https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniereticsanteseptembresite&utm_term=&utm_content=

Acteurs

Pharmagest met un pied dans la blockchain en entrant au capital d'Embleema

0 769

VILLERS-LES-NANCY (Meurthe-et-Moselle), NEW YORK (TICsanté) - Le spécialiste de l'informatique des professionnels de santé Pharmagest (groupe Welcoop) a pris 15% du capital de la start-up franco-américaine Embleema, spécialisée dans la blockchain en santé, ont-ils annoncé le 8 janvier dans un communiqué commun.

Aucun élément financier n'a été dévoilé, Pharmagest se contentant de revendiquer le statut d'"actionnaire industriel de référence" de son nouveau partenaire.

Cette prise de participation intervient dans le cadre d'un partenariat stratégique visant à "développer en France et en Europe des applications de partage des données de santé basées sur la blockchain".

Depuis une dizaine d'années, la blockchain prend une place de plus en plus importante dans la galaxie numérique et après avoir conquis le monde de la finance, elle séduit désormais celui de la santé.

Cette technologie consiste à inscrire dans une chaîne de blocs informatiques inaltérable toute transaction d'un objet numérique, et à la faire approuver de façon traçable et décentralisée par l'ensemble des acteurs membres de la chaîne.

Embleema, fondé par Robert Chu, ancien d'IBM et IMS Health (aujourd'hui Iqvia), est en pointe sur le sujet.

A partir de sa technologie, la start-up a développé un carnet de santé numérique baptisé PatientTruth, qu'elle a déjà lancé aux Etats-Unis en juillet 2018 (voir dépêche du 12 janvier 2018). "Il permet à chaque patient de compiler en ligne son historique de santé, et de décider de le partager", rappelle-t-elle.

Elle a aussi mis sur pied un consortium pour collecter les données en vie réelle des patients contre rémunération, dans le but d'améliorer la recherche et la pharmacovigilance (voir dépêche du 12 octobre 2018).

L'initiative est financée par une levée de fonds en crypto-monnaie dont le coup d'envoi a été donné en octobre 2018 à Paris. Dans le cadre de cette ICO (Initial Coin Offering), Embleema émet des jetons numériques (tokens), dont 30 millions ont été acquis par Pharmagest lors d'une phase de souscription privée (soit un total de 5,2 millions d'euros, la valeur initiale du token étant de 17,34 centimes).

"Grâce à ce partenariat stratégique avec Pharmagest, Embleema va pouvoir accélérer le développement de la première place de marché mondiale de données de santé pour la recherche médicale entre les patients, les entreprises de la recherche clinique, académique ou pharmaceutique et les autorités de santé", peut-on lire dans le communiqué des deux sociétés.

"Sur cette place de marché, les patients bénéficieront d’une compensation en jetons numériques (tokens nommés tokens RWE, pour Real World Evidence) en échange de leurs données. Les jetons seront également utilisés par les autres participants du réseau d’Embleema, dont Pharmagest", est-il ajouté.

DĂ©velopper la technologie d'Embleema en Europe

Pharmagest, qui a fait de l'e-santé l'un des axes clés de sa croissance, indique qu'il va accompagner Embleema pour "accélérer le développement et le déploiement de sa technologie en Europe pour enrichir sa blockchain de données de santé en vie réelle".

Cette technologie sera notamment intégrée aux produits déjà développés par Pharmagest, qui met en avant sa forte présence dans les officines, mais aussi à l'hôpital et dans le secteur médico-social.

"Nous croyons au très fort potentiel de la technologie blockchain appliquée au secteur de la santé. Elle va devenir une technologie fondamentale pour sécuriser les données de santé en toute transparence pour le patient", commente le président de Pharmagest, Thierry Chapusot, cité dans le communiqué.

"Avec cette participation, Pharmagest se positionne fortement pour préparer le futur de la santé en enrichissant son portefeuille technologique de manière significative", ajoute-t-il.

"L’entrée de Pharmagest dans notre capital va nous donner les ressources financières nécessaires pour déployer rapidement ces technologies à tous les patients qui passent en officine ou qui sont suivi dans un établissement équipé par Pharmagest", estime pour sa part Robert Chu, également cité dans le communiqué.

Guillaume Bietry

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Entrepôts de données de santé: l'AP-HM mise sur son dossier patient informatisé

MARSEILLE (TICsanté) - L'entrepôt de données de santé (EDS) de l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) repose en partie sur les données issues du dossier patient informatisé (DPI) qui servent à "l'amélioration de la prise en charge patients et à l'optimisation du pilotage médico-économique", a expliqué à TICsanté le Pr Pierre Champsaur, radiologue, président de la commission "système d'information et DPI" à l'AP-HM.

0 846

En bref

Pharmagest acquiert la société italienne Svemu

La société d'informatique pour pharmacies d'officine Pharmagest a annoncé le 3 octobre avoir finalisé l'acquisition de son concurrent italien Svemu pour "élargir le maillage territorial transalpin de Pharmagest Italia".

0 829
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://esante.pharmagest.com/blog/pharmagest-diatelic-organise-son-symposium-au-congres-sfndt-le-8-octobre/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021