https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniereticsanteseptembresite&utm_term=&utm_content=

Systèmes d'information

Télémédecine : le groupe Arkadin relie l'hôpital de St-Pierre-et-Miquelon à la Métropole

0 299

PARIS, 12 février 2014 (TICsanté) – Novasight (groupe Arkadin) a déployé une infrastructure permettant à des patients du centre hospitalier François Dunan, à Saint-Pierre-et-Miquelon, d'être suivis par des néphrologues de Saint-Brieuc. De la téléradiologie et de la téléexpertise avec Paris ont aussi été mises en place.

Situé à 25 kilomètres au sud de Terre-Neuve, au Canada, et à 5.000 kilomètres de la France métropolitaine, le centre hospitalier de Saint-Pierre-et-Miquelon fait appel depuis avril 2012 à la télémédecine pour proposer à ses patients des consultations avec des médecins spécialistes.

Une première coopération a été nouée avec le centre hospitalier de Saint-Brieuc, pour des séances de dialyse. Trois fois par semaine, des patients effectuent ces séances avec des infirmières, tout en étant suivis par des néphrologues de l'hôpital breton.

"C'est une pratique née entre le centre hospitalier de Saint-Brieuc et celui de Lannion, pour ne pas faire se déplacer les patients", explique Philippe Decaesteke, fondateur de Novasight.

La société, spécialisée dans le travail collaboratif à distance, a installé les consoles et les écrans de visioconférence dans les deux établissements et a passé des accords avec les opérateurs de télécommunication pour constituer une dorsale atlantique passant par Halifax (Canada), Londres, Paris et Quimper.

"Les échanges sont de deux natures", explique Philippe Decaesteke. "Il y a à la fois une liaison data qui véhicule les données des appareils de dialyse, pour qu'elles soient accessibles en temps réel au néphrologue, et un flux de visioconférence entre les deux sites."

Suite à cette expérience, le centre hospitalier François Dunan a mis en œuvre en 2013 un programme de téléradiologie avec le groupe Sainte-Anne (Paris) et de téléconsultation et téléexpertise avec le groupe hospitalier La Croix Saint-Simon (Paris), notamment dans le domaine de l'oncologie et du suivi des chimiothérapies.

Fin 2013, une nouvelle étape a permis aux équipes soignantes de Miquelon et de Langlade de coopérer de façon plus régulière avec les équipes du centre François Dunan, à St-Pierre, qui les mettront, si nécessaire, en lien direct avec des spécialistes de la métropole.

Pour Novasight, le projet mené au centre hospitalier François Dunan est une véritable vitrine. "C'est l'exemple d'un hôpital d'outre-mer qui utilise la télémédecine pour proposer de nouveaux services à ses patients", explique Philippe Decaesteke.

La société, née à Quimper, a rejoint le groupe Arkadin en novembre 2012. Spécialisée dans le service et le conseil en visioconférence et audioconférence, Novasight est présente sur le secteur de la santé depuis 2003. "On a commencé par relier la Bretagne et les Pays-de-la-Loire, avec un service de visioconférence qui a intéressé les CHU de Rennes, de Nantes et d'Angers. Ils ont commencé par pratiquer des analyses de dossiers en oncologie et à utiliser la visioconférence dans la formation des internes."

Depuis, le travail collaboratif "s'est étendu vers des centres hospitaliers plus petits, et on est dans une trajectoire qui finira par atteindre les Ehpad", observe Philippe Decaesteke. "Il y a aussi des pilotes qui se montent autour de l'extension de ces pratiques aux cabinets médicaux", ajoute-t-il.

Des pilotes qui "se multiplient" mais n'entraînent pas encore la constitution d'une offre "globale et nationale", observe l'industriel. "Il a fallu des expériences comme celles que nous avons conduites pour poser des questions, sur le financement, la tarification ou la responsabilité des acteurs techniques, mais nous sommes toujours à la traîne" dans ces domaines, regrette-t-il. /mb

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

La DGOS publie un nouvel appel Ă  projets pour accompagner la convergence informatique des GHT

PARIS (TICsanté) - Une instruction datée du 6 septembre définit les thématiques éligibles à l'appel à projets, doté d'un montant de 14 millions d’euros pour 2019-2020, et destiné à "soutenir la traduction opérationnelle" de la convergence des systèmes d’information (SI) des groupements hospitaliers de territoire (GHT).

0 848

Systèmes d'information

Entrepôts de données de santé: le CHU de Nantes avance avec les établissements du Grand Ouest

NANTES (TICsanté) - Le CHU de Nantes dispose depuis 2018 d'un entrepôt de données de santé couvrant 2,6 millions de patients et poursuit ses efforts en réseau avec l'ensemble des hôpitaux universitaires du Grand Ouest qui ont opté pour une même architecture technologique, a expliqué dans un entretien à TICsanté Pierre-Antoine Gourraud, responsable de la "clinique des données" de l'établissement.

0 830
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
2 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/
https://esante.pharmagest.com/blog/pharmagest-diatelic-organise-son-symposium-au-congres-sfndt-le-8-octobre/

Les offres APMjob.com

https://exed.mines-paristech.fr/formations/certificat-management-hospitalier-et-du-secteur-de-la-sante/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021