Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
https://www.elsevier.com/fr-fr/events/Symposium-Intelligence-Artificielle/sinscrire?campid=18E10639&utm_campaign=hs_emeala_onlinead&utm_content=paid_ad&utm_medium=onlinead&utm_source=_ticsante&mm=nguyens&prod=Hs-Local&reg=EMEALA&country=france&startdate=11-01-2018
09/05/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Royaume-Uni: une faille informatique à l'origine de nombreux non-dépistages du cancer du sein

LONDRES, 9 mai 2018 (TICsanté) - Une faille informatique dans le programme de dépistage organisé du cancer du sein au Royaume-Uni a conduit à ce que 450.000 femmes n'ont pas reçu d'invitation au dépistage durant plusieurs années, et il est estim" en conséquence que jusqu'à 270 femmes auraient pu décéder.

Le ministre de la santé britannique, Jeremy Hunt, a présenté le 2 mai des excuses officielles pour cet "échec grave" lié à une erreur dans un algorithme, a rapporté la presse britannique. Il a annoncé qu'une enquête serait menée par une commission indépendante pour comprendre comment cela a pu se produire, et comment cette erreur survenue en 2009 a pu perdurer sans être découverte avant 2018 (lors d'une mise à jour informatique).

"Malheureusement, il est probable que des personnes pourraient être vivantes aujourd'hui si ce dysfonctionnement n'était pas arrivé", a déclaré le ministre, cité par Reuters.

Le dépistage organisé du cancer du sein outre-Manche concerne les femmes de 50 à 70 ans. Les femmes en âge d'être dépistées reçoivent des courriers les invitant au dépistage. Or, au moins 450.000 femmes âgées de 68 à 71 ans n'ont pas reçu de courrier les invitant à leur dernière mammographie de dépistage.

Des indemnités pourraient être versées

Les experts estiment qu'en conséquence de cette non-invitation, entre 135 et 270 femmes seraient décédées d'un cancer du sein alors que le cancer aurait pu être dépisté.

Parmi les femmes qui ont manqué cet examen de dépistage entre 68 et 71 ans, sur une période de 10 ans, 309.000 sont toujours en vie et elles vont être contactées. Celles qui n'ont pas encore 72 ans recevront une invitation à une mammographie de rattrapage. Celles de 72 ans et plus auront accès à une ligne téléphonique d'information pour décider si un nouvel examen de dépistage est approprié.

Selon le quotidien The Guardian, le ministre de la santé a également indiqué que son ministère contacterait les familles des femmes décédées de cancer du sein et qui n'ont pas eu le dernier examen de dépistage, pour présenter des excuses et offrir la possibilité d'établir si la mammographie manquée a conduit à une réduction de la durée de vie. Des indemnités pourront être versées.

/rtrs/fb/nc/eh

Partagez cet article

http://bit.ly/vmpourtous
Les dépêches liées à cette information
https://www.sf-telemed.org/accueil.html
https://www.groupepsih.com/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres




Les offres d'emploi
Agenda
Journée "Intelligence artificielle en santé"
Le 21/11/2018
11e Congrès européen de la télémédecine
Du 06/12/2018 au 07/12/2018
Symposium "Aide à la décision clinique, IA et big data à l'hôpital"
Le 11/12/2018
Conférence "Value Based Health Care in the Digital Era"
Le 18/12/2018
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019