https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Systèmes d'information

L'ordre des médecins veut un accès simplifié aux systèmes d'information en santé

0 422

PARIS, 28 janvier 2016 (TICsanté) - Le Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom) recommande de "faciliter l'accès de la profession aux systèmes d'information des établissements" et propose de rendre obligatoire l'utilisation d'une messagerie sécurisée entre professionnels de santé dans un livre blanc "pour l'avenir de la santé" publié le 26 janvier.

Parmi les 10 propositions formulées dans ce livre blanc, le Cnom relève l'impératif de "simplifier" et d'"homogénéiser les logiciels métiers ainsi que les systèmes d'information des établissements".

Il recommande de "promouvoir une messagerie sécurisée unique et interopérable pour un meilleur partage de certaines informations entre professionnels de santé et une meilleure accessibilité des usagers à certaines informations".

Cette messagerie unique pourrait dès lors être rendue obligatoire pour les médecins et les établissements de santé afin de partager rapidement les comptes rendus et résultats d'examens, propose le Cnom.

"Il faut rompre avec la complexité du système actuel, mêlant l'Agence des systèmes d'information en matière de santé, le dossier médical partagé et les messageries sécurisées, dont Apycript", détaille-t-il.

Le livre blanc du Cnom "pour l'avenir de la santé" rappelle également la nécessité de "favoriser l'accès à un très haut débit sécurisé de l'ensemble des professionnels de santé [...] pour permettre l'exercice des missions de service public".

L'objectif est de rendre au médecin du "temps médical" en le dégageant des tâches administratives jugées chronophages par la profession, notamment par la mise en place d'aides spécifiques (secrétariat mutualisé, télésecrétariat etc.) et l'accès à des outils performants et homogènes.

Ces aides et ces outils pourraient être gérés au sein d'un "bassin de proximité santé", échelon territorial unique de coordination des soins dont le Cnom propose la création.

Cet échelon intégrerait des structures d'exercice libéral, salarié, des structures hospitalières de proximité publiques ou privées et des consultants de premier et second recours.

Le livre blanc intègre la synthèse d'une cinquantaine de rencontres organisées avec les principaux acteurs impliqués dans le domaine médical. Il contient plusieurs verbatim de médecins et de représentants d'associations à propos de l'informatisation des métiers du secteur de la santé, et du partage d'informations entre professionnels.

Claude Leicher, président du syndicat des médecins généralistes MG France, considère ainsi que "le dossier professionnel du médecin, carrefour du recueil des données du patient, pourrait être la source dans laquelle les différents professionnels de santé pourraient venir puiser les données utiles avec l'autorisation du patient".

Le président de la Fédération des médecins de France (FMF), Jean-Paul Hamon, propose pour sa part d'attribuer un "forfait structure" aux professionnels de santé, pour "travailler avec un secrétariat et des outils informatiques communicants, afin d'assurer la coordination et la continuité des soins, quelle que soit la spécialité clinique".

Le Cnom recommande enfin de poursuivre le développement de la télémédecine, et renvoie sur ce point aux préconisations qu'il a déjà détaillées dans deux livres blancs publiés en septembre 2014 (voir dépêche du 17 septembre 2014) et en janvier 2015 (voir dépêche du 5 février 2015).

Livre blanc: "Pour l'avenir de la santé: de la grande consultation aux propositions"

rm/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Politique

L'Asip santé devient officiellement l'Agence du numérique en santé

PARIS (TICsanté) - Un avenant à la convention constitutive du groupement d'intérêt public (GIP) "Agence des systèmes d'information partagés de santé" (Asip santé) a été publié au Journal officiel le 20 décembre, actant à la place la création du GIP "Agence du numérique en santé" (ANS).

0 669

Acteurs

Le Dr Jacques Lucas nommé président de l'Agence du numérique en santé (ex-Asip santé)

PARIS (TICsanté) - Le ministère des solidarités et de la santé a annoncé le 31 octobre la nomination du Dr Jacques Lucas, ancien premier vice-président et délégué général au numérique du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), en tant que président de l'Agence du numérique en santé (ANS), amenée à remplacer l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé).

0 722

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
8 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021