GCS. "Le biologiste, quant à lui, peut être rassuré : les résultats qu’il a produits et transmis via le DMP peuvent être comparés en toute sécurité", ajoute-t-il.

Le rapport cite, comme prérequis au déploiement, l'accompagnement des fournisseurs de systèmes de gestion de laboratoires (SIL), celui des biologistes et la définition de règles métier précises.

Albiom a permis "de valider opérationnellement" le dispositif mais a aussi contribué à identifier plusieurs freins à sa généralisation, notamment la faible volumétrie de DMP créés ou la difficulté de création de DMP par les biologistes.

Pour y remédier, le GCS souligne la nécessité d'accompagner les biologistes "pour faciliter leur adhésion aux objectifs d’un projet dont ils ne seront pas, en première intention, les bénéficiaires". L'adaptation du processus de création du DMP "aux usages de la profession (accueil au laboratoire, prélèvements réalisés à domicile)", la mobilisation des "régions DMP" pour l’accompagnement des premiers usages, et "l'accélération de l’implémentation des standards par les fournisseurs de SIL" font aussi partie des leviers identifiés.

Le Plan Biologie 2016 est téléchargeable sur le site du GCS Alsace e-santé

mb/ab

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Le CHU de Nancy va dématérialiser ses bulletins de salaire

NANCY (TICsanté) - Le CHU de Nancy va dématérialiser ses bulletins de salaire et ceux qu'il gère pour 30 établissements du Grand Est à partir de mai, a-t-on appris le 20 février auprès de l'établissement.

0 422

Systèmes d'information

L'informatisation du médico-social trop centrée sur les fonctions de gestion (Anap)

PARIS (TICsanté) - L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) a appelé à "dépasser" une approche du système d'information (SI) "centrée sur les fonctions de gestion", dans son premier état des lieux national de l'usage du numérique dans le secteur médico-social mis en ligne en février.

0 399

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 6 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

https://www.santexpo.com/infos-pratiques/obtenez-badge-visiteur/?utm_campaign=SE&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_term=TICSANTE

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • Hacking Health Camp 2020

    Du 20/03/2020 au 22/03/2020

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 3e colloque sur l'imagerie à l'heure de l'IA

    Le 22/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • SIDO 2020

    Du 12/05/2020 au 13/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020

  • 12e colloque données de santé en vie réelle

    Le 16/06/2020

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020