https://vieviewer.com/

Politique

La procédure de certification des LAP/LAD précisée dans un projet de décret

0 867

PARIS (TICsanté) - Un projet de décret d'application de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2019 précise la nouvelle procédure de certification des logiciels d'aide à la prescription et à la dispensation (LAP/LAD) et définit leurs modalités d'utilisation.

Le projet de décret vient en application de l'article L161-38 du code de la sécurité sociale issu de l'article 49 de la LFSS pour 2019.

Il définit les fonctionnalités des logiciels d'aide à la prescription médicale et d'aide à la dispensation (officinale et par les pharmacies à usage intérieur -PUI) et précise les éléments relatifs à la procédure de certification élaborée par la Haute autorité de santé (HAS).

"Un logiciel d'aide à la prescription médicale certifié est un logiciel capable de répondre à un ensemble d'exigences minimales fonctionnelles en matière de sécurité, de qualité et d'efficience dans l'aide à la prescription de médicaments et la démonstration est attestée selon une procédure établie par la HAS", lit-on dans le projet de décret.

Parmi ces "fonctionnalités minimales" attendues, le texte cite: "l'absence de toute information étrangère à la prescription et de publicité de toute nature"; "des informations relatives au concepteur du logiciel et au financement de l'élaboration de ce logiciel" ou encore "la diffusion systématique et en temps réel de messages d'alerte sanitaires émis par les autorités sanitaires".

Le LAD est également défini par le texte comme un logiciel "capable de répondre à un ensemble d'exigences minimales fonctionnelles en matière de sécurité, de qualité et d'efficience dans l'aide à la dispensation de médicaments et la démonstration est attestée selon une procédure établie par la HAS". Là encore, le texte note la même série de fonctionnalités dites "minimales de sécurité" que pour les LAP.

Fin de l'obligation de certification des LAP/LAD

Pour rappel, conformément à l'article 49 de la LFSS 2019, la procédure de certification des LAP/LAD n'est plus obligatoire mais "peut être demandée par les éditeurs" pour des logiciels dont au moins une des fonctionnalités propose une aide à la dispensation de médicaments par les pharmacies à usage intérieur (PUI), mais aussi pour la dispensation de "produits de santé et prestations éventuellement associées, le cas échéant par les pharmacies d'officine ou les pharmacies à usage intérieur" (cf dépêche du 26/10/2018 à 18:48).

Le projet de dĂ©cret d'application de l'article 49 souligne Ă©galement le rĂ´le de la HAS qui Ă©tablit la procĂ©dure de certification des LAP/LAD. Pour rappel, la suppression du caractère obligatoire de la certification des LAP/LAD par la HAS fait suite Ă  une dĂ©cision du Conseil d'Etat rendue en juillet 2018 .

De son côté, la HAS avait alors pris note de la décision et communiqué sur le fait que la certification devait rester "une démarche primordiale" qui, si elle n’est plus obligatoire, permet d’apporter des "garanties complémentaires à celle du marquage CE".

Le projet de décret d'application rappelle néanmoins aux éditeurs de logiciels que s'ils requièrent une certification, ils devront alors s'engager "à faire évoluer leur logiciel pour en assurer la conformité avec les évolutions des fonctionnalités".

En cas de retard de la mise à jour d'un logiciel certifié ou de non-respect des éléments de certification, "hors les cas d'impossibilité technique", la ministre des solidarités et de la santé, également chargée de la sécurité sociale, peut alors prononcer une pénalité financière à l'encontre de l'entreprise éditant le logiciel qui n'a pas respecté les engagements.

"Le montant de la pénalité est fixé en fonction de la gravité et de la durée du manquement constaté et, le cas échéant, du nombre de réitérations des manquements, sans pouvoir être supérieur à 10% du chiffre d'affaires hors taxes réalisé en France par l'entreprise au titre du dernier exercice clos pour le ou les logiciels concernés par le manquement", précise le texte.

L'organisme certificateur doit, lui, "informer la HAS de toute modification, suspension ou retrait de la décision de certification" qui surviendrait, a souligné le projet de décret d'application.

Calcul des indemnités journalières en temps partiel thérapeutique

Par ailleurs, le projet de décret fixe les modalités de calcul de l'indemnité journalière en temps partiel thérapeutique, contenues dans l'article 50 de la LFSS 2019.

"Les modalités de calcul de l'indemnité journalière mentionnée à l'article L323-3 sont identiques à celles prévues à l'article L323-4. Le montant de cette indemnité journalière ne peut être supérieur à la perte de gain journalière liée à la réduction de l'activité résultant du travail à temps partiel pour motif thérapeutique", peut-on lire.

Ces nouvelles modalités seront applicables au lendemain de la parution du décret d'application.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

E-prescription: un projet d'ordonnance prévoit d'exempter les établissements de santé

PARIS (TICsanté) - Un projet d'ordonnance relative à la généralisation de la prescription électronique, dont TICsanté a obtenu copie, prévoit que les prescriptions "sont établies de manière dématérialisée et transmises par voie électronique à l’assurance maladie, à l’exception des prescriptions effectuées et exécutées au sein des établissements de santé".

2 199

Politique

Coronavirus: un décret autorise temporairement un remboursement dérogatoire des actes de télésuivi infirmier

PARIS (TICsanté) - Un décret publié le 20 mars au Journal officiel assouplit jusqu'au 31 mai les conditions dérogatoires de prise en charge des activités de télésoin réalisées à domicile par les infirmiers libéraux conventionnés, afin de prendre en charge les personnes atteintes par le Covid-19.

0 700

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • JournĂ©e En avant la e-santĂ© 2020

    Le 22/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021

https://vph2020.sciencesconf.org