Un service proposé par APM International
http://www.malta-informatique.fr/actualites/i2Jn4s/innovation-majeure-lancement-de-titan-teleconsultation
https://inovelan.fr/santnetbox/
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/DSI-GHT-reussir-son-projet-reco-vocale?cid=7010W000002C2aSQAS&ls=website&rs=Ticsante&offer=speech_recognition&ot=ebook
Recherche
Entrez l'expression à rechercher 
Centre d'intérêt 
Toutes les brèves

Déploiement de la nouvelle version de la plateforme de télémédecine francilienne Ortif

Le groupement de coopération sanitaire e-santé francilien (GCS Sesan) a annoncé début juillet préparer la migration des adhérents du service de télémédecine Ortif vers la nouvelle génération de l'outil, pour une mise en service de nouvelles fonctionnalités attendue début 2019.

La plateforme "Ortif 2nde génération" prendra le relais du service Ortif (Outil régional de télémédecine d'Île-de-France), déployé en 2004 par le GCS Sesan et utilisé par plus de 6.000 utilisateurs pour quelque 70.000 patients pris en charge annuellement (voir dépêche du 12 avril 2018).

Le service Ortif est composé de plusieurs logiciels permettant aux acteurs du secteur sanitaire public et privé, du médico-social et du libéral, de réaliser des activités de télé-expertise, de téléconsultation, de télésurveillance médicale et de téléradiologie.

Parmi les nouvelles fonctionnalités qu'offrira "Ortif 2nde génération", le GCS Sesan a cité dans un communiqué de presse la téléconsultation directe avec le patient, la visualisation des électroencéphalographies (EEG) et des lames d'anatomocytopathologie, la facturation des actes de télémédecine ou encore l'acquisition et la visualisation de données biomédicales en synchrone.

"La migration des adhérents et usages existants vers Ortif 2nde génération est d'une ampleur sans précédent en France (plus de 140 structures en 6 mois) et va nécessiter une implication forte des industriels entrants et sortants, ainsi que du GCS Sesan", a prévenu Christophe Couvreur, directeur du programme Production de soins du GCS, cité dans le communiqué.

Le marché de la nouvelle plateforme "Ortif 2nde génération" a été attribué à Acetiam (MNH Group), rappelle-t-on.

/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Information de sécurité sur le logiciel d'aide à la prescription Cerner Millenium*

L'Agence nationale de la sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a relayé le 2 août une information de sécurité portant sur des dysfonctionnements dans le calculateur de dose utilisé sur le logiciel d'aide à la prescription (LAP) Cerner Millenium*.

L'alerte concerne les versions 2012.01 à 2015.01 de Cerne Millenium*, pour lesquelles le calculateur de dose utilise des dates de naissance incorrectes pour calculer les valeurs estimées de la clairance de créatinine (CICr), du poids idéal (PCI) et de la surface corporelle (SC).

"Lorsque ces valeurs sont à leur tour utilisées pour calculer les doses de médicaments, le système calcule une dose incorrecte pour le patient", a expliqué Cerner dans un courrier envoyé aux utilisateur du logiciel.

Cerner détaille dans son courrier comment identifier les prescriptions susceptibles d'être concernées par le problème, et comment résoudre les erreurs à partir de progiciels disponibles sur le site de l'éditeur.

Consulter l'information de sécurité sur le site de l'ANSM

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

La société Mdoloris Medical Systems lève 9 millions d'euros

L'entreprise française Mdoloris Medical Systems, spécialisée dans la santé connectée et le monitorage de l'activité du système nerveux parasympathique, a annoncé début juillet une levée de fonds de 9 millions d'euros menée par Seventure Partners avec la participation de son investisseur historique XAnge.

Créée en juin 2010, la société Mdoloris a développé une technologie dérivée d'une analyse des données de l'électrocardiogramme afin de fournir aux cliniciens un indice permettant de gérer la douleur des patients, y compris de ceux qui sont dans l'impossibilité de communiquer.

Les appareils médicaux de monitorage de l'activité du système nerveux parasympathique proposés par Mdoloris calculent la variation de la fréquence cardiaque avec la respiration, afin de fournir aux praticiens les informations permettant de personnaliser les traitements analgésiques et d'éviter les sous- et surdosage de médicaments.

La levée de 9 millions d'euros doit permettre à l'entreprise de se développer commercialement pour "imposer Mdoloris comme le leader industriel mondial du monitorage de la douleur", a déclaré Fabien Pagniez, fondateur et directeur général de Mdoloris cité dans un communiqué de l'entreprise.

/rm/eh

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

L'outil d'échange de documents médicaux Lifen* référencé à l'Ugap

La solution d'envoi des documents médicaux Lifen*, développée par la start-up du même nom, est désormais disponible dans le catalogue de l'Union des groupements d'achats publics (Ugap), a annoncé la start-up le 16 juillet dans un communiqué.

L'outil Lifen* est une sorte de "prise universelle" se branchant aux différents logiciels des professionnels de santé pour simplifier l'échange sécurisé de documents médicaux entre les établissements publics, privés, et la médecine libérale, rappelle-t-on (voir dépêche du 23 mars 2018).

Il est référencé dans le cadre d'un marché multi-éditeur de l'Ugap détenu par l'intégrateur SCC.

Créé en 2015, la start-up Lifen assure l'envoi de 100.000 comptes rendus à plus de 25.000 médecins chaque mois. Son outil d'échange de documents médicaux est notamment utilisé aux centres hospitaliers d'Arras, de La Ciotat (Bouches-du-Rhône) et au sein du groupe hospitalier Nord-Essonne (GHNE).

/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Ouverture d'une appli d'aide aux professionnels de santé en souffrance

L'association Soins aux professionnels en santé (SPS) a annoncé début juillet l'ouverture d'une application mobile d'aide et d'accompagnement des professionnels de santé en souffrance, permettant de se connecter à la plateforme nationale d'écoute SPS.

Disponible via l'Apple Store (iOS) ou Google Play Store (Android), cette application intitulée "Asso SPS" entend faciliter le recours aux psychologues de la plateforme nationale SPS par les professionnels de santé.

Elle permet à l'utilisateur de choisir un psychologue proposé par la plateforme, d'être mis en relation directement avec lui, puis de rappeler par la suite le même professionnel pour bénéficier d'un accompagnement personnalisé.

L'association SPS a mis en place sa plateforme nationale d'écoute à destination des professionnels de santé en novembre 2016. Elle a reçu depuis plus de 2.500 appels pris en charge par des psychologues.

/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Appel à projets pour "l'accessibilité à la santé" en Nouvelle Aquitaine

La communauté d'agglomération Limoges Métropole, membre du réseau thématique #HealthTech de la French Tech, a lancé début juillet un appel à projets afin d'"innover pour l'accessibilité à la santé".

L'appel à candidatures ouvert jusqu'au 31 août prochain s'adresse aux porteurs de projets ou entreprises disposant d'une "solution éprouvée" pour améliorer l'accessibilité à la santé, précise la communauté d'agglomération dans un communiqué de presse.

Il s'agit en particulier d'agir sur la mobilité et les transports, l'équipement des lieux de vie (domicile, résidences services ou établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) en objets connectés et en matériel domotique, et sur la mise en place d'actes de télémédecine et de suivi à domicile.

Les lauréats pourront bénéficier d'un "accompagnement personnalisé" au sein de l'accélérateur French Tech, d'actions de parrainage et de mentorat par des acteurs du territoire limougeaud, de terrains d'expérimentations et d'une dotation maximale de 50.000 euros. Seuls deux projets pourront bénéficier d'un prix financier, précise Limoges Métropole.

Le dossier de candidature à l'appel à projets est téléchargeable sur le site www.frenchtech-limogesmetropole.fr.

/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Création d'un espace numérique de travail partagé pour la prise en charge des migrants

Une instruction du ministère des solidarités et de la santé mise en ligne le 10 juillet encourage les agences régionales de santé (ARS) à construire des parcours de santé des migrants primo-arrivants et les enjoint pour cela à intégrer un espace numérique de travail partagé avec le ministère et les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).

Cet espace contiendra plusieurs outils et documents de référence comme des feuillets d'information standard mis à disposition par le ministère, ou un "livret de santé bilingue" et les ARS sont également invitées à utiliser cet espace de travail pour "faire remonter des exemples d'organisations" mises en place sur leur territoire.

Dans l'instruction, les directions du ministère des solidarités et de la santé estiment "pertinent" d'évaluer les différentes modalités d'organisation des structures de droit commun "pour la réalisation du bilan de santé des migrants primo-arrivants sans avance de frais".

Elles notent que des ARS pourraient être sollicitées afin de participer à la rédaction d'un cahier des charges pour "travailler à la définition de modèles économiques adaptés pour l'accès à l'interprétariat et à la médiation sanitaire en ville".

Instruction n°DGS/SP1/DGOS/SDR4/DSS/SD2/DGCS/2018/143 du 8 juin 2018 relative à la mise en place du parcours de santé des migrants primo-arrivants

rm/nc/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Nouvelle version de l'outil de gestion des identités Avencis Hpliance*

L'éditeur français Systancia, spécialisé dans la cybersécurité et la confiance numérique, a annoncé le 9 juillet la mise à disposition d'une cinquième version de son outil de gestion des identités et des accès Avencis Hpliance*, comprenant de nouvelles fonctionnalités pour les établissements de santé.

L'outil Avencis Hpliance* permet de définir et de centraliser la gestion des identités numériques dans les systèmes d'information. Elle est notamment utilisée aux Hospices civils de Lyon (HCL), au CHU de Rouen, dans le groupement hospitalier de territoire (GHT) des Pyrénées ariégeoises et au centre hospitalier Mémorial de Saint-Lô (Manche).

Disponible depuis le début du mois de juillet, la v5 de l'outil s'adapte à la gestion des accès multi-établissements dans le contexte des GHT. Elle comprend un module de réconciliation des identités afin de pouvoir fusionner les identités numériques générées dans plusieurs établissements.

Elle est dotée d'une nouvelle fonctionnalité de gestion des "groupes de droits" pour faciliter l'affectation de droits à des utilisateurs de manière manuelle ou dans des modèles automatisés, a expliqué Systancia dans un communiqué. Ces droits peuvent notamment être administrés en fonction du poste occupé par l'utilisateur.

La v5 d'Avencis Hpliance* permet également de lancer des campagnes régulières de certification des droits des utilisateurs.

/rm/nc

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

La start-up Alan lance un service de géolocalisation de praticiens selon leurs tarifs

La start-up française Alan, spécialisée dans l'insurtech (technologies de l'assurance), a lancé début juillet Alan Map, un moteur de recherche avec géolocalisation qui permet aux assurés de connaître les tarifs et niveaux de remboursement des praticiens de leur secteur.

La carte interactive estime le prix de la consultation chez tel ou tel professionnel de santé en se basant notamment sur son statut (conventionné ou non) et les niveaux de remboursement possibles dans la zone dans laquelle il exerce.

Fondée en février 2016, la start-up spécialisée dans l'assurance et la complémentaire santé digitales annonçait le 10 avril dernier une levée de fonds records de 23 millions d'euros auprès du fonds de capital-risque Index Ventures, du patron d'Iliad (Free) et business angel Xavier Niel et de ses investisseurs historiques (Open CNP, Partech et p3VC) (voir dépêche TICpharma du 11 avril 2018).

Avec sa carte de France composée de "plus de 200.000 professionnels de santé" issus de l'annuaire santé de l'assurance maladie, parmi lesquels des médecins généralistes, des spécialistes et des professionnels du médico-social, Alan entend répondre à "l'un des problèmes principaux de notre système de santé: l'opacité des prix et des remboursements", a expliqué la start-up sur son site.

A noter que seuls les médecins qui se trouvent dans un rayon de "15 minutes à pied ou en voiture" de l'utilisateur sont sélectionnés.

Alan a également noué un accord avec le site de prise de rendez-vous médicaux en ligne MonDocteur pour "prochainement" proposer de prendre rendez-vous directement via la carte interactive. Pour rappel, la société française Doctolib a annoncé le 11 juillet, dans un communiqué, l'acquisition de MonDocteur, son principal concurrent détenu par le groupe Lagardère (voir dépêche du 12 juillet 2018).

wz/nc

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Guyane: le GCS Guyasis choisit la messagerie sécurisée de santé du Mipih

Le groupement de coopération sanitaire (GCS) Guyane système d'information de santé (Guyasis) a choisi la solution de messagerie sécurisée de santé (MSSanté) Medimail*, première messagerie sécurisée MSSanté en France développée par le groupement d'intérêt public (GIP) Midi-Picardie informatique hospitalière (Mipih).

"Avec un taux d'usage très faible de messages sécurisés échangés en Guyane dans le domaine MSSanté, avec une petite équipe de collaborateurs au niveau du GCS Guyasis, nous souhaitions une solution qui soit souple, qui engendre le moins de contraintes administratives, et favorise l'adoption de l'outil par les différents acteurs en Guyane. Medimail* est apparu comme le meilleur choix", explique Ronald Olivier, directeur du GCS Guyasis, dans un communiqué.

"Avec une mise en oeuvre progressive, l'année 2019 devrait permettre à la maîtrise d'ouvrage régional, le GCS Guyasis, de décloisonner la communication hôpital-ville et de créer des usages", est-il indiqué dans le communiqué.

Medimail* est aujourd'hui la première messagerie sécurisée MSSanté, avec plus de 400 structures déployées, 15.000 comptes utilisés et plus de 120.000 envois mensuels à travers l'espace de confiance du Mipih.

wz/gb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

https://www.groupepsih.com/
http://bit.ly/vmpourtous
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres



Technicien informatique (H/F)

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Les offres d'emploi
Agenda
Conférence "Value Based Health Care in the Digital Era"
Le 18/12/2018
Consumer Electronic Show 2019
Du 08/01/2019 au 11/01/2019
Hacking Health Camp 2019
Du 22/03/2019 au 24/03/2019
7ème Congrès national de l'Apssis
Du 02/04/2019 au 04/04/2019
2e Forum Derm@to Connecté
Le 17/05/2019