Un service proposé par APM International
https://www.groupepsih.com/2017/07/13/dma-en-ssr-le-groupe-psih-apporte-deja-des-reponses/#utm_source=nom-editeur-partenaire&utm_medium=display
https://www.enovacom.fr/plan-blanc-situation-sanitaire-exceptionnelle.html?utm_source=ticsant%C3%A9&utm_medium=banner&utm_campaign=plan_blanc&utm_term=plan%20blanc%2C%20surycat
http://www.computer-engineering.fr
06/09/2017   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Le think tank Renaissance numérique publie ses "clés de lecture" de la transformation du système de santé

PARIS, 6 septembre 2017 (TICsanté) - Le think tank Renaissance numérique a publié le 30 août un rapport visant à donner des "clés de lecture" pour "relever le défi de la transformation numérique de la société", comprenant une large partie consacrée au secteur de la santé.

Comme une piqûre de rappel en ce début de quinquennat, ce rapport compile une série de recommandations visant à répondre aux enjeux de transformation numérique du secteur de la santé, dont certaines étaient déjà présentes dans de précédents rapports publiés par Renaissance numérique sur le sujet (voir dépêche du 22 mars 2017).

Si la France "pâtit aujourd'hui d'un manque de vision de son futur numérique", le think tank estime qu'un "signal important a été donné" avec la nomination d'un secrétaire d'Etat en charge du numérique, Mounir Mahjoubi, "doté d'un rôle transversal aux missions de l'Etat" grâce à un rattachement direct à Matignon, et non plus aux seuls ministères économiques et financiers.

Dans son rapport, il énumère pour chaque grand pan des politiques publiques (Justice droit et sécurité, éducation et enseignement supérieur, agriculture et alimentation, etc.) une série de propositions et un aperçu du potentiel des technologies numériques pour améliorer l'action publique.

Le chapitre consacré à la santé comprend 3 fiches portant sur le passage du "curatif au préventif" avec "le numérique comme moteur d'un nouveau parcours de santé", "le soutien à l'innovation et à l'excellence médicale française" et "la formation des professionnels de santé au numérique".

"Alors que le virage e-santé est aujourd'hui largement mené par les individus, en quête de solutions médicales personnalisées, les institutions, elles, tardent à se saisir de ces opportunités", note le think tank, faisant référence à l'essor du "Quantified Self" (auto-mesure) et au potentiel des technologies pour améliorer la prévention.

Il souligne l'intérêt des objets connectés de santé, dont l'utilisation "s'avère particulièrement pertinente dans le traitement de pathologies chroniques, comme le diabète, qui ne nécessite pas une intervention, mais un suivi et un ajustement au jour le jour".

Le rapport constate pourtant que l'accès à ces outils est freiné par "l'absence d'un cadre légal et éthique" et recommande de "définir une méthodologie spécifique pour la labellisation et l'évaluation de la fiabilité des objets connectés et des applications mobiles permettant leur remboursement".

La télémédecine et la télésurveillance sont mentionnées par le think tank comme "une source considérable d'économies pour la sécurité sociale" grâce à la réduction des actes médicaux et un meilleur suivi des populations fragiles.

Mais il déplore des pratiques "pas encore répandues", notamment car les médecins "n'y sont pas encouragés", et préconise de revoir les modes de tarification "pour favoriser une rémunération vertueuse du parcours".

Le think tank Renaissance numérique recommande aussi la création d'un "organisme central, agrégateur national des données de santé", l'instauration d'un "statut de la donnée médicale" et le lancement d'un débat sur "le futur de la médecine personnalisée" qu'il souhaite voir mené par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) "en y associant le Comité national d'éthique et les acteurs publics".

Adapter la réglementation

Estimant que l'excès de régulation et un "droit dur" bloquent l'innovation en France, Renaissance numérique recommande de privilégier la "soft law". "Il s'agirait pas exemple de mettre en place des filières accélérées de mise sur le marché pour les dispositifs innovants".

"Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration [FDA] varie son degré de contrôle sur les outils de e-santé selon l'évolution du marché, assurant ainsi une certaine marge de manoeuvre aux industries dont les marchés sont particulièrement compétitifs", illustre le rapport.

Il met en avant les apports du traitement de volumes massifs de données (Big Data) pour "cartographier les besoins en santé des territoires" et "flécher les financements en fonction des politiques de prévention nécessaires".

Le Big Data peut ainsi servir à "définir le profil épidémiologique des territoires", "leur morbidité", les "typologies de patients", et donc à "financer les structures selon leurs besoins effectifs", note le think tank.

A l'échelle nationale et européenne, il recommande d'encourager la mutualisation des données pour "mobiliser et manipuler de très grands ensembles" d'informations pour accélérer la recherche.

Le numérique dans la formation des professionnels de santé

"Les outils technologiques peuvent être une réelle aide et un soutien pour les médecins, mais le manque de formation quant à leur utilisation est un frein à leur diffusion", regrette le think tank Renaissance numérique.

Il préconise de rendre obligatoire l'apprentissage par la simulation et les environnements virtuels à tous les étudiants en médecine et à externaliser une partie des stages de formation en start-up ou dans de grandes entreprises de la santé afin de "décloisonner l'horizon" des médecins et les ouvrir à "une culture de l'innovation".

Il évoque également l'évolution des usages du numérique en milieu hospitalier, invitant à "organiser le recours aux technologies numériques dans le cadre des groupements hospitaliers du territoire, pour limiter la fracture numérique dans les usages entre les milieux ambulatoire et hospitalier".

Le rapport de Renaissance Numérique "Relever le défi de la transition numérique de la société"

rm/ab

Partagez cet article

http://www.canyon.fr/
Les dépêches liées à cette information
http://www.web100t.fr
http://www.capsuletech.fr/
http://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.acetiam.eu
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres



Médecin Dim (H/F)

Franche-Comté

Les offres d'emploi
Agenda
Colloque Science et santé connectées
Le 24/10/2017
INNOV'inMED
Du 26/10/2017 au 27/10/2017
3ème colloque des objets connectés et applications de santé
Le 21/11/2017
6èmes Journées du Mipih
Du 29/11/2017 au 30/11/2017
3ème colloque sécurité des SI en établissements sanitaires et médico-sociaux
Le 29/11/2017