https://vieviewer.com/
https://www.enovacom.fr/notre-offre/

E-santé

E-santé et télémédecine: l'ARS Midi-Pyrénées va investir 15,7 millions d'euros sur trois ans

0 267

TOULOUSE, 1er juillet 2015 (APM) - L'agence régionale de santé (ARS) Midi-Pyrénées et le groupement de coopération sanitaire (GCS) Télésanté Midi-Pyrénées ont signé jeudi un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens (CPOM) portant sur le développement de la télémédecine et de l'e-santé dans la région, ont annoncé les deux organismes vendredi dans un communiqué commun.

Ce CPOM a été signé par la directrice générale de l'ARS, Monique Cavalier, et par le Pr Louis Lareng, administrateur du GCS. Il prévoit un investissement de 15,7 millions d'euros de l'agence sur la période 2015-17 afin de "construire et urbaniser" un système d'information régional en santé.

Un bouquet de services va être mis en place au sein d'un "Espace numérique régional de santé 2.0" (ENRS 2.0) pour "une transformation numérique des pratiques professionnelles et des filières de soins", indique le communiqué.

Cette plateforme technologique sera ouverte à l'automne 2015, "avec une migration et un déploiement progressif des nouveaux services sur 2016". Sa construction "s'effectue dans une démarche participative associant des référents issus des secteurs hospitalier, médico-social, ambulatoire et même social", expliquent le GCS et l'ARS.

La plateforme inclura en premier lieu un système d'information "Télémédecine et parcours de soins", en capacité de répondre à des protocoles de prise en charge précis. Elle s'appuiera, pour la partie télé-imagerie, sur les briques échange et partage du Pacs (Système d'archivage et de transmission d'images) régional mutualisé.

La solution sera complétée par des briques référentielles, "tel un annuaire des professionnels de santé, commun avec le répertoire opérationnel des ressources, un portail d'authentification unique, un serveur de gestion des identités patients".

L'ENRS 2.0 naîtra de l'urbanisation de la solution, dont l'usage "sera peu à peu étendu à l'ensemble des dossiers partagés déployés en région".

L'ARS et le GCS Télésanté Midi-Pyrénées ont aussi l'ambition "d'accompagner les acteurs de santé" dans la "transformation numérique des pratiques qui se met en oeuvre".

Plusieurs outils favorisant la collaboration ou le partage d'information entre professionnels de santé vont ainsi être étendus ou déployés. C'est le cas de l'outil d'orientation Via Trajectoire, utilisé pour faciliter la prise en charge dans les services de soins de suite et de réadaptation (SSR), dont "l'usage sera étendu demain à d'autres parcours notamment au sein de structures médico-sociales (personnes âgées, personnes handicapées…)".

Pour faire face aux besoins croissants d'utilisation de l'imagerie dans le cadre du parcours de soins, "un service de diffusion des examens vers les médecins prescripteurs sera mis en production et viendra ainsi compléter les services échange et partage", précise aussi le communiqué.

38.800 ACTES DE TELEMEDECINE EN 2014

Les usages de la télémédecine ont connu un essor en 2014, avec "plus de 38.800 actes réalisés" dans la région.

Le système d'information télémédecine mis en place par le GCS a notamment permis le développement de la prise en charge à distance des accidents vasculaires cérébraux (télé-AVC). "Après une phase pilote entre le CHU de Toulouse, le centre hospitalier Comminges-Pyrénées et le centre hospitalier intercommunal du Val-d'Ariège, le déploiement est engagé sur tout le territoire régional".

La télémédecine en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) a aussi été développée, avec la mise en oeuvre d'avis gériatriques spécialisés, d'avis gérontopsychiatriques et d'un suivi des plaies chroniques. "Ces bénéfices ont pu être mesurés à travers les premières expérimentations réalisées dans certains bassins de santé (Lannemezan, Muret, Couserans)", indique le communiqué. "Une extension progressive à l'ensemble de la région est en préparation, après un premier déploiement à l'échelle du département du Tarn".

Le développement de la téléradiologie constitue aussi "un enjeu fort en région", soulignent les deux organismes.

mb/ab/

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 558

E-santé

HCL: une plateforme de réservation dématérialisée simplifie la gestion des prêts de matériel chirurgical

MARSEILLE (TICsanté) - La plateforme de réservation dématérialisée Arsenal chirurgical facilite la gestion des prêts d'ancillaires et d'implants pour les blocs opératoires et les pharmacies à usage intérieur (PUI), selon l'expérience des Hospices civils de Lyon (HCL) présentée au congrès de la Société française des sciences de la stérilisation (SF2S) qui s'est tenu à Marseille du 23 au 25 septembre.

0 922
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://esante.pharmagest.com/blog/pharmagest-diatelic-organise-son-symposium-au-congres-sfndt-le-8-octobre/

Les offres APMjob.com

https://exed.mines-paristech.fr/formations/certificat-management-hospitalier-et-du-secteur-de-la-sante/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021