https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

E-santé

Baromètre de la e-santé : les professionnels de santé plus optimistes, les élus moins

2 390

PARIS, 15 juillet 2013 (TICsanté) – La deuxième édition de ce sondage sur l'avenir de la e-santé est marqué par une forte augmentation de la confiance des professionnels de santé et d'un effondrement de celle des représentants des collectivités territoriales et des élus.

Globalement, l'indice de confiance, dĂ©voilĂ© Ă  l’occasion du colloque numĂ©rique santĂ© & autonomie (Paris, les 4 et 5 juillet), enregistre une lĂ©gère progression : il est de 4,80/10 Ă  deux ans (+1,61% par rapport Ă  2012) et de 6,43/10 Ă  cinq ans (+0,5%). Les six indicateurs qui le composent Ă©voluent peu, Ă  l'exception de l'indicateur "infrastructure" qui enregistre une hausse de la confiance de 5% Ă  deux ans.

L'indicateur "e-santĂ© Ă  domicile" recueille le meilleur indice de confiance : 5,22/10 Ă  deux ans et 7,21/10 Ă  dix ans. L'indicateur infrastructure est de 5,22/10 Ă  deux ans et 6,53 Ă  cinq ans (il est marquĂ© par la progression de 17% du sous-indicateur "confidentialitĂ© des donnĂ©es").

La production et coordination des soins obtient un score de 4,68 à deux ans et 6,39 à cinq ans. Son sous-indicateur DMP recule de 7% à court et moyen terme. La confiance dans le développement de la télémédecine est de 4,98/10 à deux ans et 6,93 à cinq ans.

Les deux indicateurs les plus bas sont les médiaux sociaux en santé (4,80 et 6,28) et la création de valeur économique et industrielle (3,87 et 5,24). A cinq ans, le sous-indicateur "emplois" (création de 10.000 ETP) progresse néanmoins de plus de 7%.

Pour Sandrine Degos, directeur santé et autonomie du Groupe AEF et directeur du Cercle des décideurs numérique & santé à l’initiative de ce baromètre, "un tel résultat, rapporté au contexte économique des 12 derniers mois, montre que la e-santé et le numérique au service de l’autonomie sont désormais bien ancrés en France et que les conditions préalables au déploiement sont désormais en place."

Du côté des répondants, cette édition du baromètre montre une augmentation de la confiance des professionnels de santé. Elle grimpe de plus de 18% à deux ans (5,15/10 en 2013, contre 4,35/10 l'an passé) et de 12% à 5 ans (6,67/10 contre 5,94).

A l'inverse, la confiance des représentants des collectivités territoriales et des élus chute de près d'un tiers à deux ans, à 3,64/10 (contre 5,40/10 en 2012) et de 18% à cinq ans (5,73/10, contre 7/10 en 2012).

Les représentants des trois grandes fédérations hospitalières, Fehap, FHF et FHP sont légèrement plus pessimistes que la moyenne à deux ans (4,70/10) et plus optimistes à cinq ans (6,49/10). Ce sont les représentants de la FHF qui sont les plus optimistes, ceux de la Fehap se situant au milieu et ceux de la FHP ayant le taux de confiance le plus faible. /mb

L’indice de confiance numérique & santé est réalisé sur la base d’un sondage auto-administré sur le web auprès d’un panel d’acteurs de santé et d’experts de la e-Santé. Il a eu lieu du 27 juin au 20 juillet pour l’édition 2012 et du 14 mai au 30 juin pour l’édition 2013.Il se compose d’une question filtre et de 20 sous-indices répartis au sein de 6 indicateurs: Infrastructures • Production et coordination des soins • Télémédecine • e-Santé à domicile • Médias sociaux en santé • Création de valeur économique & industrielle). La moyenne de ces sous-indices correspond à l’Indice de confiance numérique & santé.

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

E-santé

Le CHU de Rennes s'allie à Incepto afin d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale"

RENNES (TICsanté) - Le CHU de Rennes a annoncé le 23 octobre avoir noué un partenariat avec la start-up Incepto, spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à la radiologie, en vue d'"accélérer dans l'IA pour l'imagerie médicale".

0 810

E-santé

TrauMatrix: quand l'IA se met au service des patients gravement traumatisés (AP-HP)

PARIS (TICsanté) - L’association Traumabase, l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), le CNRS, l’École des hautes études en sciences sociales, l’École polytechnique et la société Capgemini Invent ont annoncé le 25 octobre le lancement du projet TrauMatrix visant à développer "des outils d'IA d'aide à la décision pour la gestion des patients atteints de traumatismes graves".

0 672

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (2)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
9 + 8 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021