https://vieviewer.com/

E-santé

Soins psychiatriques sans consentement: un logiciel gratuit d’aide à la rédaction du certificat initial

0 495

LILLE (TICsanté) - La Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale (F2RSM Psy) Hauts-de-France propose gratuitement un logiciel d'aide à la rédaction du certificat médical initial, nécessaire dans le cadre de soins psychiatriques sans consentement, annonce-t-elle dans un communiqué diffusé le 27 novembre.

Selon la loi, un certificat médical doit être établi dans les 24 heures suivant l’admission d'une personne en soins psychiatriques sans son consentement, quel que soit le mode d'admission, puis un autre dans les 72 heures.

Les juges de la détention et des libertés (JLD) s'appuient sur ces documents pour maintenir ou ordonner la mainlevée de la mesure, et leur contenu fait l'objet de nombreux recours en appel, note-t-on. La Haute autorité de santé (HAS) a publié, en mars 2018, une "fiche mémo" d'aide à la rédaction des certificats.

La F2RSM Psy Hauts-de-France propose donc Cert'In*, un logiciel "gratuit et libre d’accès", qui "permet au clinicien de rédiger rigoureusement le certificat médical initial d’une mesure de soins psychiatriques sans consentement sans aucune connaissance technique sur la législation", fait-elle valoir.

"L’utilisation généralisée de ce logiciel pourrait permettre d’améliorer les pratiques et de garantir les droits des patients grâce à un respect strict des procédures de mise en place des soins psychiatriques sans consentement", souligne-t-elle.

Plus précisément, ce logiciel "propose une aide au praticien en automatisant la rédaction d’un certificat médical initial, en l’adaptant à la situation et en répondant à l’ensemble des exigences de la loi", et ce quelle que soit la procédure: soins psychiatriques à la demande d’un tiers (SPDT), de SPDT en urgence, soins psychiatriques en péril imminent, soins psychiatriques à la demande d’un représentant de l’état (SPDRE), SPDRE avec danger imminent pour la sûreté des personnes et SPDRE pour les personnes incarcérées.

S'assurer de la bonne indication des soins sans consentement

L'interface du logiciel, qualifiée de "très simple", permet donc de produire un certificat initial valide pour une situation clinique donnée, après que l’utilisateur a saisi "successivement un certain nombre d’informations (renseignements relatifs au patient et description clinique, renseignements relatifs au médecin, date et lieu de rédaction du certificat, etc.)".

Ces informations "permettent de s’assurer de l’indication de soins psychiatriques sans consentement pour la situation clinique concernée", de "choisir la mesure de soins psychiatriques sans consentement adaptée à la situation clinique sans aucune connaissance nécessaire a priori du texte de loi".

Le certificat peut ensuite être téléchargé soit en format PDF, soit en format doc, "ce qui permet des modifications complémentaires si nécessaires".

"Aucune des informations saisies n’est sauvegardée par le logiciel. Celles-ci sont intégrées directement dans le document produit et mises à disposition de l’utilisateur", est-il précisé.

Ce logiciel a été développé par la F2RSM Psy Hauts-de-France, le CHU de Lille (Thomas Fovet, Mathilde Horn, Pierre Thomas, Guillaume Vaiva et Ali Amad), l'établissement public de santé mentale (EPSM) Lille-Métropole (Valériane Dujardin) ainsi que Pierre-Ugo Desmarets pour le développement informatique, est-il indiqué sur la page consacrée au logiciel sur le site internet de la fédération.

Pour télécharger Cert'in

Valérie Lespez
valerie.lespez@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Soins sans consentement en psychiatrie: vers une annulation partielle du décret Hopsyweb par le Conseil d'Etat

PARIS (TICsanté) - Le rapporteur public du Conseil d'Etat a préconisé le 16 septembre l'annulation de trois articles du décret qui a institué Hopsyweb, traitement de données à caractère personnel pour le suivi des personnes en soins psychiatriques sans consentement.

0 828

E-santé

Plus de 60.000 téléconsultations facturées à l'assurance maladie en un an

PARIS (TICsanté) - Plus de 60.000 actes de téléconsultations auront été facturés à la Caisse nationale d'assurance maladie au 15 septembre, un an après l'entrée en vigueur du remboursement de droit commun, a estimé la Cnam dans un communiqué diffusé jeudi.

0 1310

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org