http://www.computer-engineering.fr
08/07/2016   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Trophées de l'e-santé 2016: le détail des 10 projets récompensés à Castres

(Par Raphaël MOREAUX, à l'Université d'été de l'e-santé)

CASTRES, 8 juillet 2016 (TICsanté) - Dix projets innovants dans le domaine des nouvelles technologies ont été récompensés le 6 juillet lors de la cérémonie de remise des Trophées de l'e-santé 2016 organisée à Castres dans le cadre de la 10ème édition de l'Université d'été de l'e-santé.

Près de 3.400 personnes ont suivi les auditions des 25 finalistes sur la web-TV consacrée à l'évènement pour cette nouvelle édition des Trophées de l'e-santé, soit 15% de plus qu'en 2015, a-t-on appris lors de la cérémonie.

Cette année, de nouvelles catégories comme le big data ou les objets connectés ont été créées pour "être en adéquation avec les nouvelles problématiques de l'e-santé", a expliqué Virginia Doan, directrice du technopole Castres-Mazamet, organisateur de l'Université d'été (voir dépêche du 10 juin 2016). La catégorie "M-santé" a été divisée en deux parties: l'une pour les dispositifs à destination des professionnels de santé, l'autre pour ceux développés pour le grand public.

Le prix des Internautes remis à l'issue d'un vote en ligne a confirmé son succès avec près de 2.000 votants cette année, soit près de 300 de plus que pour la précédente édition (voir dépêche du 7 juillet 2015).

Chacun des prix était parrainé par un industriel du secteur de la santé et du numérique (Cordiva, Harmonie Mutuelle, Thalès, ConsortNT, Orange, Sanofi, Sovinty, Pierre Fabre, IMS Networks, Tarkett). Les lauréats ont tous reçu un chèque de 2.000 euros, à l'exception du Grand prix pour lequel la dotation était de 4.000 euros.

Le détail des 10 lauréats :

Catégorie "Projet étudiant": PIM-Check, des Hopitaux universitaires de Genève
PIM-Check est un outil informatique de détection des prescriptions inappropriées en médecine générale, destiné aux médecins, pharmaciens et étudiants en santé pour améliorer la prise en charge des patients. Il se présente comme un outil complet d'aide à la décision médicale, fonctionnant à partir d'un algorithme permettant de détecter de potentielles prescriptions dangereuses en fonction des pathologies et des traitements pris par les patients. Il a été développé par un groupe multidisciplinaire réunissant 23 médecins internistes, sept médecins spécialistes et 25 pharmaciens cliniciens.

Catégorie "Assistance/Maintien à domicile": Resilient Innovation, porté par la société du même nom.
Resilient Innovation a développé un dispositif électronique composé d'oreillettes et d'un boîtier attaché à la ceinture de l'utilisateur afin d'améliorer la marche et la mobilité des personnes âgées grâce à des stimulations auditives. Non invasif, le dispositif a fait ses preuves lors de son expérimentation sur des personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson et gênées dans leurs déplacements. L'entreprise Resilient Innovation travaille actuellement sur la miniaturisation de l'appareil et prévoit une commercialisation à partir du mois de septembre prochain.

Catégorie "Coordination des soins": Capri, développé par le centre de lutte contre le cancer Gustave-Roussy
Capri est une plateforme de télésuivi permettant la coordination des professionnels de santé de l'institut Gustave-Roussy par le biais de deux infirmières de coordination (Idec) et d'une application web accessible par les patients et les professionnels de soins. Il permet d'assurer le suivi à distance de patients sous chimiothérapie orale, qui peuvent transmettre des données sur leur état de santé grâce à un portail en ligne. Des alertes sont émises aux infirmières Idec en cas d'anomalies. Développé depuis trois ans, le dispositif fera l'objet à partir du mois de septembre prochain d'une étude randomisée incluant 1.000 patients afin d'évaluer son impact sur l'observance des patients et la toxicité des traitements.

Catégorie "Objets connectés": Beta-Bioled, présenté par Archimej Technologies
Beta-Bioled est un analyseur de sang portable et connecté pour le diagnostic et le suivi personnalisé de la santé. Sur le même principe que les appareils de contrôle du diabète, Beta-Bioled réalise un prélèvement de sang au bout du doigt grâce à une micro-aiguille et réalise en quelques minutes une analyse de l'échantillon dont les résultats sont transmis sur un smartphone. Initialement développé à destination des professionnels de santé, des organisations non gouvernementales (ONG) et des Samu ayant besoin de recueillir rapidement des informations sur certains malades, l'usage du produit pourrait être étendu aux malades chroniques, aux seniors et à l'ensemble du grand public. Actuellement existant à l'état de prototype fonctionnel, il fera prochainement l'objet d'une étude clinique pour une commercialisation envisagée en 2017.

Catégorie "Big data/Data": Radiomics Enabler, de la société Medexprim
La suite logicielle Radiomics Enabler utilise les technologies du big data afin de faciliter l'exploitation des archives d'imagerie médicale des établissements de santé à des fins de recherche et de valorisation des ressources dans le cadre de collaborations externes. Il permet de retrouver rapidement des images médicales correspondant à certains critères afin de faire gagner du temps aux équipes de recherche rétrospective en imagerie. Un premier prototype est d'ores et déjà opérationnel. Il est notamment utilisé sur quatre études rétrospectives au CHU de Toulouse.

Catégorie "M-santé - Professionnels de santé": MaPUI, présenté par la société MaPUI Labs
Le site MaPUI.fr est une plateforme d'échange de données inter-hôpitaux à destination des pharmacies hospitalières et permettant d'échanger des médicaments entre établissements de santé avant leur péremption. On estime à 50 millions d'euros les pertes des établissements dues aux médicaments arrivés à péremption. La plateforme permet de connecter les établissements et de les alerter chaque semaine sur les médicaments mis à disposition par d'autres hôpitaux connectés à la plateforme. Après une phase de test d'un an, une soixantaine d'établissements sont inscrits à la plateforme qui devrait passer à un modèle payant sous forme d'abonnement annuel à partir de cet été.

Catégorie "Télémédecine" et prix des Internautes: Oscult, développé par la société Oscadi.
Oscult est un dispositif d'échographie connecté à un iPad. Il permet aux praticiens médicaux de réaliser une échographie, assistés à distance par un spécialiste de l'imagerie médicale. Il est composé d'une sonde et d'une batterie de 800g disposant d'une autonomie de 6 heures et permettant de projeter l'échographie sur l'écran de l'iPad. L'image est retransmise à un spécialiste via une connexion 3G-4G/Wifi. Oscult a reçu un trophée dans la catégorie télémédecine et le prix des Internautes. Il a recueilli pour ce prix 457 votes en ligne, soit près d'un quart des votants. Il est développé par la société Oscadi, basée à La Réunion.

Catégorie "M-Santé - Patients": Salvum, présenté par Abeilles Multimédia
Salvum est une application web et mobile pédagogique et interactive ayant pour objectif de dispenser les notions théoriques de la formation aux premiers secours. Elle propose à l'utilisateur des situations d'urgences nécessitant des premiers secours, et lui soumet plusieurs possibilités d'action. Elle offre ensuite un retour pédagogique, et permet, une fois la formation théorique réalisé, de réduire d'une journée à une demi-journée le temps de formation en présentiel pour obtenir une attestation PSC1 (Prévention et secours civiques de niveaux 1). Déployé en mai 2015, Salvum affiche 7.500 utilisateurs.

Grand prix Pierre Fabre: Jokkosanté, présenté par Sensys solutions
Développé et utilisé au Sénégal, Jokkosanté est une pharmacie communautaire virtuelle. Elle offre à ses membres la possibilité de déposer leurs médicaments non utilisés dans des centres de soins, et de recevoir en échange des points permettant d'acheter d'autres médicaments. Ces points peuvent aussi être délivrés par des entreprises, dans le cadre de leur démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises), ou par des particuliers. Au Sénégal, Jokkosanté a permis de lutter contre la contrefaçon de médicaments, de sensibiliser la population sur leur bonne utilisation, et d'attirer davantage de personnes vers les centres de soins. Jokkosanté a reçu le Grand prix Pierre Fabre à l'unanimité du jury, dès le premier tour des votes.

Coup de coeur du jury: Noa, présenté par l'Université de Nantes
Noa est un compagnon connecté pour les enfants asthmatiques afin d'améliorer l'adhésion à leur traitement de fond. Sorte de poupée interactive, il avertit l'enfant de la nécessité de prendre ses médicaments par des émotions, en montrant des signes de mécontentement, et se calme après la prise du traitement lorsque l'enfant le caresse. Il est assorti d'une application mobile, permettant aux parents de s'assurer de la bonne observance du traitement, et aux médecins de disposer d'un télésuivi régulier grâce à un calendrier détaillé contenant le calendrier des prises et les survenues de crises.

rm/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription