Un service proposé par APM International
http://bit.ly/TIC-mobile-gratuit
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
https://www.nuance.com/fr-fr/healthcare/events/parishealthcareweek-hopital-efficient.html?cid=7010W000002Bs4XQAS&ls=website&rs=TICsante&offer=Paris-Healthcare-Week-2018&ot=reserve_demo
08/01/2018   Envoyer par mail Imprimer   2 commentaires
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Le groupe La Poste dévoile son "carnet de santé numérique" au CES de Las Vegas

LAS VEGAS, 8 janvier 2018 (TICsanté) - La société Docapost, filiale du groupe La Poste dédiée au numérique, présentera au Consumer Electronic Show (CES), qui s'ouvre le 9 janvier à Las Vegas, sa nouvelle application mobile La Poste eSanté* servant à la fois de "carnet de santé numérique" et d'outil de suivi des patients après une hospitalisation.

Cette application est gratuite pour les patients et disponible depuis le mois de janvier sur l'ensemble des magasins d'applications.

Elle permet de centraliser les données générées par des objets connectés de santé de façon sécurisée pour fournir au patient un historique de ses constantes, des conseils, des bonnes pratiques et des alertes personnalisées lorsque l'outil détecte une situation anormale comme une chute de tension ou une baisse brutale du poids, a expliqué à TICsanté David de Amorim, directeur de l'innovation de Docapost.

"L'application peut être reliée à des objets connectés de santé fournis par l'hôpital ou achetés par le patient à de grandes marques françaises et internationales comme Terraillon, Fitbit ou iHealth", a-t-il précisé, mettant en avant la "position agnostique" du groupe La Poste.

L'appli peut être liée avec d'autres applications mobiles de santé pour récupérer leurs données. Docapost a par exemple travaillé avec la start-up Visible Patient, spécialisée dans la modélisation 3D pour la chirurgie, afin d'intégrer ses modèles 3D à l'application.

La Poste eSanté* comprend aussi un carnet vaccinal et alerte le patient lorsqu'il doit se faire vacciner ou effectuer un rappel. Les données générées sont synthétisées sous la forme d'un rapport PDF, que le patient peut partager avec son médecin lors d'une consultation.

L'application a reçu le label mHealth Quality délivré par la start-up dmd Santé (voir dépêche du 11 septembre 2015). "Nous nous inscrivons dans la chaîne médicale avec un environnement totalement sécurisé, agréé pour l'hébergement des données de santé et répondant à toutes les obligations réglementaires", a assuré David de Amorim.

Portail pour les professionnels de santé

Docapost a développé en parallèle un portail pour les professionnels de santé, intitulé "Espace numérique de santé", qui sera également présenté au CES à Las Vegas.

Il permet de remonter des informations issues de l'application mobile, avec le consentement du patient, et de communiquer avec ce dernier par une messagerie sécurisée.

"Le professionnel de santé peut fixer, pour une pathologie et une cohorte de patients, des valeurs de données à partir desquelles il souhaite être alerté. Il peut aussi soumettre des questionnaires au patient, échanger des photos ou des documents médicaux", a détaillé David de Amorim.

Le directeur de l'innovation de Docapost a mis en avant l'utilité d'un tel outil "pour assurer le suivi post-opératoire, suivre les malades chroniques, maintenir les patients à domicile et faire de la prévention".

Le groupe La Poste entend répondre ainsi aux enjeux nationaux en termes de développement de l'ambulatoire, de suivi des pathologies complexes et de rapprochement entre l'hôpital, la ville et le domicile du patient.

Essais cliniques

Le service est proposé aux établissements de santé à des tarifs variables "en fonction du type de pathologie concernée, des besoins et des protocoles mis en place par les équipes soignantes", a indiqué David de Amorim.

Docapost va engager au premier trimestre 2018 une série d'essais cliniques dans la perspective d'une prise en charge du service par la sécurité sociale.

Des travaux ont déjà été amorcés avec l'hôpital Bichat (AP-HP, Paris) sur le suivi des transplantations pulmonaires.

Docapost va également entrer en phase de test clinique avec le centre Hartmann à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) sur le suivi des patients sous radiothérapie, avec l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (Ircad) et l'institut hospitalo-universitaire (IHU) de Strasbourg sur le suivi de l'obésité, du diabète et de l'insuffisance cardiaque, et avec l'Institut Gitptis (Genetics Institute for Patients, Therapies, Innovation and Science) pour les maladies rares à Marseille.

Les premiers cas concrets de mise en oeuvre du portail pour le suivi post-hospitalier seront présentés au CES, qui se tiendra à Las Vegas jusqu'au vendredi 12 janvier.

Un "tiers de confiance" dans la santé numérique

Le groupe La Poste est actif depuis plusieurs années dans le secteur du numérique en santé. Sa filiale Docapost a reçu en 2013 l'agrément pour assurer l'hébergement du dossier pharmaceutique (DP), rappelle-t-on (voir dépêche du 29 avril 2013).

Le groupe a aussi ouvert à l'automne 2016 une expérimentation sur la livraison de médicaments à domicile avec Mesoigner.fr et Medissimo. Et en 2017, il a annoncé le rachat du prestataire de santé à domicile Asten Santé.

David de Amorim a pointé auprès de TICsanté l'accompagnement "aussi bien numérique qu'humain" que le groupe est capable d'apporter aux patients et aux médecins, avec sa position de "tiers de confiance". Il a aussi mis en avant la capacité du groupe à "déployer des solutions à large échelle au niveau territorial pour accélérer le développement de l'e-santé en France".

La Poste et sa filiale Docapost sont présents depuis 2015 à chaque édition du CES à Las Vegas.

Cette année, le groupe a amené avec lui outre-Atlantique quatre start-up du domaine de la santé qu'il accompagne dans le cadre de son "programme d'accélération" French IoT: Diabeloop (pancréas artificiel), Medicus (outil d'interprétation des résultats d'analyse), Apitrak (géolocalisation du matériel médical en établissement) et Sil-Lab Innovation (laboratoire de biologie médicale mobile).

rm/gb

Partagez cet article

http://www.canyon.fr/
Rédigé par: tic@sante-service.fr  le 08/01/2018 à 15:03
Bonjour à tous,
Voici un article qui doit nous inciter à réagir vite !
La poste banque, La poste assurance, La poste visite à domicile, La poste rendez-vous médicaux en ligne,
La poste pour le permis de conduire, La poste pour héberger les données médicales (docapost).... ça faisait déjà beaucoup !!!

Mais la poste DMP (ou DMPoste) en exploitant son 'image angélique et "agnostique"' pour inciter les patients à lui confier ses données de santé au quotidien ça dépasse les bornes... même Google qui dans l' "angélisme" n'a plus grand chose à prouver, n'a pas osé aller si loin.

Et si au passage, La poste pensait à distribuer le courrier dans les délais !!!
Haut de page
Rédigé par: leinade2003@yahoo.fr  le 08/01/2018 à 23:56
on en avait parle il y a 5 ans
et meme 10 avec JL Preel

mais il a été préfére d abord de poursuivre
l) l'hérésie du DMP ASIP du temps de sarkosy

2) puis du temps de Mr Hollande d abord 3 ans pour retirer le DMP a l ASIP, puis 2 ans pour décider de faire un DMP partagé sur internet par la CNAMTS

Quel gâchis et pertes de temps et d argent

je suis convaincu comme depuis des années que c est la solution mobile qui est la bonne

et la solution DM perso que le patient partage avec QUI IL LE SOUHAITE et pas l inverse

Je n ai pas été entendu, c est dommage mais surement de ma faute car je l ai mal vendu.

La je pense que la poste est sur la bonne voie
---------------------------------------------

helas 10 ans de perdu et un petit milliard d euros
amities
D SOLARET
Haut de page
Les dépêches liées à cette information
https://www.parishealthcareweek.com/visiter/obtenez-badge-visiteur/?utm_source=BAN&utm_medium=NL&utm_campaign=BUZZ%20MEDECIN?utm_source=BAN&utm_medium=WEB&utm_campaign=TIC
https://www.groupepsih.com/2018/04/18/paris-healthcare-week-groupe-psih-donne-rendez-stand-o48/?utm_source=website&utm_medium=banner&utm_campaign=phw2018
http://www.cegi.fr/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.asipsante-event.fr
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres


Développeurs Java/JEE (H/F)

Nord-Pas-de-Calais


Les offres d'emploi
Agenda
Viva Technology 2018
Du 24/05/2018 au 26/05/2018
Paris Healthcare Week 2018
Du 29/05/2018 au 31/05/2018
E-healthworld Monaco 2018
Du 31/05/2018 au 01/06/2018
4e journée des start-up innovantes du dispositif médical (Snitem)
Le 06/06/2018
Conférence Nationale sur les systèmes d'information en santé
Le 14/06/2018