Un service proposé par APM International
https://www.groupepsih.com/2017/07/13/dma-en-ssr-le-groupe-psih-apporte-deja-des-reponses/#utm_source=nom-editeur-partenaire&utm_medium=display
https://www.enovacom.fr/enovacom-identity-manager-solution-referentiel-agents-ght.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=EIM
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/lettre-de-liaison-J-0?cid=7010W000001yqSLQAY&ls=website&rs=tiscante&offer=TAT_Compliance&ot=eBook
16/11/2016   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Le service francilien Ortif étend son offre à la télésurveillance médicale

PARIS, 16 novembre 2016 (TICsanté) - Le groupement de coopération sanitaire Service numérique de santé (GCS Sesan) a annoncé dans un communiqué du 14 novembre le choix de la start-up BePatient pour étendre le service de télémédecine Ortif à la télésurveillance médicale.

Dans le cadre du partenariat d'innovation noué avec BePatient, la start-up fournit la solution informatique utilisée pour les programmes médicaux qui rejoindront le service "Ortif-télésurveillance", impulsé par l'agence régionale de santé (ARS) Île-de-France.

C'est la première fois que la formule du partenariat d'innovation est utilisée dans les systèmes d'information de santé, note le GCS Sesan. Prévu par un décret du 26 septembre 2014, ce partenariat est un nouveau type de marché public visant à pallier les difficultés structurelles des marchés de recherche et de développement (R&D).

"L'intérêt est d'avoir pu collaborer avec l'entreprise en amont pour arriver ensemble à un prototype final. Le partenariat nous permet ensuite de poursuivre ce dialogue tout au long du marché", a expliqué à TICsanté Léontine Miret, chef de projet Télémédecine au GCS Sesan.

"Il y avait déjà dans Ortif plusieurs solutions de télémédecine, mais elles étaient uniquement orientées à l'usage des professionnels de santé. L'ouverture du service de télésurveillance apporte une nouvelle brique permettant aux patients d'avoir accès à des services", a-t-elle poursuivi.

De fait, en plus des outils d'échange d'informations entre professionnels de santé déjà proposés par Ortif, le partenariat avec BePatient permet l'ouverture de nouveaux services comme l'accessibilité directe au patient via une application mobile, le télésuivi de constantes vitales par des dispositifs médicaux connectés, la gestion d'alertes et de messages personnalisés et des possibilités d'interaction avec le patient comme la visioconférence ou l'envoi d'images et de messages.

"Le GCS Sesan est dès à présent en mesure de proposer l'offre Ortif-Télésurveillance à l'ensemble de ses adhérents publics et privés. Certains d'entre eux ont d'ores et déjà manifesté un intérêt pour au moins l'un des services proposés", a déclaré Christophe Couvreur, directeur du programme Production de soins du GCS Sesan, cité dans le communiqué.

"Des programmes médicaux de suivi peuvent bénéficier à des patients atteints de maladies chroniques comme l'insuffisance respiratoire, l'insuffisance rénale ou bien encore pour réaliser l'accompagnement pré- et post-opératoire de la chirurgie ambulatoire", a-t-il détaillé.

Le GCS Sesan indique que deux programmes médicaux vont rejoindre prochainement Ortif-Télésurveillance.

Il s'agit du projet "Appli Chimio" développé par l'Institut Curie et proposant aux patients de renseigner quotidiennement leurs symptômes sur une application mobile.

"Un algorithme médical leur indique le niveau d'alerte et la conduite à tenir associés à leurs réponses", a expliqué le Dr Maya Gutierrez, oncologue à l'Institut Curie. Elle a précisé que "les premiers patients seront inclus dès décembre 2016".

Le second programme, "Texto drep", est porté par le centre de référence de la drépanocytose du CHU Robert-Debré (AP-HP, Paris).

"Ce projet propose un soutien à l'observance lors de la transition des patients les plus sévères. Le patient reçoit chaque semaine un questionnaire ludique dans lequel il décrit son état global, dont l'observance de son traitement. La plateforme multi-professionnelle de soignants reçoit les alertes en cas de dégradation d'un des paramètres explorés et répond en temps réel aux besoins exprimés par le patient", a indiqué Dr Malika Benkerrou, pédiatre au CHU Robert-Debré.

rm/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
http://www.web100t.fr
http://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.acetiam.eu
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres

Médecin Dim (H/F)

Franche-Comté




Les offres d'emploi
Agenda
6èmes Journées du Mipih
Du 29/11/2017 au 30/11/2017
3ème colloque sécurité des SI en établissements sanitaires et médico-sociaux
Le 29/11/2017
Hacking Health Lyon
Du 01/12/2017 au 03/12/2017
Les Journées de l'achat hospitalier
Du 07/12/2017 au 08/12/2017
Journée régionale "Sécurité numérique en santé"
Le 07/12/2017