Un service proposé par APM International
https://www.psih.fr/fr/blog/strategie-ght-equipes-psih-partent-a-rencontre-etablissements-de-sante/
http://www.enovacom.fr/ressources/appareils-biomedicaux-connectes-hopital.html
http://www.computer-engineering.fr
Recherche
Entrez l'expression à rechercher 
Centre d'intérêt 
Toutes les brèves

Silver Eco: la start-up Telegrafik lève 1 million d'euros

La start-up toulousaine Telegrafik qui commercialise la solution de télé-assistance Otono-Me* à destination des personnes âgées vivant seules à domicile a annoncé le 30 janvier avoir levé 1 million d'euros.

La solution Otono-Me* repose sur un réseau de capteurs communicants installés à domicile et envoyant une alerte vers un plateau d'assistance en cas d'anomalie constatée dans les activités de la personne âgée.

Les données sont analysées en temps réel par des algorithmes d'intelligence artificielle sur la plateforme logicielle de Telegrafik et une application smartphone permet aux aidants et aux professionnels du maintien à domicile d'être tenus informés.

La start-up toulousaine de sept salariés indique vouloir "doubler ses effectifs d'ici deux ans" grâce à cette levée de fonds.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Nouvelle édition du salon Cité Santé à Nancy

Le salon Cité Santé revient pour une seconde édition à Nancy les vendredi 24 et samedi 25 mars 2017 avec au programme des débats sur l'essor de l'e-santé et des démonstrations de solutions innovantes pour les patients et professionnels de santé.

La matinée du vendredi 24 mars sera exclusivement ouverte aux acteurs de santé pour des rencontres professionnelles sur les enjeux territoriaux, économiques, sociétaux et techniques liés au numérique en santé.

Les participations de Christophe Marques, économiste de la santé au cabinet de conseil Asterès, Thierry Menissier, philosophe de l'innovation, Robert Picard, référent santé du Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) et Guillaume Facchi, secrétaire national du réseau thématique "Health Tech" de la French Tech, sont annoncées lors de cette matinée.

La première édition du salon Cité Santé a rassemblé en 2016 près de 5.000 visiteurs et plus de 60 exposants industriels et start-up de la santé connectée.

Plus d'informations sur le site du salon Cité Santé

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Cybersécurité: l'Asip santé soumet quatre documents de la PGSSI-S à consultation

L'Agence des systèmes d'information partagés de santé (Asip santé) a publié le 15 février pour appel à commentaires quatre documents constitutifs de la politique générale de sécurité des systèmes d'information de santé (PGSSI-S).

Il s'agit d'un référentiel de gouvernance et de mise en oeuvre de la PGSSI-S, d'un guide de gestion des équipements nomades, d'un modèle de charte utilisateur à destination des structures du secteur médico-social et d'un quizz permettant de sensibiliser les utilisateurs des systèmes d'information à leur sécurité.

Une fiche de lecture disponible sur le site de l'Asip santé permet de formaliser des commentaires et suggestions de modifications sur ces quatre documents. Elle est à renvoyer à l'adresse jusqu'au vendredi 31 mars 2017.

La PGSSI-S est une déclinaison de la politique de sécurité des systèmes d'information de l'Etat (PSSIE) pour les acteurs du secteur santé, médico-social et social, rappelle-t-on.

Accéder à l'espace de concertation de l'Asip santé

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le site Hospitalidée lance une enquête sur les parcours en cancérologie

Le site d'avis de patients Hospitalidée a lancé le 4 février en partenariat avec BVA une enquête nationale sur le parcours des patients en cancérologie accessible sur internet et auprès des établissements spécialisés en oncologie.

L'enquête vise à "capter, mesurer et structurer" le ressenti des patients sur le parcours en cancérologie, depuis le dépistage jusqu'aux traitements en passant par l'annonce de la maladie, les explications des médecins, l'accueil dans les services spécialisés et l'accompagnement par les soignants, explique Hospitalidée dans un communiqué de presse.

Un questionnaire d'une vingtaine de questions est disponible en ligne et peut être envoyé par courrier sur simple demande.

Hospitalidée espère recueillir "plusieurs milliers d'avis" et compte publier les résultats de cette enquête en octobre 2017.

Accéder à l'enquête

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le site internet Pieros ouvert à toute la région Auvergne-Rhône-Alpes

L'agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé le 9 février l'extension du portail de l'observation sanitaire, sociale et médico-sociale, déjà actif en Rhône-Alpes, à l'ensemble du territoire de la région.

Ce portail multipartenarial propose désormais l'accès à l'ensemble des études, tant quantitatives que qualitatives, réalisées en Auvergne et en Rhône-Alpes.

Ces études concernent l'état de santé de la population, l'offre et le recours aux soins, les situations de précarité (emploi, logement, etc.), le handicap et le vieillissement.

Le site Pieros a également été réorganisé pour un accès facilité à l'information. Les études y ont été regroupées dans une base unique, interrogeable via une recherche rapide ou guidée par thématique (zone géographique, population concernée, etc.).

Accéder au site Pieros

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Présidentielle 2017: les programmes des candidats zappent l'e-santé

Une analyse des mesures pour l'e-santé présentes dans les programmes des candidats à la présidentielle 2017 réalisée par le think tank Renaissance numérique montre la quasi-absence de propositions concrètes sur le sujet.

Sur les programmes des 6 principaux candidats (François Fillon, Benoît Hamon, Yannick Jadot, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon), le think tank n'a dénombré que 11 mesures concernant l'e-santé, dont 6 proviennent du candidat Les Républicains (voir dépêche du 18 novembre 2016).

Dans le détail, la plupart de ces mesures restent de simples déclarations d'intention, sans explication concrète sur les modalités de leur mise en oeuvre. Ainsi François Fillon et Marine Le Pen souhaitent tous les deux "la mise en place du dossier médical personnel", devenu partagé, et Emmanuel Macron s'est prononcé pour "le développement de la télémédecine".

Consulter le rapport de Renaissance Numérique intitulé "2017: quelles mesures pour la e-santé"

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Succès des interfaces numériques au concours "Handicap et innovation"

Les interfaces numériques permettant de lutter contre l'exclusion des personnes handicapées ont été largement récompensés dans le cadre du concours "Handicap et innovation" dont les résultats ont été dévoilés par le gouvernement et Bpifrance le 15 février.

Ce concours, doté de 2 millions d'euros dans le cadre du programme d'investissement d'avenir (PIA), avait été annoncé par le président de la République, François Hollande, lors de la conférence nationale du handicap (CNH) du 19 mai 2016.

Parmi les outils numériques récompensés figurent:

  • Empower Program: une plateforme en ligne destinée aux aidants et professionnels, permettant de mieux utiliser les applications numériques (ludo-éducatives, serious games) et de mesurer les progrès réalisés (129.000 €)
  • Inside Store: développement d'une offre en logiciels et en applications accessibles aux personnes aveugles et malvoyantes (200.000 €)
  • I Wheel Share: application qui centralise et cartographie l'accessibilité ou la non-accessibilité des lieux publics (50.391 €)
  • MAAP: interface numérique pour rechercher des lieux accessibles et planifier des déplacements (200.000 €)
  • Rogervoice: application permettant aux sourds et malentendants de téléphoner via un sous-titrage (90.000 €)

nc/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Nouveaux rendez-vous pour la campagne "Faire avancer la santé numérique"

La campagne "Faire avancer la santé numérique" (FASN), lancée en 2015 par le cabinet de stratégie Care Insight, se poursuit en 2017 avec quatre nouvelles rencontres organisées en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), Bourgogne-Franche-Comté, Île-de-France et à la Martinique.

L'objectif de ces rencontres "36 heures chrono" est de permettre aux écosystèmes régionaux de la santé numérique "d'échanger et de partager leurs visions sur l'utilité de la filière e-santé au regard des besoins spécifiques des praticiens et des territoires", rappelle Care Insight dans un communiqué diffusé le 14 février.

Plus de 800 participants ont assisté à ces rencontres en 2016 et ont pu écouter 130 intervenants présenter l'avancée des projets nationaux déployés à l'échelle des territoires, le développement de nouvelles technologies et les initiatives locales en matière d'e-santé.

En 2017, des "minutes de l'innovation" s'ajoutent à ces rencontres pour récompenser les projets régionaux les plus innovants à l'issu d'un vote du public et d'un jury d'experts.

La prochaine rencontre aura lieu à Marseille le jeudi 30 mars 2017.

Plus d'informations sur le site de la campagne FASN

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Hausse de 44% du nombre de patients suivis à distance en 2016 (étude)

Près de 7,1 millions de patients ont été surveillés à distance à travers le monde en 2016 dans le cadre de prises en charge utilisant des solutions de santé mobile, soit une hausse de 44% par rapport à 2015, selon les résultats d'une étude publiée le 8 février par le cabinet suédois Berg Insight.

Le cabinet d'étude anticipe une croissance annuelle de ce chiffre d'environ 50% par an pour atteindre le nombre de 50,2 millions de patients suivis à distance en 2021 via des dispositifs connectés.

Les revenus générés par la surveillance à distance sont estimés par Berg Insight à 7,5 milliards d'euros en 2016 et devraient atteindre 32,4 milliards d'euros en 2021 selon ces prévisions.

Les trois segments du marché de la santé mobile qui connaîtront la plus grande croissance dans les cinq prochaines années, selon Berg Insight, seront la surveillance de la glycémie, des troubles respiratoires et les médicaments connectés.

Accéder à l'étude Berg Insight

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Une coprésidence à la tête du Conseil national du numérique

Les trois vice-présidents du Conseil national du numérique (CNNum) ont été désignés en interne pour diriger le Conseil après la démission, le 19 janvier, de son président Mounir Mahjoubi.

Nommé le 8 février 2016 par décret du président de la République à la tête du CNNum, Mounir Mahjoubi a présenté sa démission le 19 janvier dernier afin de diriger la campagne numérique d'Emmanuel Macron.

Guy Mamou-Mani, coprésident directeur du groupe Open et ancien président du Syntec Numérique, Sophie Pène, professeure à l'université Paris Descartes, et Amal Taleb, juriste spécialisée en droit de la concurrence et dans les enjeux d'intérêts publics dans le secteur numérique, vont assumer la présidence du CNNum jusqu'à l'élection présidentielle.

Consulter la composition du CNNum

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

http://www.web100t.fr
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription