Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
https://www.elsevier.com/fr-fr/events/Symposium-Intelligence-Artificielle/sinscrire?campid=18E10639&utm_campaign=hs_emeala_onlinead&utm_content=paid_ad&utm_medium=onlinead&utm_source=_ticsante&mm=nguyens&prod=Hs-Local&reg=EMEALA&country=france&startdate=11-01-2018
21/08/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Les députés veulent rendre obligatoire l'utilisation du SI Labo par toutes les structures de recherche médicale

PARIS, 21 août 2018 (TICsanté) - Dans le cadre des conclusions des travaux de la Mission d'évaluation et de contrôle sur l'évaluation du financement public de la recherche dans les universités, les députés ont souhaité rendre obligatoire l'utilisation du système d'information "SI Labo" par toutes les unités recherche médicale (URM).

La mission d'évaluation coprésidée par la députée La République en marche (LREM) de l'Essonne, Amélie de Montchalin, et le député Les Républicains (LR) du Bas-Rhin, Patrick Hetzel, a posé les jalons d'une refonte globale du système de recherche français.

Dans la deuxième partie du rapport, intitulée "La nécessité d'oeuvrer pour une plus grande cohérence des données et de piloter la recherche avec davantage de souplesse et de réactivité", les parlementaires sont revenus sur le programme national "SI Labo".

Ce SI fait partie du système d'information Recherche (SI Recherche) qui doit regrouper l'ensemble des systèmes d'information des entités (structures, organismes, établissements, agences, tutelles…) concernant le domaine recherche.

Présenté "aux acteurs de la communauté" par le ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation fin 2017, le SI Labo s'adresse aux laboratoires de recherche et a pour vocation de "consolider et mettre à disposition des différents niveaux de pilotage un ensemble de données d'activité et de gestion jusqu'ici éparses et non disponibles dans leur ensemble", expliquent les auteurs du rapport.

Ainsi, le SI Labo doit centraliser et rendre interopérables les opérations informatiques au niveau de la structure de recherche et permettra de partager ces données avec les SI des tutelles au niveau du SI Recherche.

"Par conséquent, les équipes n'auront plus à renseigner plusieurs fois les mêmes informations, et il sera aisé d'agréger les données pour permettre le pilotage à tous les niveaux souhaités. Selon le ministère, le SI Labo sera mis à la disposition de l'ensemble des structures de recherche qui le souhaiteront."

Les parlementaires souhaitent aujourd'hui aller plus loin encore et imposer l'utilisation du SI Labo aux acteurs opérant dans le domaine de la recherche pour "assurer son usage à des fins d'agrégation de données utiles au débat démocratique et d'en faire un vrai outil de pilotage du financement de la recherche en établissement d'enseignement supérieur".

Six propositions pour encourager le SI Labo

Dans le cadre de leur mission d'évaluation, les députés ont également formulé six propositions pour encourager le déploiement du SI Labo et le développement de son usage.

  • Rendre obligatoire, à terme, l'utilisation du SI Labo (ou celle de connecteurs permettant l'interoperabilité) pour l'ensemble des opérateurs financés sur fonds publics participant à des UMR.
  • Permettre, via l'application décisionnelle, l'accès à des données consolidées par secteur thématique de recherche ainsi que la comparaison des laboratoires de ces secteurs selon les moyens dont ils disposent ou selon leur nombre de publications.
  • Engager rapidement l'ensemble des organismes et des établissements, sous impulsion ministérielle, dans la conception et la participation au SI Labo, en prévoyant les financements nécessaires à la transformation (ou à l'interopérabilité) de leurs SI et des calendriers de déploiement ajustés aux contraintes de chaque organisme et établissement.
  • Confier au ministère la responsabilité de faire un point d'étape et d'échange avec les établissements sur l'avancement du projet SI Labo et son appréciation par les établissements, notamment en abordant de manière prospective les éventuels obstacles à son déploiement et son exploitation par les équipes des UMR et des établissements.
  • Nommer un chef de projet transversal et ministériel pour renforcer la supervision et le suivi du développement du projet SI Labo.
  • Distinguer le financement du projet SI Labo au sein des documents budgétaires, dans chacun des programmes et pour les différents opérateurs et établissements.

De son côté, le ministère prévoyait une "communication large au deuxième trimestre 2018" sur le sujet, pour notamment pour constituer les ateliers et rédiger un argumentaire programme sur le déploiement du SI Labo et la marche à suivre pour les établissements. Elle semble avoir été retardée.

Rapport de la Mission d'évaluation et de contrôle (MEC) sur l'évaluation du financement public de la recherche dans les universités

wz/ab

Partagez cet article

http://bit.ly/vmpourtous
http://www.experiencepatient.fr/barometre
Les dépêches liées à cette information
https://www.sf-telemed.org/accueil.html
https://www.groupepsih.com/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres




Les offres d'emploi
Agenda
Journée "Intelligence artificielle en santé"
Le 21/11/2018
11e Congrès européen de la télémédecine
Du 06/12/2018 au 07/12/2018
Symposium "Aide à la décision clinique, IA et big data à l'hôpital"
Le 11/12/2018
Conférence "Value Based Health Care in the Digital Era"
Le 18/12/2018
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019