Un service proposé par APM International
https://www.groupepsih.com/2017/07/13/dma-en-ssr-le-groupe-psih-apporte-deja-des-reponses/#utm_source=nom-editeur-partenaire&utm_medium=display
https://www.enovacom.fr/enovacom-identity-manager-solution-referentiel-agents-ght.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=EIM
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/lettre-de-liaison-J-0?cid=7010W000001yqSLQAY&ls=website&rs=tiscante&offer=TAT_Compliance&ot=eBook
29/06/2017   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Amende de 10.000 euros contre un cabinet dentaire pour refus de communication d'un dossier médical

PARIS, 29 juin 2017 (TICsanté) - La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a infligé une amende de 10.000 € à l'encontre d'un cabinet dentaire pour non-respect du droit d'accès aux données médicales qu'il détenait et non coopération avec l'instance, a-t-elle annoncé le 14 juin dans un communiqué.

La délibération, prononcée par la formation restreinte de la Cnil le 18 mai, fait suite à la plainte déposée par un patient en 2015, qui reprochait à son ancien chirurgien-dentiste de ne pas lui donner accès à son dossier médical.

Après plusieurs demandes de la Cnil et en dépit d'une mise en demeure de communiquer ces données au patient, le cabinet dentaire n'a pas donné suite.

La Cnil a alors engagé une procédure de sanction à l'encontre du responsable de traitement, au terme de laquelle la formation restreinte a conclu à "un manquement au droit d'accès du patient prévu par la loi".

Elle a également estimé que "les obligations déontologiques auxquelles sont soumises les professions médicales, notamment celles liées au secret médical, ne pouvaient justifier au cas d'espèce une absence de communication du dossier médical au plaignant", indique la Cnil dans son communiqué.

Elle a relevé par ailleurs que le cabinet avait "fait preuve d'un défaut manifeste de prise en compte des questions 'informatique et libertés' et avait méconnu son obligation de coopération avec la Cnil", prévue par la loi.

Elle a donc prononcé contre la société d'exercice libéral (SEL) détenant le cabinet une sanction pécuniaire de 10.000 €, l'obligeant à rendre publique cette délibération, afin de rappeler "aux patients leurs droits et aux professionnels de santé leurs obligations".

Le cabinet dispose de deux mois à compter de la notification de cette décision pour la contester devant le Conseil d'Etat, rappelle la Cnil.

Une obligation pour les professionnels de santé

La Cnil souligne recevoir chaque année "un nombre significatif de plaintes concernant le droit d'accès à un dossier médical", dont près de la moitié concernent des médecins libéraux.

Elle rappelle que "chaque professionnel de santé doit mettre en place une procédure permettant de répondre aux demandes faites par le patient d'accéder aux données figurant dans son dossier médical et administratif", et que ces données peuvent lui être transmises directement ou à un médecin qu'il aura préalablement désigné.

"La communication du dossier médical doit être faite au plus tard dans les 8 jours suivant la demande et au plus tôt dans les 48 heures", souligne la Cnil, sauf si les informations remontent à plus de 5 ans, le délai étant alors porté à 2 mois.

(Délibération n°SAN-2017-008 du 18 mai 2017)

vg/sl/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
http://www.web100t.fr
http://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.acetiam.eu
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres




Médecin Dim (H/F)

Franche-Comté
Les offres d'emploi
Agenda
6èmes Journées du Mipih
Du 29/11/2017 au 30/11/2017
3ème colloque sécurité des SI en établissements sanitaires et médico-sociaux
Le 29/11/2017
Hacking Health Lyon
Du 01/12/2017 au 03/12/2017
Les Journées de l'achat hospitalier
Du 07/12/2017 au 08/12/2017
Journée régionale "Sécurité numérique en santé"
Le 07/12/2017