Un service proposé par APM International
https://goo.gl/5si0Vf
http://www.enovacom.fr/ressources/appareils-biomedicaux-connectes-hopital.html
http://synapse.fujifilm.eu/fr/
http://engage.nuance.com/5ideesfausses?cid=7010W000002S1qSQAS&ls=website&rs=tiscanté&offer=5_idées_fausses&ot=whitepaper
14/03/2012   Envoyer par mail Imprimer   3 commentaires
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

DMP: Gérard Bapt dénonce le "dumping" de l'Asip santé dans les hôpitaux

PARIS, 14 mars 2012 (TICsanté) – Le député socialiste Gérard Bapt suggère que les subventions versées par l’agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip santé) aux établissements de santé pour favoriser le déploiement du dossier médical personnel (DMP) ont pour but de "faire rapidement du chiffre pour sauver le projet", dans un courrier adressé à la secrétaire d’Etat à la santé, Nora Berra.

Un mois après la publication d’une tribune sur le site d\’information Mediapart, Gérard Bapt poursuit son offensive contre le DMP, dans une lettre ouverte à Nora Berra datée du 9 mars 2012.

Le député (PS) de la Haute-Garonne y dénonce en particulier les conditions de création des 70.885 DMP comptabilisés par l’Asip fin janvier. "Ces résultats ne sont obtenus que par de véritables actions de 'dumping' auprès des hôpitaux, subventions à la clé, comme s’il fallait faire rapidement du chiffre pour sauver le projet", affirme-t-il.

Cette accusation fait référence aux programmes "DMP en établissement de santé" et "DMP en régions", lancés par l’agence durant l’été 2011 et fixant tous deux des objectifs chiffrés de création et d’alimentation de DMP aux lauréats.

Le premier subventionne 33 hôpitaux et cliniques, pour un montant global compris entre 1,6 et 3,3 millions d’euros (voir dépêche TICsanté du 1er décembre 2011). Le second finance des projets dans 25 "bassins de santé" situés dans 14 régions et comprenant plus de 110 établissements (voir dépêche TICsanté du 9 janvier 2012), pour un coût non communiqué à ce jour.

Gérard Bapt rappelle que "près de 200 millions d’euros" ont déjà été dépensés pour le DMP "depuis le lancement du projet" en 2004, selon les "éléments budgétaires" fournis par Nora Berra. En outre, la commission des finances de l’Assemblée nationale a demandé à la Cour des comptes "un audit financier précis" du projet, "à son initiative", souligne-t-il.

Dans la continuité de son œuvre, le député préconise désormais "un audit du projet et de l’Asip santé, mené par des professionnels indépendants". Il interroge aussi Nora Berra sur d’éventuels "objectifs quantitatifs à atteindre" pour la création et l’utilisation du DMP, ainsi que sur les délais et la "perspective budgétaire à moyen terme" de telles directives.

"Un projet industriel engageant aussi lourdement les finances publiques me semble devoir répondre à des exigences précises pour éviter qu’il ne dérive sans fin vers un gouffre financier", ajoute-t-il./gb/ar

Partagez cet article

http://www.canyon.fr/
Rédigé par: gbobard@gmail.com  le 20/03/2012 à 10:11
J'entends parler du DMP depuis l'année 2003 et il existe seulement 100.000 dossiers huit ans après. Effectivement, il y a un problème.
Je me souviens qu'à l'époque il fallait trouver un hébergement pour ce fameux dossier, puis un langage de développement, puis une organisation pour le suivi du projet, etc.
Je suis Français et je travaille au déploiement de logiciel "open source" pour les centres de santé à l'étranger. Le dossier médical partagé est notre quotidien et il ne coûte pas 200 millions d'euros !
Il suffit de deux bons serveurs Linux, une bonne application PHP/MYSQL et deux disques durs externes de plus de 500Go.
Pour l'architecture, il faut une connexion internet haut débit, un serveur de connexion - firewall, un serveur d'application RAID 1 ou 5 à alimentation redondante, un bon backup et un coffre ignifugé pour la sauvegarde.
L'équipe doit être constitués d'un chef de projet, d'informaticiens, d'une secrétaire et d'un comptable.
Le DMP, c'est l'informatique de demain disponible aujourd'hui et libre de droits: pas de licence ou de redevance sur les logiciels, seuls les coûts matériels et d'ingénierie sont à supporter.
Informatiser un pays entier ne coûte pas 200 millions d'euros.
Haut de page
Rédigé par: Laurent Pierre (ingénieur conseil)  le 14/03/2012 à 11:57
Des fois, j'ai envie de dire que le DMP c'est une fausse bonne idée: on s'obstine dessus depuis près de dix ans, sans vrai succès, pas plus en France qu'à l'étranger.
Concentrons-nous plutôt sur la communication entre professionnels de santé pendant l'épisode de soins et investissons en méthodes et logiciels pour la maximisation de l'utilisation des ressources humaines et matérielles.

Laurent
Haut de page
Rédigé par: p.carlioz@valdouest.fr  le 14/03/2012 à 11:15
Merci monsieur Bapt de "raccrocher les wagons". Depuis 8 ans, nous dénonçons cette gabegie financière en dehors de toute interopérabilité, en dépensant des sommes faramineuses pour des messageries sécurisées obsolètes, alors qu'un simple mode ASP suffirait.
Que de missions, et de missionés indemnisés pour rien... C'est très facile avec l'argent des contribuables et les cotisations obligatoires des médecins. N'importe quelle entreprise privée n'y aurait pas survécu.

Docteur Patrick CARLIOZ
Membre URPS Rhône Alpes
Haut de page
http://www.universite-esante.com/trophees-de-la-e-sante-2017/
http://www.web100t.fr
http://www.capsuletech.fr/
http://fr.intersystems.com/hit2017v1
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://bit.ly/VM-TIC_Sante-Avril-Mai2017
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
http://www.cegi.fr/
Les offres

Consultant Santé (H/F)

Île-de-France



Les offres d'emploi
Agenda
Congrès Doctors 2.0 & YOU
Du 01/06/2017 au 02/06/2017
Colloque "Données de santé en vie réelle"
Le 13/06/2017
57èmes Journées d'études et de formation IHF
Du 14/06/2017 au 16/06/2017