Un service proposé par APM International
https://www.ctm-telemedecine.fr/
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
23/10/2017   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Le GCS Sesan étend ses services numériques aux professionnels franciliens

PARIS, 23 octobre 2017 (TICsanté) - Le groupement de coopération sanitaire Service numérique de santé (GCS Sesan) a annoncé au mois d'octobre l'extension de ses services de télémédecine Ortif et l'arrivée de nouvelles fonctionnalités sur l'application Lisa de coordination des professionnels autour de la personne âgée.

Le GCS Sesan (ex GCS D-sisif) a organisé le 3 octobre à Paris une journée de démonstration de ses services à destination des professionnels de santé d'établissements publics, privés, d'établissements de santé privé d'intérêt collectif (Espic), et des maisons et réseaux de santé.

Il y a notamment présenté les nouveaux services proposés par son outil régional de télémédecine en Île-de-France (Ortif), initialement lancé en 2014 pour la télé-assistance dans les urgences neurologiques (voir dépêche du 2 octobre 2014).

Après avoir étendu son offre à la téléconsultation et à la télésurveillance médicale (voir dépêche du 16 novembre 2016), Ortif a ouvert en octobre l'application mobile "Ortif' App", dont la première version est dédiée au secteur libéral.

"Sesan passe un cap en proposant sa solution de télémédecine Ortif en mobilité via son application smartphone Ortif'App. Ce nouveau mode de connexion aux services va permettre d'étendre considérablement les usages de la télémédecine", a souligné Christophe Couvreur, directeur du département télémédecine du GCS, cité dans un communiqué de presse du groupement.

Il a indiqué qu'une deuxième version de l'application devrait être disponible "dès janvier 2018" pour le secteur hospitalier (public et privé).

Elle sera interopérable avec les logiciels de partage et d'archivage d'imagerie médicale (Pacs) et comprendra un accès hors connexion et un "mode tournée" pour permettre aux professionnels en mobilité de faire des photos du patient avec leur téléphone, et de remplir ultérieurement le dossier médical.

Les photos prises lors de ces tournées de visites sont enregistrées sur un serveur sécurisé et n'apparaissent pas dans la galerie de photos du téléphone, a précisé le GCS Sesan auprès de TICsanté.

"Ortif'App sera étendu ensuite au secteur médico-social, incluant la compatibilité avec les systèmes de visio installés dans les établissements", a ajouté Christophe Couvreur.

Téléradiologie, télésuivi de l'insuffisance cardiaque, et chirurgie ambulatoire

Le dispositif Ortif a par ailleurs été étendu à trois nouveaux services pour l'insuffisance cardiaque, la chirurgie ambulatoire et la téléradiologie.

L'outil "Ortif Chirurgie" vise à améliorer la prise en charge au domicile du patient et sa communication avec le chirurgien et l'anesthésiste avant et après une intervention chirurgicale.

Il permettra "prochainement" la prise en charge des interventions Raac (Récupération améliorée après chirurgie) et s'intégrera avec les services de Terr-eSanté, plateforme développée dans le cadre du programme Territoire de soins numérique en Île-de-France (voir dépêche du 3 juillet 2017).

Dans le domaine de l'imagerie, "Ortif Téléradiologie" permet aux radiologues de rendre des interprétations et de mutualiser les gardes et astreintes radiologiques en réalisant des actes à distance la nuit, les week-ends et les jours fériés. Il s'intègre au Pacs S-Prim proposé par le GCS Sesan.

Le service "Ortif Cardio" propose pour sa part un protocole de suivi médical de l'insuffisance cardiaque afin d'améliorer la qualité de vie du patient au domicile, en fournissant à ce dernier une tablette connectée, un logiciel de télésuivi et une balance connectée. Il s'intègre aussi avec des services de la plateforme Terr-eSanté, permettant notamment l'accès aux résultats de biologie.

Un accès à une équipe d'infirmiers par téléphone, en lien avec le médecin, est également possible.

Les services de télé-expertise et de téléconsultation d'Ortif sont actuellement utilisés par plus de 5.000 professionnels de santé, a indiqué le GCS Sesan.

Ouverture de l'application Lisa aux proches et aidants

Le GCS Sesan a également annoncé de nouvelles fonctionnalités sur son outil Lisa, construit pour coordonner les actions des professionnels impliqués dans le suivi des personnes âgées de plus de 75 ans (médecins, pharmaciens, aides à domicile, auxiliaires de vie, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, assistants sociaux hospitaliers, etc.).

Expérimenté dans le nord-est parisien depuis le début mars 2017, Lisa est notamment utilisée en Île-de-France dans le cadre du programme national Paerpa (Personnes âgées en risque de perte d'autonomie) par 389 professionnels, dont deux maisons des aînés et des aidants.

Il est étendu depuis le mois d'octobre à six nouveaux arrondissements de Paris (du Ier au VIe) et "son déploiement progressif sur l'ensemble de l'Île-de-France est à l'étude", a déclaré le GCS Sesan.

Accessible à l'adresse www.lisa.sante-idf.fr, il devrait également être ouvert d'ici début 2018 aux proches de la personne suivie. Des déclinaisons mobiles de l'outil devraient être disponibles sur les stores applicatifs début novembre.

rm/ab

Partagez cet article

http://www.canyon.fr/
Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription