https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Services multimédias: les hôpitaux de Saint-Lô et Coutances déploient 400 terminaux de santé patient

0 246

PARIS, 24 juin 2015 (TICsanté) – Les centres hospitaliers (CH) de Saint-Lô et Coutances (Manche) ont déployé 80 terminaux de santé qui permettent aux patients de disposer d'applications multimédia et au personnel médical d'accéder aux informations relatives au patient directement au pied de son lit, ont expliqué à TICsanté Thierry Lugbull, directeur des deux établissements, et Francis Breuille, directeur des systèmes d'information.

Les deux établissements, sous direction commune, comptent 900 lits. Ils travaillent depuis quatre ans sur la thématique des services numériques apportés aux patients et ont notamment développé avec l'éditeur Agfa Healthcare une version tactile de son système d'information Orbis, rappelle-t-on (voir dépêche du 13 février 2012).

Ce projet est issu d'une réflexion menée par les deux établissements, qui a abouti "à la conclusion que pour créer un vrai dialogue entre le patient et les soignants, nous avions besoin d'un outil unique situé au plus près possible du patient, sur son lit même", explique Thierry Lugbull.

Une phase pilote a vu 30 terminaux tactiles être installés dans des chambres en chirurgie viscérale et en médecine interne au CH de Saint-Lô. Arrimés à la tablette des repas, ils permettent "au patient de passer le temps et aux soignants de disposer d'un support de soins", ajoute Francis Breuille.

Cette phase pilote, indique le DSI, visait à répondre à quatre "questions essentielles": est-il possible de faire entrer des applications tactiles dans la chambre d'hôpital; y-a-t-il un intérêt à permettre l'accès au système d'information directement depuis la chambre; le multimédia est-il adapté à tous les patients; l'adaptable (arrimé à la tablette des repas) est-elle la solution technique la plus pertinente?

Suite à cette expérimentation, un appel d'offres a été lancé en 2014 pour la fourniture de 400 terminaux santé patient. 80 exemplaires ont d'ores et déjà été installés dans quatre services, après des travaux d'adaptation des chambres (mise en place de prises anti-arrachement, etc.). "Nous attendons de valider ces installations pour démarrer l'installation des 320 autres appareils", indique Francis Breuille. Le déploiement devrait être achevé début octobre, avec 300 terminaux à Saint-Lô et 100 à Coutances.

Les appareils permettent au patient de bénéficier d'applications multimédia (télévision, radio, etc.), mais aussi d’informations de prévention sur sa pathologie et de solutions de communication avec ses proches ou son médecin traitement.

Les professionnels de santé, quant à eux, peuvent l'utiliser pour accéder aux dossiers médicaux. "Nous découvrons tous les jours des fonctionnalités nouvelles", souligne Thierry Lugbull, qui insiste sur l'aspect recherche et développement du projet. Ainsi, pour améliorer la relation ville-hôpital, les médecins de ville ont demandé à pouvoir laisser des notes, "l'équivalent de post-it", sur les dossiers médicaux des patients, qu'ils ne peuvent pas abonder.

"L'avènement de la e-santé dans la relation patient-soignant est inéluctable et nous pensons qu'il vaut mieux l'accompagner que de la subir", témoigne le directeur des deux hôpitaux.

Le modèle économique choisi par l'hôpital est celui d'une location des équipements pendant six ans, compensée par une facturation du service aux patients en remplacement des prestations classiques de télévision. Des fonds régionaux et européens ont aussi été obtenus.

La société Ineo Digital a été choisie pour être l'intégrateur de cette solution. Société de services numériques, cette entité de Cofely Ineo (l'une des branches d'activité d'Engie, nouveau nom de GDF-Suez) est membre des clusters "i-Care" en Rhône-Alpes et "Domomédecine" en Champagne-Ardenne.

La société a présenté le terminal santé patient à l'occasion des salons santé-autonomie qui se sont tenus du 19 au 21 mai à Paris. Elle a également profité des salons pour présenter sa plateforme de télémédecine, au côté de ses partenaires Sword et Carestream.

mb/nc

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 818

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 681

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 9 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021