https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

La fédération de start-up France eHealth Tech attire les laboratoires pharmaceutiques

0 396

PARIS, 16 février 2016 (TICsanté) - Alors que Sanofi a annoncé le 8 février son adhésion à l'association de start-up de l'e-santé France eHealth Tech, "d'autres groupes industriels ont fait part de leur intérêt pour nous rejoindre", a expliqué à TICsanté Jérôme Iglesias, co-fondateur de la start-up JICC et président de la commission industrielle et économique de l'association.

Lancée officiellement en novembre 2015 (voir dépêche du 11 janvier 2016), l'association France eHealth Tech entend fédérer le plus grand nombre de start-up françaises afin que la filière du numérique en santé gagne en lisibilité et en visibilité auprès des pouvoirs publics.

Une centaine de jeunes pousses ont déjà rejoint le mouvement. Sanofi est le premier représentant de l'industrie pharmaceutique à annoncer son adhésion à l'association afin de "promouvoir l'innovation ouverte" et "accélérer la compétitivité française en matière de e-santé", a indiqué l'entreprise dans un communiqué de presse.

Citant les partenariats déjà noués avec Google ou l'éditeur français Voluntis pour améliorer la prise en charge et le suivi du diabète (voir dépêche du 22 janvier 2016), Gilles Litman, directeur performance et innovation de Sanofi, a expliqué le 8 février lors de la troisième édition des Trophées de la santé mobile que cette adhésion marquait "la volonté de Sanofi d'aller au-delà du seul médicament" et d'"étoffer son offre digitale" pour un meilleur accompagnement des patients.

"Cela symbolise le virage pris par Sanofi vers l'innovation ouverte en favorisant les relations entre grands groupes et start-up, en s'engageant dans des incubateurs, des pôles de compétitivité, ou en participant à des hackathons comme le 'Hacking health camp' à Strasbourg", a-t-il détaillé, jugeant que "l'innovation émerge dans des petites structures souples et agiles".

Gilles Litman a également rappelé que Sanofi était signataire de l'"Alliance pour l'innovation ouverte" lancée en décembre 2015 par le ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique.

Du côté de la fédération France eHealth Tech, Jérôme Iglesias s'est dit "très content" de l'adhésion de Sanofi. "Nous savions que de grands groupes allaient être intéressés par notre initiative, mais on ne pensait pas qu'ils allaient taper à notre porte si vite", a-t-il confié à TICsanté.

"Nous attendons d'autres formulaires d'inscription d'industriels de la pharmacie qui ont fait part de leur intérêt pour la fédération, mais aussi de compagnies d'assurance et de groupes technologiques", a-t-il ajouté.

Selon lui, il ne s'agit pas d'un dévoiement de l'association initialement consacrée aux start-up. "Les industriels nous rejoignent avec un statut de 'membre associé' et peuvent participer à nos commissions, mais les start-up sont les seules à avoir un droit de vote et à participer aux décisions de la fédération", a-t-il précisé.

La participation d'entreprises phares du secteur de la santé à France eHealth Tech doit permettre de "créer des synergies avec les start-up, dont certaines ont vocation à être rachetées par des grands groupes", a-t-il expliqué.

Le "cercle vertueux" que la fédération entend développer consiste à fluidifier les relations entre industriels et start-up, ces dernières apportant leur capacité d'innovation et profitant en échange du savoir-faire, de l'expertise, des moyens, mais aussi de la visibilité des industriels.

Pour cela, la commission économique et industrielle de France eHealth Tech réfléchit à la rédaction d'un guide à destination des grands groupes et des start-up pour leur permettre de mieux dialoguer afin de nouer des partenariats commerciaux, a-t-on appris auprès de Jérôme Iglesias.

"Il faut expliquer aux start-up comment s'adresser aux différentes fonctions des grands groupes et, inversement, inciter ces derniers à gagner en agilité", a-t-il illustré.

Il s'est toutefois dit "vigilant" à ce que les potentiels partenariats ou accords de co-développement qui pourraient être signés "ne cannibalisent pas l'activité d'une start-up" et que "tout ce qui touche à la propriété intellectuelle ne soit pas dévoyé".

La fédération France eHealth Tech a vocation à réunir "l'ensemble des acteurs des nouvelles technologies et de la santé", a poursuivi Jérôme Iglesias estimant qu'à terme, les établissements de santé et les associations de patients pourraient aussi rejoindre la fédération en tant que "membres associés".

"Ils ont un rôle à jouer dans la vie de l'association, peut-être encore plus que les industriels, car ce sont eux les utilisateurs finaux", a-t-il souligné.

rm/eh/nc

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 874

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 741

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
1 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021