Une opération de maintenance est prévue jeudi 28 Mai 2020 entre 13h00 et 13h30. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

https://vieviewer.com/
https://openbi.org/covid19-suivi-du-covid-19/

Acteurs

La sécurité des données de santé "très importante" pour moins d'un professionnel de santé sur trois (sondage Ipsos)

0 369

PARIS (TICsanté) - La sécurité des données de santé est "très importante" pour seulement 31% des professionnels de santé et 58% des patients, selon un sondage Ipsos pour la Mutuelle d'assurance du corps de santé français (MACSF) publié le 2 décembre.

Le sondage a été réalisé par questionnaire en ligne auprès de 500 Français "représentatifs de la population française en termes de genre, âge et région d’habitation" et de 618 professionnels de santé (médecins généralistes, spécialistes, chirurgiens-dentistes et pharmaciens), précise-t-on.

"Les professionnels de santé sous-estiment l'importance de la sécurité des données personnelles de santé pour les patients", a relevé la MACSF dans un communiqué.

Elle a noté un écart de 20 points entre patients et professionnels: la sécurité des données de santé est "importante" pour 94% des premiers et 73% des seconds.

La confiance est moins grande au sujet de la sécurité des données lors d'un transfert d'information, par exemple lors d'actes de télémédecine. Un peu moins des trois quarts des patients (69%) se disent confiants dans ce cas, et 76% des praticiens.

En revanche, seuls 45% des patients et 50% des professionnels font confiance aux applications et aux objets connectés pour garantir la sécurité de leurs données.

Les personnes interrogées sont ouvertes au partage de leurs données de santé: 86% se disent prêtes à les communiquer "pour aider à la recherche médicale et aux traitements des maladies", 74% si elles peuvent choisir qui y a accès et 69% si les données sont anonymes.

Une sur deux "communiquerait ses données personnelles pour bénéficier de réductions ou d'avantages" et 27% les communiqueraient "dans un autre pays proposant des services non disponibles en France" tels que l'assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA).

La présence des Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) dans la santé inquiète plus les professionnels que les patients: 48% des premiers estiment que leurs investissements constituent un risque pour la sécurité des données, contre 28% des seconds.

Par ailleurs, seuls 34% des patients interrogés ont déclaré savoir que "de grandes entreprises multinationales spécialisées dans le secteur numérique investissent le domaine de la santé", contre 64% des professionnels.

Le sondage montre également que les patients surestiment l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) par les professionnels de santé.

Ils sont 45% à estimer que les soignants ont recours "souvent ou quotidiennement" aux interprétations automatisées de l'imagerie médicale, alors que 4% des praticiens interrogés ont déclaré avoir déjà utilisé cette technologie.

De même, 18% des patients estiment que les praticiens ont recours "souvent ou quotidiennement" à des algorithmes d'aide à la décision, et 69% "rarement", alors que 5% des professionnels interrogés disent avoir déjà utilisé cette technologie.

Léo Caravagna
leo.caravagna@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Acteurs

Intelligence artificielle: les Hospices civils de Lyon renforcent leur infrastructure technologique avec Microsoft

PARIS (TICsanté) - L'hébergement du dossier patient informatisé (DPI) Easily* développé par les Hospices civils de Lyon (HCL) sur le cloud public de Microsoft et la mise à disposition des professionnels de l'établissement de technologies d'intelligence artificielle (IA) vont permettre d'"industrialiser" la production et l'usage d'outils numériques innovants, a expliqué le 23 mai la direction santé de Microsoft France dans un entretien à TICsanté à l'occasion de la Paris Healthcare Week.

0 792

Acteurs

Le Mipih inaugure son nouveau data center amiénois (vidéo)

AMIENS (TICsanté) - Avec 1.200 m² de superficie et "plusieurs dizaines de pétaoctects de capacité de stockage", le nouveau data center amiénois du groupement d'intérêt public (GIP) Mipih (Midi Picardie informatique hospitalière) forme "l'un des plus grands centres de stockage de données de santé de France", s'est félicité Pierre Maggioni, directeur général du GIP, lors de l'inauguration du nouveau bâtiment le 5 juin.

0 598

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 8 =
http://www.canyon.fr/
http://www.mediane.tm.fr/mediane-planning-sanitaire/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 13/04/2021