https://vieviewer.com/

Systèmes d'information

Messageries sécurisées de santé: les établissements devront rendre leur messagerie électronique compatible d'ici fin 2015

0 194

PARIS, 22 janvier 2015 (TICsanté) - L'ensemble des établissements de santé devront rendre leurs systèmes de messagerie électronique compatibles avec le dispositif des messageries sécurisées de santé "MSSanté", d'ici fin 2015, énonce une instruction de la direction générale de l'offre de soins (DGOS).

Dans cette instruction de six pages datée du 23 décembre 2014 et mise en ligne lundi sur Légifrance, la DGOS souligne le caractère prioritaire du déploiement des outils de communication entre professionnels de santé en ville et à l'hôpital pour améliorer la prise en charge du patient, dont le dossier médical partagé (DMP) et les messageries sécurisées de santé (www.mssante.fr).

L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) et les conseils nationaux des ordres des professions de santé travaillent depuis plusieurs années au développement d'un système de mails sécurisés entre professionnels de santé, rappelle-t-on. Ce dispositif, qui devait initialement être déployé avant fin 2012, a ouvert en juin 2013 pour les ordres professionnels dans une version bêta.

Après avoir été testé dans 15 établissements, le dispositif est opérationnel depuis juin 2014, indique la DGOS. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a rendu au même moment une autorisation unique de traitement pour la mise en oeuvre du dispositif (voir dépêche du 22 juillet 2014)

La DGOS met l'accent sur un meilleur partage des données entre la ville et l'hôpital, conformément à la stratégie nationale de santé, et en amont du projet de loi de santé qui prévoit plusieurs dispositions en ce sens, notamment la mise en place d'une lettre de liaison pour le médecin traitant du patient.

Elle donne pour instruction aux établissements d'assurer la compatibilité de leur système de messagerie électronique avec MSSanté en 2015, notamment afin d'assurer la communication rapide des documents de sortie aux patients vers les professionnels de santé exerçant en ville.

Les établissements pourront soit adapter leur outil de messagerie propre, soit proposer aux professionnels de santé "d'utiliser directement les boîtes aux lettres offertes par l'Asip santé avec les ordres professionnels en particulier dans les petits établissements", soit acquérir un service de messagerie conforme à la loi, proposé par un opérateur public ou privé.

Dans le premier cas, l'établissement devra se mettre en conformité avec le dossier de spécifications fonctionnelles et techniques (DSFT) des opérateurs de messageries sécurisées élaboré par l'Asip santé, et deviendra à ce titre "opérateur MSSanté", observe la DGOS.

Pour un établissement de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO) de 600 lits, la DGOS estime à trois ou quatre mois la durée de mise en conformité, "depuis la décision de lancement jusqu'à l'envoi des premiers messages", étant entendu que l'utilisation du service MSSanté d'un opérateur spécialisé peut permettre de gagner quelques semaines.

"Le déploiement de la MSSanté permettra, après deux ou trois ans, de dématérialiser plusieurs dizaines de milliers de comptes rendus et lettres de sortie chaque année. Ce déploiement sera d'autant plus rapide que de nombreux établissements communiqueront avec la ville par MSSanté", commente la DGOS.

En annexe de l'instruction figurent les modalités pratiques de mise en œuvre du projet par l'établissement.
Une première phase d'accompagnement des établissements avait débuté en janvier 2014, rappelle-t-on (voir dépêche du 16 décembre 2013).

Instruction n°DGOS/PF5/2014/361 du 23 décembre 2014 relative à l'usage de la messagerie sécurisée MSSanté dans les établissements de santé

vg/eh/ab

La RĂ©daction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

Systèmes d'information

Le CHU de Nancy signe un accord de dix ans avec Philips sur l'informatisation de l'imagerie

NANCY (TICsanté) - Le CHU de Nancy a signé un "accord stratégique" de dix ans avec Philips afin d'utiliser l'outil de stockage et de partage de documents d'imagerie Philips IntelliSpace et la solution d'intelligence artificielle (IA) Illumeo pour "optimiser l'environnement de diagnostic du radiologue", a expliqué le 16 juillet à TICsanté Pascal Dussert, directeur solutions informatiques de Philips France.

0 651

Systèmes d'information

De la gestion des flux au smartphone professionnel, Ascom étend son offre numérique à l'hôpital

PARIS (TICsanté) - D'abord concentrée sur les outils de télécommunication et la remontée des alarmes, Ascom a progressivement étendu son offre à la gestion de l'ensemble des flux hospitaliers avec le développement de logiciels et la conception de smartphones professionnels adaptés aux établissements de santé, a expliqué son directeur général France et Europe du Sud, Philippe Billet, dans un entretien avec TICsanté.

0 737
https://www.lacharente.fr/boite-a-outils/emploi/medecin-generaliste/

Vos réactions

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
4 + 4 =
http://www.canyon.fr/
https://www.groupepsih.com/decouvrez-hospivision/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=Hospivison%20juin%2019

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

DĂ©couvrir le site

événements

  • SIDO 2020

    Du 03/09/2020 au 04/09/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 07/10/2020 au 09/10/2020

  • 6e JournĂ©es des start-up innovantes du dispositif mĂ©dical

    Le 13/04/2021