Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
https://www.elsevier.com/fr-fr/events/Symposium-Intelligence-Artificielle/sinscrire?campid=18E10639&utm_campaign=hs_emeala_onlinead&utm_content=paid_ad&utm_medium=onlinead&utm_source=_ticsante&mm=nguyens&prod=Hs-Local&reg=EMEALA&country=france&startdate=11-01-2018
15/10/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Le CH de Valenciennes choisit Arterys pour "transformer son pôle de radiologie" grâce à l'intelligence artificielle

PARIS, 15 octobre 2018 (TICsanté) - La société Arterys a annoncé le 10 octobre la signature d'un partenariat de cinq ans avec le centre hospitalier (CH) de Valenciennes (Nord) pour équiper l'établissement de ses solutions d'intelligence artificielle dans le cloud pour l'imagerie médicale.

A travers la plateforme avancée de visualisation des images d'Arterys, disponible en ligne depuis un simple ordinateur, les radiologues du CH de Valenciennes auront accès à une analyse automatique (machine learning) reposant sur des modules experts équipés d'intelligence artificielle (IA).

Concrètement, un algorithme entraîné à l'analyse d'images va aider les médecins radiologues à analyser les données d'imagerie médicale et ainsi mieux orienter leur diagnostic.

"Il faut penser la radiologie autrement car un patient dont les images sont mal lues peut être mal diagnostiqué et ces erreurs conduisent à un mauvais traitement médical", a expliqué à TICsanté Stéphane Boyer, directeur d'Arterys pour l'Europe.

"Notre ambition n'est pas seulement de faciliter le travail des radiologues en les débarrassant des tâches les plus répétitives et chronophages", a-t-il poursuivi, "mais de les aider dans l'établissement d'un diagnostic et, à terme, de participer au développement d'une médecine plus prédictive."

L'implémentation des solutions ne nécessite aucune infrastructure physique puisqu'elles sont hébergées dans un cloud d'Arterys basé en Europe et hébergé par Amazon Web Services "dans le respect des règlementations sur la protection des données des patients", a précisé l'entreprise.

Ce dispositif vise à accompagner les radiologues dans la réalisation des tâches fastidieuses mais aussi à favoriser la collaboration entre les praticiens. En effet, le cloud doit permettre aux médecins d'échanger beaucoup plus facilement sur les diagnostics établis et sur le partage de cas, sans avoir à télécharger des documents lourds et difficiles à "faire voyager".

"L'intelligence artificielle rentre dans la stratégie globale du CH de Valenciennes mais aussi dans celle du groupement hospitalier de territoires (GHT) [Hainaut Cambrésis]. Nous souhaitons transformer nos pratiques et nos usages et nous adapter aux comportements de nos usagers", a souligné Rodolphe Bourret, directeur général du CH de Valenciennes, interrogé par TICsanté.

"Cet algorithme d'IA va permettre d'améliorer la pratique clinique car, si nous mutualisons nos données d'imagerie, nous les augmentons et nous affinons leur résultat et donc la qualité du diagnostic", a-t-il complété.

Plus de services, plus d'hôpitaux

A terme, le CH de Valenciennes a pour ambition d'étendre ce réseau d'expertise radiologique à des radiologues partenaires partout en France.

"Faire basculer tout un pôle d'imagerie dans l'IA, c'est une initiative unique! A terme, nous avons d'autres projets, notamment sur la prescription médicamenteuse, les infections nosocomiales ou encore la gestion de flux des patients", a confié Rodolphe Bourret.

Concernant le prix de ce partenariat, "il est encore en cours de négociation", a indiqué le DG du CH qui n'a pas souhaité communiquer les montants discutés.

Stéphane Boyer a, lui, indiqué qu'Arterys allait proposer un "système de licences avec un abonnement mensuel ou annuel" dont le prix "n'a pas encore été fixé".

En attendant de peaufiner son offre tarifaire, le responsable d'Arterys a plusieurs projets comme "étendre leur service d'IA dans le cloud à d'autres domaines médicaux", tels que la cardiologie, la neurologie ou encore les maladies du foie, puis "convaincre d'autres hôpitaux de [les] rejoindre sur cette plateforme ".

"Nous discutons actuellement avec une cinquantaine d'hôpitaux pour les équiper de cette plateforme, le prochain à nous rejoindre devrait signer d'ici la fin du mois d'octobre", s'est-il félicité, gardant secrète l'identité du futur partenaire.

wz/nc/eh

Partagez cet article

http://bit.ly/VM-decouverte-pds
http://www.experiencepatient.fr/barometre
Les dépêches liées à cette information
https://www.sf-telemed.org/accueil.html
https://www.groupepsih.com/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres

Développeur C++ (H/F)

Île-de-France



Les offres d'emploi
Agenda
Journée "Intelligence artificielle en santé"
Le 21/11/2018
11e Congrès européen de la télémédecine
Du 06/12/2018 au 07/12/2018
Symposium "Aide à la décision clinique, IA et big data à l'hôpital"
Le 11/12/2018
Conférence "Value Based Health Care in the Digital Era"
Le 18/12/2018
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019