Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
https://www.elsevier.com/fr-fr/events/Symposium-Intelligence-Artificielle/sinscrire?campid=18E10639&utm_campaign=hs_emeala_onlinead&utm_content=paid_ad&utm_medium=onlinead&utm_source=_ticsante&mm=nguyens&prod=Hs-Local&reg=EMEALA&country=france&startdate=11-01-2018
31/01/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Santé connectée : l'Asip santé appelle à trouver l'équilibre entre régulation et innovation

PARIS, 31 janvier 2018 (TICsanté) - Le directeur de l'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé), Michel Gagneux, a présenté ses priorités pour "la décennie à venir", en insistant sur la nécessité de trouver le bon équilibre entre innovation et régulation pour garantir l'efficience du système de santé, lors d'une conférence organisée le 30 janvier.

En introduction de ses voeux pour 2018 lors de la conférence annuelle de l'Asip santé, Michel Gagneux a rappelé que le "moteur de la santé numérique", c'est l'innovation.

"Le bouillonnement français en matière de e-santé est une promesse permanente de création de valeur mais souvent, cette promesse est mise à rude épreuve."

Le patron de l'Asip santé a ainsi déploré le cloisonnement encore trop important du système de santé et une réglementation trop rigide qui peut freiner l'innovation.

Et l'année 2018 s'annonce chargée sur le plan réglementaire : projet de loi relatif à la protection des données adopté en conseil de ministres le 13 décembre 2017, transposition du règlement européen sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur le 25 mai prochain et directive européenne 2016/1148 du 6 juillet 2016, dite directive NIS qui doit, elle, être transposée dans le droit français d'ici le printemps 2018.

Il s'agit du principal défi posé aux pouvoirs publics : allier régulation et innovation ou "trouver l'équilibre entre contrainte et liberté".

La solution ? Poser un cadre commun garantissant l'urbanisation, l'interopérabilité et la sécurité des systèmes d'information.

"Ce cadre commun, c'est ce qui permet par exemple à des médecins d'échanger ou partager sous une forme lisible par tous, exploitable par leurs logiciels et intégrables dans un seul et même dossier patient dématérialisé des résultats d'analyse produits par un laboratoire de biologie médicale", a précisé Michel Gagneux.

Appelant les acteurs de l'e-santé à ne pas "s'affranchir des règles", le directeur de l'Asip santé a insisté sur l'importance d'un espace de confiance interconnecté pour une diffusion de l'innovation en santé et sa traduction en usages.

Accélérer les usages pour booster l'innovation

Après une décennie, les acteurs de l'e-santé seraient donc parvenus "à un niveau de maturité collective qui est le socle principal de la e-santé de demain", a affirmé le patron de l'agence. "Il faut maintenant transformer tout cela en usages."

Si l'accélération de la transformation digitale de l'hôpital et la multiplication des services aux patients favorisent aujourd'hui l'émergence de ces nouveaux usages, les acteurs de santé doivent être en capacité de les intégrer dans des conditions "optimales de facilité, d'ergonomie et de sécurité."

Ainsi, l'intelligence artificielle par exemple, qui connaît une explosion de son utilisation et son introduction dans le système de santé, paraît indispensable mais pour cela "les pouvoirs publics doivent encore faire un important travail de pédagogie", a expliqué le patron de l'Asip santé.

Outre la pédagogie, l'autre vecteur clé pour stimuler l'innovation en e-santé est de "donner aux industriels, aux professionnels de santé, aux promoteurs de projets, aux innovateurs, la lisibilité à long terme qui leur permettra d'investir", a prévenu Michel Gagneux.

Pour cela, il rappelle qu'il est nécessaire de développer l'agilité et de faire évoluer les méthodes de construction, de modification et de diffusion des référentiels d'urbanisation des politiques de sécurité et du cadre d'interopérabilité pour permettre leur appropriation par les acteurs. Un vaste chantier... pour la décennie à venir.

wz/ab

Partagez cet article

http://bit.ly/vmpourtous
Les dépêches liées à cette information
https://www.sf-telemed.org/accueil.html
https://www.groupepsih.com/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription