Un service proposé par APM International
d
http://bit.ly/1pwgZEO
http://www.fujifilm.eu/fr/produits/systemes-medicaux/solutions/pacs-synapse/
http://www.carestream.fr/vue-healthIT.html
05/02/2010   Envoyer par mail Imprimer   6 commentaires
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous
AP-HP: un identifiant patient unique en 2011
PARIS, 5 février (TICsanté) – Le Dr Eric Lepage, directeur du projet Système d’information domaine patient (Sidopa) de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), a présenté le calendrier et les modalités techniques du déploiement de l’identifiant permanent patient (IPP), lors de la première Journée internationale de l’identito-vigilance, lundi à Paris.
L'IPP sera généralisé à tous les établissements de l'AP-HP en 2011. Sa mise en oeuvre commencera dans les prochains mois, avec l'installation progressive du nouveau système d'information (SI) clinique Orbis. Au terme de cette transition, l'AP-HP disposera d'un SI "unique, partagé et ouvert vers l'extérieur, avec un identifiant unique, l'IPP", a indiqué Eric Lepage.

L'IPP se substituera au numéro d'identification permanent (NIP) du SI actuel, Gilda, dont des versions distinctes équipent les 13 groupes hospitaliers de l'AP-HP. "Nous ne partons pas de rien. Nous avons un système d'identification par groupe hospitalier et nous voulons passer à un système unique", a-t-il souligné.

Chaque NIP sera extrait de Gilda et transmis à Orbis, qui créera l'IPP destiné à le remplacer et le lien associant les deux identifiants. Le couple NIP-IPP retournera dans Gilda et "le processus de fusion sera enclenché lors de l'arrivée du patient", a-t-il expliqué. Il envisage aussi de répartir cette activité informatique durant les périodes de faible activité des services "pour éviter les problèmes de performance".

Six millions de NIP seront ainsi récupérés dans les bases de données de l'AP-HP pour établir le registre à jour des IPP. Cette liste inclura tous les patients hospitalisés au moins une fois depuis 10 ans, ceux qui ont consulté au moins trois fois depuis 5 ans et l'ensemble des consultations de la dernière année.

L'IPP doit améliorer le taux de doublons dans le registre patient. La mise en place d'une structure d'identito-vigilance dans chaque hôpital a déjà permis de ramener ce taux de 1,1% à 0,2% depuis janvier 2007. Selon Eric Lepage, la publication des chiffres aurait engendré une émulation positive entre établissements. "Il n'y a rien de pire que de voir qu'on est le dernier de la classe. A l'hôpital de Lariboisière (10ème arrondissement), on a vu le taux de doublons diminuer drastiquement en six mois".

L'AP-HP estime néanmoins que 100.000 doublons inter-hôpitaux subsistent. Le serveur de rapprochement d'identité (SRI) IdeoIdentity doit remédier à cette lacune. Ce SIR repère les NIP présentant certaines similitudes et leur attribue une "identité fédératrice". Lors du processus de création de l'IPP, les communications entre Orbis et Gilda transiteront par le SIR, qui attribuera le même IPP aux NIP rapprochés.

L'IPP sera conçu pour incorporer l'identifiant national de santé (INS), développé par l'Asip Santé. "Je suis convaincu qu'il faut que notre SI soit ouvert dans les deux sens. Notre souhait est d'intégrer rapidement l'INS pour pouvoir envoyer et recevoir des données, comme les résultats d'examens et les images", a-t-il insisté.

Orbis est développé par Agfa HealthCare. Son coût global est proche de 95 millions d'euros sur la période 2008-2013. Interrogé sur ce sujet, Eric Lepage a déclaré: "ce qui coûte cher, c'est de payer un SI et de ne pas le mettre en place. Pour évaluer le coût du SI, il faut aussi prendre en compte ce qu'il rapporte. Je pense que personne ne peut répondre à cette question aujourd'hui".

Les 72.000 personnels médicaux et soignants de l'AP-HP bénéficient d'un "accompagnement" à l'utilisation de leur futur SI, a-t-il annoncé par ailleurs, évoquant l'organisation d'action de formation et la publication de brochures à l'attention des professionnels de santé./gb/ar
http://www.canyon.fr/
Rédigé par:   le 15/02/2010 à 0:26
Je ne sais pas si ce sont les informaticiens "Parisiens" qui doivent décider, mais je ne suis pas d'accord avec cette position. Le dernier message indique que c'est la Solution IdéoPass qui a été choisie à l'AP-HP. C'est cette solution qui a été retenue dans une dizaine de régions et un peu plus de 300 CH en France. Cette solution a été auditée par Thales et Bearing Point il y a 5 ans environ comme étant l'une des plus performantes. Pour les informaticiens, on peut considérer que c'est d'ailleurs la seule à cette époqe compatible, entre autres, avec IHE Pix (protocoles internationaux), ce qui n'est pas le cas de la solution en Rhône-Alpes. La direction stratégique de Paris a donc bien étudié ce qui se faisait dans les régions, récupérant ainsi à moindre coût la solution la plus performante.
Haut de page
Rédigé par:   le 09/02/2010 à 13:09
Le rapprochement entre les identités ne se fera pas dans Orbis, mais dans IdeoIdentity, le serveur d'identité de SQLi, utilisé dans ce cadre uniquement pour son serveur de rapprochement d'identités. Il sera abandonné après la fusion de toutes les identités dans les différents GILDA.
Haut de page
Rédigé par:   le 08/02/2010 à 9:56
ndlr:

Ce sujet a été évoqué dans deux dépêches de TICsanté: celle du 5 mars 2009 (Rhône-Alpes: de nouvelles perspectives pour la plateforme de télésanté SISRA) et celle du 3 août 2009 (Quand informatisation rime avec satisfaction).
Haut de page
Rédigé par: p.carlioz@valdouest.fr  le 08/02/2010 à 9:22
Dommage que les informaticiens parisiens négligent la province. IL existe en Rhône Alpes depuis 5 ans le STIC (Système de Télétransmission Identitaire Communautaire), qui offre un N° unique non seulement hospitalier HCL, mais aussi CLCC, ESPIC et Cliniques MCO, permettant une identification commune du patient. Au lieu de partir de rien ils auraient mieux fait de nous concerter... encore de l'energie ... et donc de l'argent dilapidé !!!!!
Haut de page
Rédigé par:   le 06/02/2010 à 0:53
Bonsoir,

Vous expliquez les liens entre l'application Orbis et vos serveurs GILDA. Par quels protocoles réalisez-vous les rapprochements de vos identités entre des applications plutôt anciennnes comme GILDA et le SIP de Orbis ?
Bien cordialement.
Haut de page
Rédigé par:   le 05/02/2010 à 10:58
Note de la rédaction

ERRATUM: dans le 6ème paragraphe, il faut lire SRI et non SIR (Serveur de Rapprochement d'Identité).
Haut de page
http://www.web100t.fr
http://www.emed.fr/
http://www.univ-angers.fr/fr/formation/offre-de-formation/DUC3/0004/pdussis-1.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.hopitalexpomed.com/