Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://inovelan.fr/santnetbox/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
12/11/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

RDV médicaux saisit l'Autorité de la concurrence contre les pratiques de l'AP-HP

PARIS, 12 novembre 2018 (TICsanté) - Le service de prise de rendez-vous en ligne RDV médicaux a annoncé le 8 novembre avoir saisi l'Autorité de la concurrence afin que l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) ouvre l'accès de sa base médecins à tous les acteurs du secteur et non plus au seul leader Doctolib, a expliqué à APMnews (site d'information d'APM International, dont fait partie TICsanté), David Bitton, directeur général de MyBestPro, maison mère de RDV médicaux.

Dans un communiqué de presse diffusé le 8 novembre, RDV médicaux appelle l'AP-HP, "établissement public en charge de la défense des intérêts de tous ses patients usagers et conformément à ses missions de santé publique, à ouvrir sa base de données répertoriant l'ensemble de ses médecins à l'ensemble des opérateurs du marché de la prise de rendez-vous en ligne".

Pour rappel, Doctolib a remporté l'appel d'offres de l'AP-HP portant sur l'acquisition et la mise en oeuvre d'un portail de services web de prise de rendez-vous directe pour les patients dans les 12 groupes hospitaliers parisiens, selon l'avis d'attribution de marché paru le 18 juin 2016.

"Pour prendre rendez-vous, le patient doit s'inscrire sur Doctolib. Le professionnel de l'AP-HP qui veut que son agenda soit disponible en ligne doit également passer par cette plateforme. Nous ne comprenons pas pourquoi un tel avantage par rapport aux autres concurrents du secteur. Pourquoi une entité publique comme l'AP-HP fait-elle un tel cadeau à un acteur privé?", s'est interrogé David Bitton.

En outre, le directeur général du service a regretté que cette situation "ne soit pas conforme" à l'appel d'offres initial. "Quand nous avons lu l'appel d'offres, il s'agissait de développer un système d'information en marque blanche pour la prise de rendez-vous avec les médecins de l'AP-HP. Comme ce n'est pas l'objet de notre activité, nous avons alors décliné l'appel d'offres. Si nous avions su que l'appel d'offres disait autre chose, nous aurions répondu."

Aujourd'hui, RDV médicaux demande un accès à ces agendas en ligne. En septembre 2017, la société a formulé une demande en ce sens aux hôpitaux de Paris qui leur ont opposé une fin de non-recevoir au motif que "leur accord avec Doctolib ne leur permettait pas d'ouvrir leur base médecins", a-t-on également appris.

Un "déséquilibre" lors des recherches en ligne

Ouvrir l'accès permettrait de rendre interopérables les services de prise de rendez-vous en ligne, alors qu'aujourd'hui, "la prise de rendez-vous en ligne avec les médecins de l'AP-HP n'est interconnectée qu'avec le service d'un seul acteur du marché", pointe RDV médicaux dans son communiqué.

"La situation actuelle crée un autre déséquilibre lors qu'un patient fait une recherche en ligne", souligne David Bitton.

"Nos clients médecins ont un agenda pour leur patientèle privée, chez nous", poursuit-il. "Certains d'entre eux ont aussi une activité à l'AP-HP et leur agenda est disponible chez nos concurrents de Doctolib qui ont une meilleure visibilité et donc un meilleur référencement sur Google. Résultat: quand un patient cherche en ligne l'un de nos médecins qui travaille également à l'AP-HP, il verra systématiquement, en premier, s'afficher le service de nos concurrents."

En mars 2018, un an après le déploiement du service avec Doctolib, l'AP-HP se félicitait d'ailleurs que le cap de 100.000 rendez-vous pris en ligne ait été franchi (voir dépêche 17 avril 2018).

L'AP-HP a transmis les éléments à l'Autorité de la concurrence

Contactée par TICsanté, l'AP-HP a indiqué jeudi avoir été sollicitée en août dernier par l'Autorité de la concurrence, et lui avoir transmis "l'intégralité du marché Doctolib".

La société "s'est vu attribuer le 13 juin 2016 un marché public 'Acquisition et mise en oeuvre d'un portail de services web de prise de rendez-vous directe pour les patients, la maintenance de la solution et les prestations et fournitures associées'", rappelle le CHU francilien.

Il souligne par ailleurs que son offre de soins "est disponible pour tous sur les portails de l'AP-HP (site internet et application mobile), incluant notamment les médecins, leur créneaux de consultation et les numéros de téléphone associés".

L'Autorité de la concurrence doit désormais trancher via une enquête auprès des acteurs du marché et déterminer en particulier si l'exclusivité de l'accès aux agendas des médecins de l'AP-HP octroyée à une société privée ne contrevient pas aux règles de la concurrence.

wz/nc

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://bit.ly/vmpourtous
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres



Développeur Java (H/F)

Île-de-France

Technicien informatique (H/F)

Provence-Alpes-Côte d'Azur
Les offres d'emploi
Agenda
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019
Colloque TIC santé 2019
Du 06/02/2019 au 07/02/2019
Hacking Health Camp 2019
Du 22/03/2019 au 24/03/2019
7ème Congrès national de l'Apssis
Du 02/04/2019 au 04/04/2019
2e Forum Derm@to Connecté
Le 17/05/2019