https://vieviewer.com/
https://openbi.org/covid19-suivi-du-covid-19/

Systèmes d'information

L'informatique encore peu utilisée pour la prise de décision stratégique dans les hôpitaux

1 177

PARIS, 13 novembre 2017 (TICsanté) - Les systèmes d'information sont encore peu utilisés par les directions des établissements de santé pour la prise de décision stratégique, selon une étude réalisée dans le cadre du programme de recherche sur la performance du système de soins (Preps), présentée le 9 novembre lors d'un colloque organisé par l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap).

Cette étude a été présentée par Christophe Pascal, directeur de l'Institut de formation et de recherche sur les organisations (Ifross) à l'université Jean-Moulin Lyon 3.

L'Ifross fait partie du consortium e-SIS (Evaluation en systèmes d'information de santé), retenu dans le cadre du Preps et de l'appel à projets lancé en 2012 par la direction générale de l'offre de soins (DGOS) pour évaluer la création de valeur permise par l'usage des systèmes d'information de production de soins (Sips) (voir dépêche du 29 mai 2012).

Christophe Pascal est intervenu dans le cadre du colloque "Investir dans les systèmes d'information en santé: quels apports? Quelle évaluation?", organisé par l'Anap à l'Institut de cardiologie de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP, Paris), à l'occasion de la clôture du programme Preps-Sips, qui a mobilisé une dizaine d'équipes de recherche françaises dans différents établissements de santé pendant près de cinq ans.

L'Ifross s'est attaché à évaluer la capacité du système d'information (SI) à être utilisé pour la prise de décision stratégique, à partir d'un questionnaire auquel près de 200 établissements de santé, principalement publics (80%), ont répondu.

Selon les résultats exposés par Christophe Pascal, seuls 12% des répondants ont déclaré utiliser systématiquement l'informatique pour la prise de décision alors qu'un tiers a indiqué ne jamais avoir eu recours au SI dans ce cadre.

Lorsque des indicateurs sont mobilisés dans la prise de décision, il s'agit d'indicateurs "assez frustres", a noté Christophe Pascal, citant principalement le taux d'occupation des lits, le nombre d'entrée et la durée moyenne de séjour (DMS) des patients à l'hôpital.

Il a toutefois souligné que, lorsque le SI est utilisé pour la prise de décision, les utilisateurs y voient une certaine valeur ajoutée. "Ces missionnaires du système d'information d'aide à la décision stratégique qui utilisent beaucoup l'informatique sont peu nombreux mais très satisfaits du service rendu", a-t-il observé.

Il ressort des résultats de l'étude menée par l'Ifross que les "lieux d'échanges et les instances avec les collègues" restent les espaces privilégiés pour aider à la prise de décision dans les établissements de santé.

"Malgré la sophistication des SI, on est encore dans un schéma où l'échange entre pairs, les liens informels, prévalent par rapport à des informations plus rationnelles et structurées qui pourraient émerger de l'informatique", a relevé Christophe Pascal.

Les équipes de l'Ifross s'attachent à présent à déterminer si les établissements les plus avancés dans leur informatisation sont également ceux où les utilisateurs du SI sont les plus nombreux, et où les usages sont les plus intensifs.

Christophe Pascal a invité en conclusion de sa présentation à s'interroger sur la définition même du terme de "stratégie" dans les établissements de santé.

"Dans un environnement régulé, on n'éprouve pas la nécessité d'aller questionner la dimension de la stratégie, car on estime que la façon la plus sûre de construire cette stratégie, est de reprendre grosso modo celle du voisin", a-t-il appuyé.

"On voit notamment que les indicateurs qui portent sur l'environnement socio-économique d'un hôpital, les flux à l'extérieur de l'établissement, sont parmi les moins consultés, et sont souvent peu calculés en interne. Cela pose des question sur la nature de la stratégie hospitalière, et ce qu'on en attend", a-t-il ajouté.

rm/eh/gb

La Rédaction
redaction@ticsante.com

http://www.computer-engineering.fr/

En bref

Sophie Martinon reconduite à la direction générale de l'Anap

PARIS (TICsanté) - Directrice générale de l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) depuis le 1er juin 2016, Sophie Martinon est reconduite aux mêmes fonctions par un arrêté publié le 30 mai au Journal officiel.

0 515

En bref

Politique du numérique et data science au programme des cercles de l'Anap

L'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) organise le 13 juin un "cercle du numérique en santé", événement durant lequel elle invite les professionnels de santé à échanger sur diverses thématiques.

0 421

Vos réactions

Afficher/Masquer les commentaires (1)

Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
3 + 1 =
http://www.canyon.fr/
http://www.mediane.tm.fr/mediane-planning-sanitaire/

Les offres APMjob.com

TICpharma.com

Découvrez le site de référence sur la transformation numérique des industries de santé

Découvrir le site

événements

  • 8e congrès de l'Apssis

    Du 31/03/2020 au 02/04/2020

  • 3e colloque sur l'imagerie à l'heure de l'IA

    Le 22/04/2020

  • 6e Journées des start-up innovantes du dispositif médical

    Le 12/05/2020

  • SIDO 2020

    Du 12/05/2020 au 13/05/2020

  • Sant'Expo 2020 (ex-Paris Healthcare Week)

    Du 26/05/2020 au 28/05/2020

  • 12e colloque données de santé en vie réelle

    Le 16/06/2020

  • HealthTech Innovation Days

    Du 22/06/2020 au 23/06/2020