Un service proposé par APM International
https://www.groupepsih.com/2017/07/13/dma-en-ssr-le-groupe-psih-apporte-deja-des-reponses/#utm_source=nom-editeur-partenaire&utm_medium=display
https://www.enovacom.fr/plan-blanc-situation-sanitaire-exceptionnelle.html?utm_source=ticsant%C3%A9&utm_medium=banner&utm_campaign=plan_blanc&utm_term=plan%20blanc%2C%20surycat
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.com/5ideesfausses?cid=7010W000002S1qSQAS&ls=website&rs=tiscanté&offer=5_idées_fausses&ot=whitepaper
19/04/2017   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Déploiement d'un SI commun pour les demandes de transports ambulanciers en Auvergne-Rhône-Alpes

LYON, 19 avril 2017 (TICsanté) - Un système d'information (SI) régional visant à faire l'interface entre les Samu-Centres 15 et les entreprises de transports sanitaires est en voie de généralisation en Auvergne-Rhône-Alpes, a fait savoir l'agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué diffusé le 5 avril.

En 2015, l'Association des transports sanitaires urgents (ATSU) Rhône-Alpes avait lancé un appel en vue de concevoir et déployer une telle plateforme, explique l'agence.

Depuis fin 2016, le nouveau système est expérimenté au sein du centre de régulation Samu-centre 15 de Haute-Savoie. Il l'est également à compter d'avril 2017 en Isère pour 4 mois, "afin de sécuriser au mieux le dispositif et de l'ajuster le cas échéant".

Le dispositif sera étendu "progressivement" à l'ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes, permettant donc de disposer d'un SI commun. Il pourra "être ouvert à d'autres régions qui seraient intéressées".

L'ARS décrit une plateforme "unique en France par ses innovations fonctionnelles", permettant d'aller au-delà des "expérimentations locales" déjà lancées en France. Elle salue "de premiers résultats encourageants", aidant les Samu à se recentrer sur leur "coeur de métier".

Jusqu'ici, les opérateurs du Samu contactaient les entreprises de transports sanitaires urgents (TSU) par téléphone pour s'informer de la disponibilité de leurs véhicules. Le SI actuellement déployé en Auvergne-Rhône-Alpes leur permet de "transférer la fiche d'appel directement vers la plateforme régionale qui identifie automatiquement à partir de différents algorithmes les entreprises les plus à même de répondre à la demande des Samu", a expliqué à TICsanté Pierre Leroux, chef de mission SI à l'ARS.

Il a fallu pour cela développer des connecteurs entre les SI des Samu et la plateforme régionale, ainsi qu'entre la plateforme et les logiciels de gestion des entreprises de transport, a-t-il poursuivi, faisant état d'un travail "réalisé en bonne intelligence avec les éditeurs du marché".

Le dispositif permet donc "de limiter les indisponibilités ambulancières", "d'avoir une position en temps réel des moyens disponibles [en ambulances] et des interventions sur une carte interactive", "de suivre les interventions", "d'évaluer la pertinence et la conformité des données", "de bénéficier de statistiques avancées" ou encore "d'automatiser le transfert de données aux ATSU", a détaillé l'ARS dans son communiqué.

"Une transmission automatique des informations est possible entre le SI du Samu générant la demande et la plateforme ambulancière", est-il précisé.

"Compte tenu d'un nombre potentiellement très élevé d'entreprises concernées, un modèle participatif a été spécialement élaboré pour faire adhérer plus facilement" ces dernières, signale l'ARS. Un groupement de coopération sanitaire (GCS) associant ambulanciers et hospitaliers est "en cours de constitution".

L'ARS a soutenu ce projet par une contribution "méthodologique et financière", prenant la forme d'une aide à l'investissement de 230.000 € pour 2015 et 2016.

La plateforme régionale d'Auvergne-Rhône-Alpes se situe en aval des systèmes d'information des Samu, concernés actuellement par un vaste plan de modernisation visant à produire une solution unique et mutualisée entre tous les Samu (voir dépêche du 6 juin 2016).

Pierre Leroux a rappelé les "trois niveaux de décision" de la régulation médicale sur le plan informatique au niveau régional: les SI des Samu, la plateforme régionale actuellement déployée et l'ensemble des logiciels de gestion des transporteurs.

L'Auvergne-Rhône-Alpes ne fait pas partie des régions pilotes retenues pour le déploiement avancé du SI-Samu commun au niveau national, et ne devrait pas être équipée de la solution "avant 2020", a-t-il ajouté.

rm-nc/ab/

Partagez cet article

http://www.univ-angers.fr/fr/formation/offre-de-formation/diplome-d-universite-3eme-cycle-DUC3/sciences-technologies-sante-04/du-ssis-program-pdussis-1.html
Les dépêches liées à cette information
http://innovinmed.com/content/pr%C3%A9sentation-d%E2%80%99innov%E2%80%99inmed
http://www.web100t.fr
http://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.acetiam.eu
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres




Les offres d'emploi
Agenda
Assises nationales du HS2
Le 22/09/2017
Forum national "NTIC et maladies rares"
Le 25/09/2017
5e édition de l'"e-santé en actions"
Le 28/09/2017
Catel Paris 2017
Du 05/10/2017 au 06/10/2017
36h Chrono Bourgogne-Franche-Comté
Le 17/10/2017