Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
18/09/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Ambuliz, la start-up qui veut réguler le transport sanitaire

PARIS, 18 septembre 2018 (TICsanté) - Créée en avril 2018, la start-up Ambuliz propose un outil de réservation de transport sanitaire en ligne pour "réguler et optimiser ce secteur", a expliqué à TICsanté son fondateur Antoine Bohuon.

Au cours de sa jeune carrière d'entrepreneur, Antoine Bohuon, 35 ans, a souvent été amené à rencontrer des directeurs d'établissements de santé. A l'occasion de leurs échanges, il a constaté "le besoin de travailler sur l'organisation des soins et notamment sur le transport sanitaire".

Alors, en avril dernier, il a lancé Ambuliz, le "Uber" des ambulances. Composé d'une plateforme en ligne et d'une application téléchargeable gratuitement depuis le PlayStore (Google) et l'AppStore (Apple), il s'agit d'un outil de réservation en ligne de transport sanitaire.

"C'est une plateforme de régulation. Nous souhaitons proposer aux établissements de santé un guichet unique sur lequel ils peuvent nous déléguer les commandes de la gestion de transport sanitaire", a détaillé Antoine Bohuon.

"En centralisant l'ensemble des commandes, nous allons pouvoir fournir aux établissements de santé un suivi de leur activité et de leur flux dans le domaine des transports sanitaires qui leur permettra de mieux piloter l'ensemble des paramètres qui y sont liés."

Ambuliz espère également "optimiser la qualité de l'expérience des patients", invités à noter la prise en charge.

"Ils pourront, par exemple, noter la ponctualité du transporteur mais aussi la qualité du transport", a précisé le fondateur de la start-up.

En régulant les transports sanitaires dans les établissements de santé, Ambuliz ambitionne aussi de "leur faire réaliser des économies sur les coûts de transport".

Pour cela, elle propose de "rationaliser les commandes" en fonction de la géolocalisation des transporteurs -qui sont tous des professionnels du transport sanitaire- et elle promeut le transport partagé.

Un système de commandes "à la Uber"

Concrètement, la start-up propose aux établissements de santé d'intégrer Ambuliz "directement dans leur système d'information". En cas de réticences, ils pourront néanmoins y accéder en ligne, via un URL.

Pour les transporteurs et les patients, la start-up met à disposition son application déclinée en deux versions qui permet d'organiser la commande de transport.

Comme pour le service de VTC Uber, le transporteur reçoit une sollicitation de transport qu'il peut accepter ou décliner selon ses disponibilités. De son côté, le patient se connecte et passe commande, soit pour un transport immédiat, soit pour une course programmée.

Pour l'heure, la start-up revendique 26 établissements de santé partenaires "à travers toute la France" et en espère "une centaine" d'ici la fin de l'année 2019.

Ces établissements ont tous souscrit à un abonnement allant "de 200 à 2.000 euros hors taxes par mois, selon la taille de l'établissement", a indiqué Antoine Bohuon.

La start-up prélève une commission -dont elle n'a pas souhaité précisé le tarif- auprès des transporteurs. Pour les patients, le service est totalement gratuit.

Antoine Bohuon a également souhaité tenir confidentiel l'investissement initial dans la start-up, qui compte à ce jour 8 salariés.

wz/eh

Partagez cet article

http://bit.ly/vmpourtous
http://www.experiencepatient.fr/barometre
Les dépêches liées à cette information
https://www.sf-telemed.org/accueil.html
https://www.groupepsih.com/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription