Un service proposé par APM International
https://docs.google.com/forms/d/1CpmCqPoZdC4t3L16SNV14vz_9MheDnBn51N0csGOW20/viewform?usp=send_form
http://www.enovacom.fr/audit-tracabilite/enovacom-smart-audit.html
http://www.computer-engineering.fr
http://www.carestream.fr/vue-healthIT.html
08/03/2012   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous
Evolucare tient ses objectifs de croissance et s’ouvre à l’export
PARIS, 8 mars 2012 (TICsanté) – Le groupe Evolucare Technologies, spécialisé dans les systèmes d’information hospitaliers (SIH), a enregistré un taux de croissance de son chiffre d’affaires proche de 20% en 2011 et vise désormais de nouveaux marchés, principalement en Europe.
L'exercice 2011 a conforté l'assise d'Evolucare dans le secteur des SIH en France: le groupe basé à Villers-Bretonneux (Somme) a généré un chiffre d'affaires d'environ 12,5 millions d'euros, rapporte Cédric Missonier, directeur de la division MCO (médecine, chirurgie, obstétrique), dans un entretien à TICsanté.

Comparé à 2010, la hausse est de près de 20%, conformément aux prévisions affichées sur le site internet du groupe. Evolucare table sur une progression identique en 2012, pour atteindre 15 millions d'euros de revenus, précise-t-il.

Cet objectif repose en partie sur les performances de la division "soins critiques", créée après le rachat début 2010 de deux logiciels développés par la filiale française de la firme allemande Dräger Medical: Opesim, pour le suivi anesthésique au bloc opératoire, et Reassist, pour la prise en charge en réanimation et soins intensifs.

Plus récemment, Evolucare a annoncé fin 2011 l'acquisition de l'éditeur belge Dotnext, dont la solution de gestion des blocs opératoires QBloc équipe neuf établissements de santé en France, dont quatre CHU (Montpellier, Nantes, Nice et Strasbourg), cinq en Belgique et deux en Allemagne.

Cette opération "permet de mettre un pied dans ces pays et d'y emmener Opesim et Reassist", par l'intermédiaire de "partenaires intégrateurs locaux", souligne Cédric Missonier.

Par ailleurs, Evolucare fait état de contacts avancés en Côte-d'Ivoire, au Gabon et au Vietnam pour la diffusion du logiciel Middlecare, déjà traduit en anglais et en cours d'adaptation en turc.

Cependant, les derniers contrats signés reflètent l'implantation du groupe, qui réalise encore "plus de 98%" de son activité en France: le centre hospitalier intercommunal des Andaines (Orne), l'hôpital Joseph Ducuing de Toulouse (Haute-Garonne), le centre cardio-thoracique de Monaco et le centre hospitalier régional de la Citadelle, à Liège (Belgique).

Dans les prochains mois, Evolucare "va attaquer le redéveloppement de toutes ses applications pour passer sur une base unique", ajoute-t-il. En outre, Middlecare est pressenti pour plusieurs nouveaux projets de télémédecine, dont le contenu n'a pas été communiqué./gb/ar
https://fr.surveymonkey.com/s/Indice_e-Sante
http://www.web100t.fr
http://www.emed.fr/
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription