https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Insuffisance cardiaque et BPCO: le français P2Link signe un premier partenariat avec Qualcomm Life

0 336

SAN DIEGO (Etats-Unis), 10 septembre 2015 (TICsanté) – L'entreprise grenobloise P2Link et le spécialiste mondial des technologies mobiles Qualcomm Life ont annoncé un partenariat dans le domaine de l'insuffisance cardiaque et de l'insuffisance respiratoire, à l'occasion du Qualcomm Life Connect 2015 Ecosystem Conference, le 31 août à San Diego en Californie.

La société P2Link, basée à Grenoble et à Cambridge (Etats-Unis), a été fondée en octobre 2014 par Paul Verdiel, après sa démission de la présidence de la société de télémédecine H2AD qu'il a créée en 2004. "P2Link vend des programmes de prévention secondaire pour les maladies chroniques et applique ces programmes à travers différents outils qu'elle développe elle-même", a expliqué Paul Verdiel à TICsanté.

La société a choisi de se positionner sur deux pathologies "pour lesquelles les résultats sont facilement évaluables": l'insuffisance cardiaque et la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Elle s'appuie sur des équipes médicales et soignantes qui, par des centres d'appel, suivent les patients et les aidants. Une analyse de l'environnement des patients est aussi réalisée grâce à des appareils connectés.

"Nous prenons en compte des indicateurs tant physiologiques que sociaux et psychologiques et avons développé un moteur prédictif qui permet de détecter les décompensations", indique Paul Verdiel.

Son partenariat avec Qualcomm Life permettra à P2Link d'utiliser la plateforme 2net du groupe, qui assure la récolte de données issues d'objets connectés de santé (voir dépêche du 7 janvier 2014). "Nous avons choisi de nouer une collaboration avec Qualcomm Life car leur solution est déployable à la fois en Europe et aux Etats-Unis", précise le président de la société.

Un premier déploiement du service aura lieu d'ici "deux mois" dans le bassin de population de l'Emerson Hospital de Concord, dans le Massachusetts. Dans cette perspective, P2Link va ouvrir dans les prochaines semaines un centre d'appel à Boston. La société a pour objectif de suivre 6.000 patients dans les trois à cinq ans et assure que son dispositif permettra de réduire de 10% à 15% le coût de prise en charge des patients, grâce à la baisse des ré-hospitalisation et des durées moyennes de séjour.

"Notre business model sur ce projet est particulier, car nous sommes 'en risque', c'est-à-dire que nous serons rémunérés en fonction des économies réalisées", précise le chef d'entreprise.

UN MARCHÉ PLUS MATURE AUX ÉTATS-UNIS

Si ce premier déploiement a lieu aux Etats-Unis, c'est que le marché y est "time-to-market, prêt à être déployé", assure Paul Verdiel. "Il y a une révolution en marche et beaucoup d'acteurs embrayent dessus pour augmenter les indicateurs qualité et baisser les coûts d'hospitalisation", ajoute-t-il.

A l'inverse, celui qui a quitté H2AD peu après l'adoption, en mai 2014, d'un plan de continuation d'activité défini après sa mise en redressement judiciaire (voir dépêche du 8 juillet 2013) estime qu'en France, "le marché n'est pas mûr: on est sur des tests, des pilotes, des phases de preuve, des démonstrateurs".
Toutefois, l'ensemble des développements et de la R&D de P2Link se font à Grenoble et Paris, précise-t-il. Et la société "fera des annonces dans les prochains mois" en France, notamment l'ouverture d'un centre d'appels dans une région qui reste à déterminer. "On se positionnera sur des pilotes, mais il va être difficile de déployer en masse une solution industrielle", regrette Paul Verdiel.

mb/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 829

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 690

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 3 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021