Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://inovelan.fr/santnetbox/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
02/06/2016   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

La convergence informatique dans les GHT devra se faire "par opportunité"

(Par Raphaël MOREAUX, à la Paris Healthcare Week)

PARIS, 2 juin 2016 (TICsanté) - La convergence informatique prévue dans les groupements hospitaliers de territoire (GHT) devra se faire "progressivement" et "par opportunité de réorganisation et de fin de marché", a conseillé le 25 mai le chef de la mission système d'information des acteurs de l'offre de soins au ministère de la santé, Franck Jolivaldt, à l'occasion de la Paris Healthcare Week.

Franck Jolivaldt est intervenu lors de la conférence "GHT et information médicale", organisée par la Fédération hospitalière de France (FHF) dans le cadre de la Paris Healthcare week (voir dépêche du 21 avril 2016).

Il a rappelé à cette occasion l'intérêt d'un système d'information hospitalier (SIH) convergent dans les GHT afin de "faciliter le travail des personnels administratifs et médicaux", notamment pour "retrouver une information de façon simple et rapide, peu importe l'endroit où l'on travaille".

Il a invité son auditoire à dépasser les polémiques entre SIH "convergent" et "unique" (voir dépêche du 17 avril 2015) et à se concentrer sur les services à rendre aux utilisateurs du système d'information.

"Nous n'avons jamais demandé de mettre en place un seul logiciel pour tout faire, mais de converger vers des applications identiques par domaine", a-t-il précisé, citant l'exemple d'un même outil de dossier patient informatisé (DPI).

La section 4 du décret relatif au GHT stipule que "le système d'information hospitalier convergent du groupement hospitalier de territoire comprend des applications identiques pour chacun des domaines fonctionnels" et que "les établissements parties au groupement utilisent […] un identifiant unique pour les patients", rappelle-t-on (voir brève du 2 mai 2016).

Cette convergence sera "forcément progressive", a poursuivi Franck Jolivaldt, appelant les directions et les responsables informatiques des établissements de santé à "se saisir des opportunités" qui permettront de progresser "pas à pas" vers la cible d'une application unique par domaine.

"S'il y a réorganisation d'une activité de bloc opératoire au sein d'un GHT, cela peut être intéressant d'en profiter pour réfléchir sur les systèmes d'information de gestion du bloc et des consultations en chirurgie", a-t-il illustré.

L'arrivée à terme des contrats passés avec les éditeurs de logiciels est une autre "opportunité" décrite par Franck Jolivaldt, tout comme l'étape d'élaboration du projet médical partagé du GHT car "un SI ne se construit pas sans un projet médical et une organisation définie".

Il a reconnu sur ce point la "complexité" à articuler les différents chantiers de mise en place des GHT. "Il va falloir se synchroniser avec le développement du projet médical partagé et arriver à fabriquer le schéma directeur du système d'information de façon collaborative", a-t-il indiqué.

ETAT DES LIEUX ET ARBITRAGES COMMUNS

Franck Jolivaldt a tenu à apaiser les inquiétudes concernant le calendrier de mise en place du SIH convergent, prévu pour être opérationnel au 1er janvier 2021. "Peut-être que le DPI partagé et utilisé par tous les acteurs ne sera pas là avant cinq ans. Peu importe, ce qui compte c'est de définir la cible ensemble. Ce qu'on veut éviter, c'est que chacun parte dans son coin de façon individuelle", a-t-il soutenu.

Le point de départ de cette démarche doit être "une analyse des systèmes déployés et utilisés". Cet état des lieux est "extrêmement important" et doit être fait avec l'ensemble des acteurs du GHT, a-t-il expliqué.

A propos des arbitrages à réaliser par la suite entre les logiciels utilisés par différents établissements d'un même groupement, Franck Jolivaldt a assuré que "la meilleure solution" n'était "pas forcément" d'opter pour le système le plus déployé ou pour celui de l'établissement support du GHT.

"Si d'autres établissements ont déjà fait le travail de paramétrage et de formation sur une solution, même avec un déploiement plus petit, cela peut être un gain d'en faire profiter l'ensemble du GHT", a-t-il avancé.

Reconnaissant que le chantier de la convergence informatique "ne sera pas simple", il a renvoyé à la lecture du vade-mecum de présentation des GHT publié par la direction générale de l'offre de soins (DGOS) et contenant un volet spécifique sur le SIH (voir brève du 31 mai 2016).

"Les hospitaliers font des choix sur leurs SI depuis 50 ans, et ils y arrivent", a-t-il lancé à son auditoire afin de relativiser cette complexité. "Le plus important" aujourd'hui est selon lui de "s'entendre sur une trajectoire informatique commune qui rendra service à l'ensemble des professionnels de santé".

rm/ab

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://bit.ly/vmpourtous
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres




Les offres d'emploi
Agenda
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019
Colloque TIC santé 2019
Du 06/02/2019 au 07/02/2019
Hacking Health Camp 2019
Du 22/03/2019 au 24/03/2019
7ème Congrès national de l'Apssis
Du 02/04/2019 au 04/04/2019
2e Forum Derm@to Connecté
Le 17/05/2019