https://vieviewer.com/

Acteurs

Covid-19: Doctolib présente trois initiatives pour endiguer la chute des fréquentations des cabinets de médecine de ville

1 507

PARIS (TICsanté) - Face à la chute des fréquentations des cabinets de médecine générale et des spécialistes en ville depuis le début de l'épidémie de Covid-19, Doctolib a présenté le 16 avril trois "initiatives" pour garantir la continuité des soins pour les patients et une reprise d'activité normale pour les cabinets.

Depuis fin janvier et le début de l'épidémie de Covid-19, l’activité des médecins généralistes a chuté de 44% et celle des médecins spécialistes de 71%, d'après les chiffres du spécialiste de la prise de rendez-vous en ligne.

La baisse est encore plus forte chez les autres professionnels de santé, "en particulier les chirurgiens-dentistes (-95%), les masseurs-kinésithérapeutes (-96%) et les podologues (-96%)", a détaillé la société, à partir de chiffres internes.

Côté patients, le nombre de rendez-vous médicaux pris sur Doctolib a baissé de 66% dans la même période. Ce recul s’explique par un phénomène massif de renoncement aux soins de la part des patients. "Plus d’un tiers des patients utilisateurs de Doctolib (35%) déclarent avoir renoncé au moins une fois à consulter depuis le début de l’épidémie", souligne Doctolib.

Parmi les raisons invoquées, ils sont 38% à citer "la peur d’être contaminés", 28% "la crainte de déranger leur médecin dans la période d’épidémie" et 17% "la fermeture du cabinet", a appris l'entreprise française à partir d'un sondage réalisé entre le 14 et le 15 avril 2020 auprès de 4.161 patients utilisateurs de Doctolib.

Doctolib a ainsi pointé "un phénomène préoccupant". "En renonçant à se soigner pour le Covid-19 ou d’autres maladies, les Français mettent leur santé en danger", a-t-elle rappelé.

Trois axes pour soutenir la médecine de ville

Après avoir actĂ© la gratuitĂ© de son service de tĂ©lĂ©consultation  et pris plusieurs mesures d'aide Ă  la rĂ©organisation des cabinets de mĂ©decine de ville, Doctolib a prĂ©sentĂ© jeudi trois nouvelles initiatives pour garantir la continuitĂ© des soins pour les patients et une reprise d'activitĂ© normale pour les cabinets:

  • une communication renforcĂ©e auprès des patients utilisateurs de Doctolib

Ainsi, la société "va permettre aux 35.000 médecins qui utilisent ses services de communiquer à leurs patients sur la nécessité de continuer à se faire soigner", a-t-elle annoncé. Elle va, par ailleurs, "adresser un email aux 33 millions de patients qui disposent d’un compte sur Doctolib pour garantir la continuité des soins" et modifier les messages présents sur la page d'accueil de son site.

"Toutes ces communications sont en ligne avec les recommandations des autorités sanitaires", a ajouté l'entreprise.

  • le dĂ©veloppement accĂ©lĂ©rĂ© de la tĂ©lĂ©consultation

"L’accès à la consultation vidéo sera encore simplifié pour tous les professionnels de santé libéraux grâce à des améliorations dans la procédure d’installation", a également déclaré Doctolib, qui prévient aussi que "de nouvelles fonctionnalités seront mises en place pour améliorer la qualité du son et de l’image".

Pour faciliter encore le déploiement de la télémédecine, la société française va "accélérer le déploiement de la consultation vidéo dans les établissements de santé" et "22 nouveaux hôpitaux seront lancés d’ici la fin du mois d’avril", a-t-elle fait savoir.

  • un "plan de reprise d’activitĂ©" pour les cabinets aujourd’hui fermĂ©s

Enfin, pour les cabinets aujourd'hui fermés comme les cabinets dentaires ou de professionnels de santé paramédicaux, Doctolib va lancer "dans les prochains jours" des fonctionnalités de reprise d’activité.

L’entreprise va "communiquer également sur son site internet sur le sujet", a-t-elle indiqué. "L’objectif est de permettre un retour à la normale au plus vite pour ces cabinets en accord avec les recommandations des ordres, des syndicats et des autorités sanitaires."

Dans son allocution, prononcée lundi soir, le président de la République avait aussi alerté sur ce phénomène de désertion des cabinets de médecine de ville. "Je veux aussi vous rappeler que tous ceux qui ont une maladie chronique ou souffrent d'autres maladies doivent pouvoir continuer à consulter leur médecin. Car il n'y a pas que le virus qui tue: l'extrême solitude, le renoncement à d'autres soins peuvent-être aussi dangereux", avait-il alors prévenu.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Coronavirus: Olivier Véran annonce l'assouplissement de la téléconsultation

Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a annoncé le 8 mars l'assouplissement des conditions des actes de téléconsultation pour faire face à l'épidémie de coronavirus Sars-CoV-2, à l'issue d'un conseil de défense consacré au suivi de l'épidémie.

0 1353

Politique

Télémédecine: le Cnom appelle à faire évoluer l'avenant n°6 face à l'épidémie de coronavirus

PARIS (TICsanté) - Le président du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), Patrick Bouet, appelle les partenaires conventionnels à "faire évoluer" l'avenant n°6 à la convention médicale "dans les jours et semaines qui viennent" pour faire face à l'épidémie de coronavirus Sars-CoV-2, a-t-il indiqué à TICsanté le 4 mars.

0 1449

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 7 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org