Un service proposé par APM International
https://www.ctm-telemedecine.fr/
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
10/08/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

L'éditeur Medsquare boosté par la montée en puissance des logiciels de dosimétrie patient

PARIS, 10 août 2018 (TICsanté) - La société française Medsquare, éditrice du logiciel de dosimétrie patient Radiation Dose Monitor* (RDM), a doublé son chiffre d'affaires en cinq ans, et table sur une "croissance soutenue" de son activité sur les prochaines années grâce à de nouveaux clients et partenaires, en lien avec l'importance grandissante des outils de gestion des doses délivrées aux patients lors d'examens radiologiques, a expliqué à TICsanté son président, Dominique Gabriel.

Le marché du Dacs (Dose Archiving and Communication Systems), outil permettant la collecte, le contrôle et l'analyse des doses délivrées lors des examens radiologiques, est un secteur en pleine croissance, notamment depuis l'entrée en vigueur de la directive européenne Euratom 2013/59, qui exige depuis le 6 février 2018 la mise en place d'un système de management de la qualité pour améliorer la traçabilité de la dose et la justification des actes.

Fondé en 2006, l'éditeur Medsquare a profité de ce contexte et engrangé plusieurs réussites commerciales avec son logiciel RDM*, proposé à partir de 2012 et retenu entre 2014 et 2016 par les principales centrales d'achats (réseau coopératif d'achats hospitaliers UniHA, réseau des acheteurs hospitaliers Resah et Agence générale des équipements et produits de santé de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris, voir dépêche du 27 juillet 2015).

Le succès de RDM* passe aussi par son intégration dans les outils proposés par les partenaires industriels de Medsquare, fournisseurs d'équipements et de services d'imagerie.

L'éditeur a été retenu en février dernier par Carestream afin d'intégrer son outil de gestion de la dose au projet Krypton, qui consiste à déployer en région Nouvelle-Aquitaine des services d'échange et de partage sécurisé de données d'imagerie médicale.

Carestream a été choisi par le groupement d'intérêt public "E-santé en action" (GIP Esea) pour déployer ces services et bâtir un Dacs régional dans le cadre d'un marché de quatre ans renouvelable trois fois pour une durée d'un an, rappelle-t-on (voir brève du 7 mars 2018).

Le projet Krypton, en partie financé par l'agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, proposera deux niveaux d'utilisation du logiciel RDM* aux établissements de santé.

Un "potentiel énorme" en Nouvelle-Aquitaine

Le premier niveau correspond à un usage de RDM* pour la transmission des informations dosimétriques de l'établissement vers le Dacs régional et l'accès à l'historique dosimétrique régional du patient. Le second niveau donne accès à l'ensemble des outils avancés du Dacs pour le traitement et l'analyse des données techniques et dosimétriques des examens réalisés dans l'établissement.

Les tarifs comprennent un forfait technique pour l'installation du dispositif et sa mise en service, auquel s'ajoute un coût à l'examen d'imagerie réalisé.

En passant par Krypton, les établissements de santé "vont payer grosso modo 20% moins cher qu'en passant par n'importe quelle centrale d'achat", a mis en avant Dominique Gabriel, interrogé par TICsanté en marge de la Paris Healthcare Week 2018 où Medsquare était présent pour la première fois sur le stand de Carestream.

Ce marché régional va "élargir notre réseau de distribution" et constitue "un potentiel énorme", s'est félicité le président de l'éditeur, expliquant que Krypton est proposé à près d'une cinquantaine d'établissements de santé de la région. "Si tous les hôpitaux adhèrent, Medsquare pourrait doubler son chiffre d'affaires", a-t-il pointé.

Parmi les marchés remportés récemment par l'éditeur, on peut aussi citer l'installation d'un Dacs à l'Institut Curie (voir brève du 10 juillet 2018).

Partenariats avec les équipementiers

Du côté des équipementiers, Medsquare s'affiche comme "la société française encore indépendante avec laquelle aimeraient travailler les grand fabricants qui n'ont pas de Dacs", a poursuivi Dominique Gabriel.

Des partenariats ont déjà été noués avec Siemens ou Guerbet pour ajouter à leurs équipements le logiciel de gestion de la dose RDM*.

En mars dernier, Medsquare a présenté la dernière version de RDM* au congrès européen de radiologie (ECR). Elle comprend l'élaboration d'un rapport automatique de dose, le calcul de la dose à l'organe et de la dose efficace en scanner et médecine nucléaire, des nouveaux outils de simulation et des tableaux synthétiques facilitant l'interprétation et la pertinence des données dosimétriques.

Après avoir connu une croissance "de 10% à 20%" de son chiffre d'affaires sur la période 2012-2016, l'éditeur a commencé à générer des profits "ces deux dernières années", a précisé Dominique Gabriel, sans donner plus de détails sur les montants impliqués.

rm/ab

Partagez cet article

http://www.canyon.fr/
Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription