Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://inovelan.fr/santnetbox/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
Recherche
Entrez l'expression à rechercher 
Centre d'intérêt 
Toutes les brèves

La plateforme de téléconsultation Doctoconsult lève 2 millions d'euros

Le site de téléconsultation pour les patients atteints de troubles psychiques Doctoconsult a levé 2 millions d'euros auprès de la banque publique d'investissement Bpifrance, via son fonds Patient Autonome, et du groupe d'hospitalisation privée Elsan, a annoncé l'entreprise le 17 septembre dans un communiqué de presse.

Fondé en 2016, le site web DoctoConsult permet depuis 2017 aux professionnels de la santé mentale de pratiquer des téléconsultations afin de renforcer l'accès aux soins psychiatriques et d'éviter les ruptures de prise en charge, rappelle-t-on (voir dépêche du 22 novembre 2017).

Cette levée de fonds vise à "accélérer la croissance" de l'entreprise qui compte une centaine de médecins et affiche à son actif plus d'un millier de téléconsultations. Doctoconsult souhaite également "développer une gamme complète d'outils de thérapie digitale dédiée à la santé mentale".

Le groupe Elsan a par ailleurs signé un partenariat avec Doctoconsult pour proposer des services de téléconsultation aux femmes souffrant de dépressions post-partum, aux personnes atteintes d'obésité avant et après une chirurgie bariatrique, aux patients chroniques (dialyse, cancer, soins palliatifs) et aux personnes âgées le nécessitant.

/rm/nc

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Medissimo met à disposition l'application Siapda* pour ses piluliers sécurisés

L'entreprise française Medissimo, spécialisée dans l'e-santé pour le bon usage du médicament, a annoncé le 4 octobre la mise à disposition gratuite, pour son réseau de pharmaciens, de l'application Siapda*, visant à améliorer la traçabilité du circuit du médicament.

L'application web Siapda* (Système d'information assistant à la préparation des doses à administrer) permet au pharmacien de saisir la préparation de piluliers sécurisés Medipac* de Medissimo et d'éditer des étiquettes de traçabilité apposées à ces piluliers.

Avec cette application, "le pilulier sécurisé devient intelligent en permettant d'enregistrer la prise de médicaments et en donnant accès aux données de prescription, de délivrance et d'observance", a expliqué Medissimo dans un communiqué de presse.

Le service web, contrairement à un logiciel installé sur PC, permet également aux pharmaciens de consulter ces données depuis plusieurs supports.

/rm/nc

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

L'ANFH met en place une formation des agents hospitaliers aux bonnes pratiques numériques

L'Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH) a annoncé dans un communiqué publié le 26 septembre vouloir mettre en place un dispositif d'accompagnement des agents de la fonction publique hospitalière afin de les "prévenir" face aux risques numériques et "tendre vers un usage numérique responsable dans les établissements publics de santé".

Les délégations ANFH Corse et Haute-Normandie ont pris l'initiative de proposer un dispositif d'accompagnement intitulé "Ethique 2.0" destiné aux agents de la fonction publique hospitalière.

Ce dispositif comprend des ateliers de sensibilisation en établissement pour tous les agents intéressés et une formation mobile learning donnant les clés pour un usage raisonné du numérique. Les ateliers et la formation seront proposés à partir du début de l'année 2019.

Il comprend également des conférences managériales à destination des directions et des encadrants, qui seront présentées d'ici la fin de l'année.

Il propose des formations permettant de former des ambassadeurs, personnes ressources dans chaque structure. Ces ambassadeurs seront formés, à partir du second semestre de 2019, aux bonnes pratiques numériques dans les établissements bénéficiaires.

Le dispositif comprend également des conférences sur le "secret professionnel ou le devoir de réserve bafoué sur les réseaux sociaux", "l'atteinte à l'image du professionnel, des usagers ou de l'établissement sur les réseaux sociaux", "les risques numériques pour l'établissement (objets connectés mal utilisés, piratage, virus informatiques etc.)" ou encore "l'utilisation du smartphone pendant l'acte de soins".

D'abord expérimenté à l'échelon régional, le dispositif a pour vocation, par la suite, de s'étendre à l'ensemble du territoire.

gdl/nc

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Une deuxième session du DU "santé connectée" de l'AP-HP tournée vers l'international

Lancé en septembre 2017, le diplôme universitaire (DU) "santé connectée" porté par l'université Paris-Diderot et le CRSC de l'hôpital Bichat-Claude Bernard, intronisera sa deuxième promotion le 26 octobre avec un prisme international.

Pour sa première session (2017-2018), le DU avait attiré 122 étudiants, répartis en 31 projets. Parmi eux, "60% de soignants dont 20% issus du paramédical, 20% venus de l'administration des établissements de santé, 15% sont étudiants en médecine et le reste des inscrits est composé d'entrepreneurs et de juristes", a détaillé le Dr Boris Hansel, codirecteur du DU.

Pour la nouvelle promotion du DU, l'université Paris-Diderot et le CRSC de l'hôpital Bichat-Claude Bernard ont décidé de "s'internationaliser". "Notre formation va maintenant s'adresser à des personnes vivant hors de la métropole. Nous avons déjà intégré des collègues canadiens de l'université de Montréal au comité pédagogique. Nous travaillons ainsi à la mise en place d'un diplôme franco-canadien", a indiqué le Pr Patrick Nataf, chirurgien cardiaque, codirecteur du DU.

Par ailleurs, "les ateliers pratiques seront renforcés comme la découverte du fonctionnement d'un objet connecté ou une initiation à l'électronique et au codage informatique" et une émission de télévision baptisée "Pour une meilleure santé connectée" sera produite "dans le cadre du e-learning".

Enfin, en parallèle de l'activité d'enseignement, l'équipe hospitalo-universitaire du DU santé connectée va s'impliquer "dans plusieurs projets de recherche, au sein de l'unité Inserm U1148 dirigée par le Dr Didier Letourneur", a également indiqué le Dr Hansel.

Une seconde session des rencontres de la santé connectée sera organisée le 26 octobre à l'URF de médecine Paris-Diderot.

wz/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

La gouvernance de la sécurité informatique au programme du prochain congrès de l'Apssis

La 7e édition du congrès national de l'Association pour la sécurité des systèmes d'information de santé (Apssis), qui se tiendra du 2 au 4 avril 2019 au Mans, accordera une large place au sujet de la gouvernance de la sécurité informatique dans les établissements de santé, a annoncé l'association le 17 septembre.

Acteurs institutionnels, directeurs, responsables informatiques et experts de l'informatique de santé analyseront lors du congrès les dernières grandes tendances du secteur, parmi lesquelles l'Apssis cite "les modèles de gouvernance de la SSI [sécurité du système d'information] qui se cherchent encore", "les nouvelles techniques de sécurité et les intelligences artificielles".

Le congrès accueillera une vingtaine de conférences, débats et retours d'expériences, avec une "séquence institutionnelle" et une "séquence juridique".

A noter que le lieu du congrès a changé pour cette 7e édition afin d'agrandir l'espace d'accueil. La centaine de congressistes attendus auront rendez-vous à l'espace culture des Quinconces du Mans, dans le centre-ville.

Plus d'informations sur l'édition 2019 du congrès de l'Apssis

/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

L'éditeur de logiciels administratifs Mediane-Axege fusionne avec Admilia

Le groupe spécialisé dans l'édition de logiciels administratifs et de pilotage pour les établissements de santé et médico-sociaux, Mediane-Axege, a fusionné avec la société Admilia, éditrice d'outils logiciels de gestion budgétaire et comptable pour le secteur public, ont-ils annoncé le 17 septembre dans un communiqué commun.

Ce rapprochement fait naître le groupe Mediane-Admilia, regroupant 100 collaborateurs dans le Var, le Puy-de-Dôme, le Nord et à Paris, avec un chiffre d'affaires cumulé d'environ 12 millions d'euros.

Cette nouvelle entité "augmente son potentiel de croissance vers de nouveaux clients dans les domaines de la santé, notamment les Espic [établissements de santé privés d'intérêt collectif], et plus largement auprès des établissements publics tous secteurs confondus, avec la faculté de piloter des projets de plus grande envergure", soulignent les sociétés d'édition dans leur communiqué.

Les capacités de développement du groupe seront notamment mobilisées pour "offrir à terme une gamme de solutions web de gestion financière et RH uniques, intégrées, incluant la dématérialisation complète des workflows", est-il ajouté.

Créé en 1981, le groupe Mediane-Axege propose une gamme de logiciels médico-administratifs et compte environ 440 clients, parmi lesquels le CHU de Genève, le CHR d'Orléans, les CH de Dax et Carpentras, l'établissement public de santé mentale (EPSM) de la Sarthe, et le groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon à Paris.

/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Bertrand Pailhès nommé coordonnateur national pour la stratégie d'intelligence artificielle

Expert en télécommunications, ancien des cabinets de la Hollandie, Bertrand Pailhès a été nommé coordonnateur national de la stratégie d'intelligence artificielle (IA), a annoncé le cabinet du secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, dans un communiqué diffusé le 24 septembre.

Il "sera ainsi chargé d'assurer la mise en oeuvre du plan 'AI for humanity' annoncé par le Président de la République le 29 mars dernier", après la remise du rapport Villani (voir dépêche du 29 mars 2018), a-t-il été précisé.

Bertrand Pailhès suivra également "plusieurs actions déjà enclenchées", dont un appel à manifestations d'intérêt sur la constitution de plateformes de partage de données, qui a été lancé le 18 septembre. "D'autres suivront, comme la mise en place d'un hub de données de santé d'ici la fin de l'année", a également indiqué le cabinet de Mounir Mahjoubi.

Ingénieur des Mines de 39 ans, également formé sur les bancs de Sciences-Po Paris (2004), Bertrand Pailhès a notamment officié comme conseiller technique chargé des usages du numérique au sein du cabinet de la ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique, Fleur Pellerin (2013-2014).

Après le remaniement post-municipales d'avril 2014, Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique, l'a nommé conseiller "confiance et société numérique", puis directeur adjoint de son cabinet (2014-2015). Directeur de cabinet d'Axelle Lemaire au secrétariat d'Etat chargé du numérique et de l'innovation de 2015 à 2017, Bertrand Pailhès avait, parallèlement, exercé en tant que directeur adjoint d'Emmanuel Macron à Bercy (2015-2016).

Après cela, il avait poursuivi sa carrière dans les cabinets de Bercy comme chargé de mission auprès du ministre de l'économie et des finances, Michel Sapin, (2016-2017), puis comme directeur adjoint du cabinet du secrétaire d'Etat chargé de l'industrie, du numérique et de l'innovation, Christophe Sirugue, entre février et mai 2017.

wz/gb/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

La start-up Parsys Télémédecine boucle une levée de fonds de 4 millions d'euros

La start-up française spécialisée dans les solutions de télémédecine, Parsys Télémédecine, a bouclé une levée de fonds de 4 millions d'euros pour "assurer sa croissance", a-t-elle annoncé le 11 septembre dans un communiqué.

Alors que le remboursement de droit commun des téléconsultations médicales est entré en vigueur le 15 septembre dernier, la start-up Parsys Télémédecine qui fournit des solutions permettant de "réaliser des diagnostics à distance en tout temps et tout lieu" notamment pour les services d'urgence et dans le cadre de la télé-expertise, a dévoilé dans un communiqué son plan stratégique.

Articulé autour de trois principaux axes: le renforcement de sa position de leader sur le marché du maritime, le déploiement de son offre de télémédecine en France et le développement à l'international avec un focus dans des pays émergents, ce plan de croissance est soutenu par une nouvelle levée de fonds de 4 millions d'euros.

"Avec un montant investi depuis l'origine dans le projet d'environ 3 millions d'euros et un chiffre d'affaires "supérieur à 3,5 millions d'euros pour 2018", la société pourra compter sur ce nouveau tour de financement pour "accélérer encore sa croissance, maintenir les investissements nécessaires en innovation et anticiper des opérations de build up [stratégie de croissance externe d'une société qui procède à des acquisitions d'autres sociétés de son secteur, NDLR]", a indiqué la start-up dans son communiqué.

A l'occasion de cette levée de fonds, Odysée Venture "a apporté 2 millions d'euros" pour financer cette nouvelle étape de développement.

"Le solde de la levée de financement étant réalisé à part égale auprès d'acteurs bancaires (Bpifrance et Crédit Coopératif) et la conversion de comptes courants d'associés", a-t-il été précisé.

wz/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Prise de rendez-vous en ligne: le CHU de Montpellier choisit Doctolib pour trois de ses services

Le CHU de Montpellier a choisi Doctolib pour tester la prise de rendez-vous médicaux en ligne à partir du 17 septembre dans ses services d'urologie et transplantation rénale, de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie, et de gynécologie.

Dans le cadre de cette expérimentation, le CHU de Montpellier propose aux patients de prendre un rendez-vous via son site internet ou via la plateforme en ligne de Doctolib, indique-t-il dans un communiqué diffusé le 17 septembre.

Ce service gratuit et accessible 24h/24, 7j/7, "s'inscrit dans une démarche plus globale de modernisation et de fluidification du parcours de soins de l'établissement, qui accueille plus de 550 000 consultations externes par an", explique le CHU.

Ce nouveau service doit contribuer "à libérer du temps administratif et médical au profit du patient et à diminuer les délais d'attente pour obtenir un rendez-vous". Le système de rappel régulier du rendez-vous au patient avant la consultation (SMS ou courriel), pour prévenir les oublis et retards, est également mis en place par Doctolib.

/wz/gb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Edenis et VieConnect s'allient pour prendre en charge les résidents incontinents dans les Ehpad

Edenis, gestionnaire de 19 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en Haute-Garonne, a choisi la solution connectée de la start-up toulousaine VieConnect pour prendre en charge ses résidents incontinents, ont annoncé les deux partenaires dans un communiqué diffusé le 17 septembre.

Edenis et VieConnect testent et déploient "depuis plusieurs mois" un capteur connecté baptisé Secco*, permettant de mieux contrôler le changement de protection des personnes âgées dépendantes touchées par l'incontinence urinaire.

Concrètement, le capteur est intégré aux protections absorbantes des résidents et les équipes de professionnels reçoivent, via un système de connexion Bluetooth, une notification sur tablette pour alerter de la nécessité de changer la protection.

Pour l'heure, 115 résidents de quatre établissements Edenis sont équipés de ce dispositif. A terme, 124 résidents devraient en être équipés, avant un déploiement généralisé au sein de tous les établissements du groupe.

/wz/gb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

https://www.groupepsih.com/
http://bit.ly/vmpourtous
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres

Technicien informatique (H/F)

Provence-Alpes-Côte d'Azur


Product Manager (H/F)

Île-de-France

Les offres d'emploi
Agenda
Conférence "Value Based Health Care in the Digital Era"
Le 18/12/2018
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019
Hacking Health Camp 2019
Du 22/03/2019 au 24/03/2019
7ème Congrès national de l'Apssis
Du 02/04/2019 au 04/04/2019
2e Forum Derm@to Connecté
Le 17/05/2019