https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

IBM s'associe à une start-up pour créer un accélérateur de projets en e-santé

0 343

PARIS, 4 février 2016 (TICsanté) - IBM et la plateforme de financement participatif Wellfundr ont annoncé le 28 janvier la création d'HealthShapr, un accélérateur de projets en e-santé qui propose aux professionnels de santé et aux patients un "accompagnement global" pour le développement d'applications et d'objets connectés.

"Nous voulons apporter une réponse et un accompagnement aux professionnels de santé et aux patients qui souhaitent s'impliquer dans la révolution numérique du secteur de la santé", a expliqué Fabrice Nabet, président et fondateur de Wellfundr, lors de la conférence de presse de lancement d'HealthShapr.

A partir d'une idée d'application ou d'objet connecté soumise par un professionnel ou un patient, HealthShapr propose de prendre en charge l'étude d'intérêt, de faisabilité et de coût, le financement participatif (crowdfunding) grâce à la plateforme Wellfundr, le développement, le design, l'hébergement et la publication de l'application sur un store, ou le prototypage s'il s'agit d'un objet connecté.

Pour être éligible, le projet doit répondre à un besoin de la pratique médicale, ou à un besoin des patients, être validé par une caution médicale, et offrir par sa maturité une "garantie de pérennité", indique le communiqué de presse de lancement d'HealthShapr.

"La réussite ou non de la levée de fonds sur Internet sera aussi une preuve de la valeur potentielle de ces innovations pour les usagers", a estimé Fabrice Nabet, précisant que les projets qui n'obtiennent pas les fonds suffisants ne pourront pas passer à la phase de développement.

Un premier appel à projets a débuté le 28 janvier et se clôturera le 2 mars. "Nous nous engageons à répondre aux candidats en moins de 72 heures après réception de leur dossier", a affirmé Fabrice Nabet. Une seconde session est prévue aux mois de septembre et d'octobre.

Afin de garantir cet "accompagnement global", WellFundr s'est associé à IBM, qui met à disposition d'HealthShapr sa plateforme PaaS ("platform as a service") Bluemix pour le développement des applications et des objets connectés.

Basée sur des standards ouverts de développement et fonctionnant sur le cloud public SoftLayer, Bluemix intègre 140 services (bases de données, outils de traduction, interfaçage d'applications, gestion de notifications, etc.), dont 28 services d'analyse cognitive, permettant de développer des systèmes auto-apprenants à partir d'algorithmes intelligents, a précisé Antoine Jeanpierre, directeur du développement de l'écosystème IBM.

"Nous comptons proposer 50 services d'analyse cognitive sur Bluemix d'ici à la fin de l'année", a-t-il ajouté.

IBM s'est investi dans les technologies cognitives depuis 2011 en développant notamment le programme informatique d'intelligence artificielle Watson, rappelle-t-on. Une division d'IBM baptisée "Watson Health" est depuis entièrement consacrée au secteur de l'e-santé.

Le partenariat autour de l'accélérateur de projets HealthShapr inclut la société Mauna Innovation, qui apportera son expertise en développement et en intégration des projets sur la plateforme Bluemix.

Egalement partenaire, l'agence de design Ova Design, interviendra au moment de la sélection d'un projet portant sur un objet connecté, puis assurera sa conception et son prototypage.

"L'objectif d'HealthShapr est d'apporter aux médecins porteurs d'innovation des compétences qu'ils n'ont pas forcément, tout en leur laissant le temps de continuer à exercer", a assuré Fabrice Nabet.

Il a par ailleurs précisé qu'"aucun droit de propriété intellectuelle ne sera exigé par HealthShapr". La plateforme se rémunèrera par un prélèvement de 5% à 6% des financements récoltés grâce au crowdfunding, en fonction du profil du porteur de projet (start-up, association, personne physique).

Selon un sondage* réalisé par Wellfundr en partenariat avec le magazine What's up Doc, 53% des jeunes médecins indiquent avoir déjà eu l'idée d'un projet d'e-santé.

Parmi les contraintes évoquées par les sondés pour la mise en oeuvre de ces projets, 56% des répondants citent le manque de temps, 46% le manque de compétences techniques et 31% le manque d'expertise liée au financement de ces projets.

rm/ab

*Sondage réalisé du 7 au 20 janvier 2016 sur un échantillon de 250 jeunes professions de santé lecteurs de What's Up Doc.

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

IBM obtient la certification "hébergeur de données de santé" (HDS)

Le géant américain IBM a annoncé le 9 décembre avoir décroché la certification "hébergeur de données de santé" (HDS) pour ses datacenters cloud de Paris et Francfort en (Allemagne) ainsi que pour les datacenters d’IBM Services en France.

0 676

En bref

Le DPI Orbis désormais déployé dans toute l'AP-HP

L’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) a déployé le logiciel Orbis (Agfa Healthcare) dans ses 39 hôpitaux, désormais tous équipés du service de numéro d’identification unique, a annoncé le 28 octobre le groupe hospitalier parisien.

0 965

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
7 + 1 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021