https://vieviewer.com/

E-santé

Télésuivi des seniors: déjà quatre territoires embarqués dans le projet Smart Bear (Catel)

0 248

PARIS (TICsanté) - Pilote français du projet Smart Bear de télésuivi de la santé des personnes de plus de 65 ans grâce au numérique, le Catel, centre de ressources et d’expertises en e-santé, a dévoilé le 25 juin lors de la journée e-santé Catel Visio, les quatre premiers territoires expérimentateurs: le Nord, la Mayenne, le Morbihan et la structure intercommunale de Vichy Communauté.

Le 25 juin, à l'occasion de sa journée annuelle sur le thème "Seniors et santé numérique au cœur des territoires", matin, le Catel Visio a d'abord rendu hommage aux collectivités territoriales, actrices de proximité de la lutte contre la crise sanitaire du Covid-19.

Invité à s'exprimer par visioconférence, Dominique Pon, responsable de la délégation ministérielle au numérique (DNS), a rappelé "l'importance de l'articulation des territoires autour de la feuille de route du numérique en santé" et la nécessité pour eux de "s'appuyer sur les mêmes briques et services socles pour garantir l'interopérabilité entre leurs solutions et ne pas se fragmenter".

Les organisateurs ont également présenté le projet Smart Bear de suivi à distance de la santé des personnes de plus de 65 ans grâce au numérique.

Pour rappel, en avril 2019, le Catel et la société Streamvision annonçaient avoir été retenus pour participer au projet, porté par le programme européen de recherche et d’innovation "Horizon 2020" (H2020), qui propose "un support personnalisé pour une vie saine et autonome à domicile" pour toutes les personnes de plus de 65 ans.

Concrètement, le projet -dont l'enveloppe globale s'élève à 20 millions d'euros- a pour objectif d’intégrer des capteurs hétérogènes, des appareils médicaux et des terminaux mobiles afin de permettre la collecte continue de données sur la vie quotidienne des personnes âgées. Les données recueillies seront versées sur une plateforme européenne et analysées afin de générer si besoin des interventions personnalisées.

Expérimenté dans six pays: France, Grèce, Italie, Espagne, Roumanie et Portugal, il impliquera 5.000 volontaires sur une durée de quatre ans. Les recrutements de seniors volontaires, qui viennent de débuter, se poursuivront jusqu'en mars 2022.

Les expérimentations débuteront, elles, en mars 2021 et dureront deux ans, avant deux autres années d'évaluation clinique du projet.

Le numérique pour "mieux vieillir"

L'association Catel est pilote du projet pour la France et a pour mission "d'appliquer les protocoles définis aux spécificités françaises, de recruter les seniors, de créer des dynamiques avec les territoires associés, et de valoriser les résultats du projets en vue de sa dissémination", peut-on lire sur le site Smart-bear.fr.

Les quatre premiers territoires expérimentateurs sont le Nord, la Mayenne, le Morbihan et la structure intercommunale de Vichy Communauté, a-t-on également appris.

Jean, sexagénaire vivant dans l'agglomération de Vichy et volontaire, a apporté son témoignage. "Je suis atteint d'insuffisance cardiaque et de diabète et je suis donc déjà en partie 'connecté': mon défibrillateur transmet des informations à un serveur et je suis mon diabète via une application mobile", a-t-il expliqué.

"Je suis intéressé par ce projet parce que le suivi en temps réel me rassure. Les médecins peuvent interagir avec nous et intervenir plus rapidement en cas d'anomalie mais il faudra veiller à ce que ces objets connectés soient accessibles à tous les malades, ce n'est pas toujours facile à utiliser", a-t-il souligné.

La question de l'accessibilité numérique a également été soulevée par Christophe Langouet, vice-président de la commission autonomie et santé de proximité du département expérimentateur de la Mayenne, qui a déploré "la fracture numérique" et appelé à "mesurer les capacités en France à mobiliser et à faire en sorte que tout le monde puisse utiliser ces outils [numériques]".

L'élu mayennais s'est néanmoins félicité que son territoire participe à l'expérimentation Smart Bear, "il faut aller vers ces outils", a-t-il martelé.

Un point de vue partagé par Frédéric Aguilera, maire Les Républicains (LR) de Vichy et président de Vichy Communauté qui a insisté sur la démarche du "mieux vieillir" prônée par le projet et sur laquelle la ville travaille "en partenariat avec le pôle universitaire de Vichy".

Dans le Nord, Frédéric Chaussade, directeur de la stratégie, des affaires médicales et de l'innovation du "cluster santé" des Hauts-de-France, Santélys, a salué un projet "cohérent" et qui "s'adapte à des configurations démographiques différentes dans un territoire". Il a, par ailleurs, salué un projet "pensé dans le cadre d'un maillage territorial et en lien avec les professionnels de la santé à domicile".

Chef du service de gériatrie du CHU de Lille, le Pr François Puisieux s'est, lui, félicité de "l'approche scientifique et de l'étude qui sera menée pour évaluer et valider scientifiquement l'impact des objets connectés sur la santé des personnes âgées".

"Cette étude sera une première, nous avons un challenge et un défi considérable mais il faut le faire. Nous l'avons vu dans le cadre de la gestion du Covid-19: sans validation clinique, vos travaux ne valent pas grand chose", a souligné Pierre Traineau, cofondateur et directeur général du Catel.

Wassinia Zirar
Wassinia.Zirar@apmnews.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Feuille de route numérique: six nouveaux chapitres de la doctrine technique publiés et soumis à concertation

PARIS (TICsanté) - L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé), a publié le 6 novembre six nouveaux chapitres de la doctrine et a appelé aux contributions et réactions des acteurs de l’écosystème dans le cadre de la concertation.

0 640

Politique

La doctrine technique du numérique en santé soumise à concertation publique

PARIS (TICsanté) - Les premiers éléments de la doctrine technique prévue par la feuille de route gouvernementale sur le numérique en santé ont été mis en ligne pour concertation avant la publication d'une version définitive attendue "d'ici fin décembre", a indiqué le 3 octobre Laura Létourneau, déléguée ministérielle du numérique en santé (DNS).

0 958
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 2 =
http://www.canyon.fr/
https://openbi.org/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • VPH 2020

    Du 24/08/2020 au 28/08/2020

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021