https://vieviewer.com/
https://www.sham.fr/vos-donnees?utm_source=site_web&utm_medium=banner&utm_campaign=banniere_gif_ticsante_octobre&utm_term=&utm_content=

Systèmes d'information

Télémédecine: position et actions de la Commission Européenne

0 400

BRUXELLES, 27 novembre (TICsanté) - Dans une communication concernant la télémédecine diffusée début novembre, la Commission des Communautés Européennes a réaffirmé sa position et annoncé la mise en oeuvre d'actions d'ici 2011.

Selon cette institution, la télémédecine peut améliorer l’accès aux soins de santé spécialisés dans certaines zones souffrant d’une pénurie de spécialistes ou dans celles où l’accès aux soins est difficile. Elle peut également apporter une meilleure qualité de vie aux patients atteints de maladies chroniques et réduire les hospitalisations.

Les avantages de la télémédecine ne se limitent pas à l’amélioration des soins aux patients et à l’efficacité du système de soins de santé. Il y a un véritable "potentiel" des applications des TIC dans le domaine de la santé et de la télémédecine en particulier, estime la Commission. Le recours à ce "type de services" est encore limité et le marché demeure très fragmenté, admet-elle, tout en ajoutant que l’intégration de ces nouveaux "types de services" dans les systèmes des soins de santé représente une tâche ardue.

Lors de la conférence euro-américaine sur les politiques publiques relatives à l'informatique de santé (en octobre dernier), Gérard Comyn, chef de l'unité "TIC pour la santé" de la Commission Européenne, a rappelé que la télémédecine connaît une croissance annuelle de 19% et devrait peser 11,2 milliards d'euros en 2012, contre 4,7 milliards d'euros aujourd'hui. A cette occasion, il a évoqué la nécessité de mener des actions pour la libéralisation du marché des systèmes d'information de santé.

Dans sa communication, la Commission européenne a signalé que ces actions doivent atteindre plusieurs objectifs:

  • "susciter la confiance Ă  l’égard des services de tĂ©lĂ©mĂ©decine et les faire accepter";
  • "apporter une certaine clartĂ© juridique";
  • "rĂ©soudre les problèmes techniques et faciliter le dĂ©veloppement du marchĂ©". Elle a par ailleurs indiquĂ© que ces actions devront ĂŞtre entreprises par les Etats membres, les communautĂ©s des parties intĂ©ressĂ©es et la Commission elle-mĂŞme.

En 2010, elle soutiendra un "projet pilote de télésurveillance" de grande envergure. D’ici 2011, elle contribuera à l’élaboration de lignes directrices relatives à une évaluation cohérente de l’incidence des services de télémédecine (efficacité, rapport coût-efficacité). Elle apportera également son soutien au recensement des bonnes pratiques sur le déploiement des services de télémédecine dans les différents Etats membres, a-t-elle mentionné.

Concernant les Etats membres, la Commission a clairement fait savoir qu’ils sont "priés d’évaluer leurs besoins et priorités dans le domaine de la télémédecine d’ici fin 2009". Pour ceux qui bénéficieront d’un soutien à l’échelon de l’UE, il est question qu'une "plateforme européenne d’assistance aux Etats membres" soit mise en place en 2009 par la Commission. Celle-ci publiera également une analyse du cadre juridique communautaire applicable aux services de télémédecine. D’ici fin 2010, une proposition relative à "l’interopérabilité des systèmes de télésurveillance" devra aussi être élaborée. Enfin, d’ici fin 2011, la Commission publiera un document de stratégie politique consacré à la manière de garantir l’interopérabilité, la qualité et la sécurité des systèmes de télésurveillance.

Ces systèmes représentent, selon elle, un "atout majeur pour la gestion des maladies chroniques". La télésurveillance peut permettre de détecter des symptômes ou des paramètres physiologiques anormaux plus précocement que lors d’une consultation de routine ou d’urgence, a-t-elle expliqué, en précisant qu'aujourd’hui, la plupart des services de télésurveillance n'en sont encore qu’au stade de projets temporaires.

Quant à la télécardiologie, c'est le service de télémédecine dont le déploiement est le plus avancé, a assuré la Commission. Il peut "aider les établissements de soins de santé à faire face à des périodes de charge de travail élevées, garantir des services 24h sur 24, raccourcir des listes d’attente pour certains examens et avant tout réduire les coûts", a-t-elle développé.

Le déploiement à grande échelle de la télémédecine, en particulier la télésurveillance, pose de nouveaux problèmes d’ordre éthique, en raison de la manière dont la relation entre le patient et le médecin est modifiée, a estimé la Commission. En conclusion de sa communication, elle a insisté sur les enjeux des services de télémédecine: "ils peuvent améliorer la qualité de vie des patients, proposer de nouveaux outils aux professionnels, permettre de relever les principaux défis auxquels les systèmes de soins de santé sont confrontés et offrir des perspectives prometteuses à l'industrie européenne"./eg/ajr

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Feuille de route numérique: six nouveaux chapitres de la doctrine technique publiés et soumis à concertation

PARIS (TICsanté) - L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé), a publié le 6 novembre six nouveaux chapitres de la doctrine et a appelé aux contributions et réactions des acteurs de l’écosystème dans le cadre de la concertation.

0 995

Systèmes d'information

L'Anap publie un kit sur l'informatique pour les directeurs du médico-social

PARIS (TICsanté) - L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) a mis en ligne le 11 octobre un kit comprenant plusieurs documents sur "les fondamentaux du système d'information" (SI) à destination des directeurs de structures médico-sociales.

0 948

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 5 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

https://www.dedalus-france.fr/

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • HDI Day

    Le 18/11/2020

  • SantExpo Live (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 15/12/2020 au 17/12/2020

  • Consumer Electronics Show (CES) 2021

    Du 11/01/2021 au 14/01/2021

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021