Un service proposé par APM International
https://www.groupepsih.com/nous-rejoindre/?utm_source=ticsante&utm_medium=banner&utm_campaign=recrutement
https://www.enovacom.fr/enovacom-patient-server-identifiant-patient-unique-etablissements-dun-ght.html?utm_source=ticsante&utm_medium=banner
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.fr/lettre-de-liaison-J-0?cid=7010W000001yqSLQAY&ls=website&rs=tiscante&offer=TAT_Compliance&ot=eBook
Recherche
Entrez l'expression à rechercher 
Centre d'intérêt 
Toutes les brèves

Brent Shafer nommé PDG du groupe Cerner

Le groupe américain Cerner, spécialisé dans l'informatique de santé, a annoncé le 11 janvier la nomination de Brent Shafer au poste de PDG à compter du jeudi 1er février 2018.

Il remplace Neal Patterson, qui est décédé en juillet 2017 de complications "inattendues" liées à un cancer (voir brève du 11 juillet 2017). L'intérim au poste de PDG était assuré par Cliff Illig, qui retrouvera sa fonction de vice-président du conseil d'administration à partir du 1er février 2018.

Brent Shafer est actuellement directeur général de Philips en Amérique du Nord, un poste qu'il occupe depuis février 2014. Au cours de sa carrière, il a notamment officié chez Johnson & Johnson (J&J), Hewlett-Packard, GE Medical Systems et Hill-Rom. Il avait intégré Philips en 2005.

Le groupe américain édite notamment le dossier patient informatisé (DPI) Cerner Millenium*.

/gb/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Agnès Buzyn et son homologue chinois nouent un accord sur le développement de la santé numérique

La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, et son homologue chinois ont signé le 10 janvier "un accord-cadre de coopération", notamment dans le domaine de la santé numérique, a annoncé le ministère dans un communiqué.

Dans le cadre d'une visite d'Etat du président de la République, Emmanuel Macron, en Chine, la ministre des solidarités et de la santé a rencontré les principaux acteurs locaux de la santé et son homologue chinois, Li Bin.

L'accord signé entre les deux pays définit "5 thèmes prioritaires de coopération" -qui n'ont pas été détaillés- et "encourage" la promotion de l'innovation, de la santé numérique, de la recherche clinique et de l'intelligence artificielle (IA) en santé.

Lors d'une déclaration conjointe à la presse organisée au Forum IA de Pékin le 9 janvier, Emmanuel Macron avait déjà posé les jalons d'une coopération franco-chinoise en matière de recherche scientifique, notamment pour mettre l'IA au service des "personnes dépendantes".

wz/gb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le groupe de cliniques 5 Santé choisit Wraptor pour l'interopérabilité de son système d'information

Wraptor, éditeur de solutions d'intégration d'applications d'entreprise (EAI) pour le secteur de la santé, fournit au groupe de cliniques 5 Santé sa solution Jeebop* pour l'interopérabilité de son système d'information, a-t-il indiqué dans un communiqué diffusé le 22 décembre 2017.

Le groupe 5 Santé, composé de 4 cliniques du souffle et d'une clinique de post-cure addictologie dans les régions Occitanie et Auvergne-Rhônes-Alpes, a choisi Jeebop* pour assurer l'interopérabilité et la gestion des flux de l'ensemble de ses applications internes et externes.

La solution doit permettre aux cinq cliniques de communiquer entre elles via 32 interfaces opérationnelles développées par Wraptor. L'objectif est de renforcer l'échange de données entre les logiciels métiers du groupe 5 Santé et identifier efficacement les potentiels problèmes.

Wraptor a également accompagné le groupe dans la migration de son système d'information vers un nouvel hébergeur agréé de données de santé (HADS).

La prochaine étape du partenariat entre 5 Santé et Wraptor est la mise en place d'un nouveau superviseur métier proposé par l'éditeur, intégrant une interface non informatique. Cela doit permettre aux référents applicatifs des cliniques d'intervenir sur les logiciels métier sans faire appel aux directeurs des systèmes d'information (DSI) et éviter ainsi que le personnel soignant ne soit bloqué lors des opérations de maintenance, par exemple.

/wz/gb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Chirurgie orthopédique : Wright Medical rachète Imascap

Wright Medical, groupe américain spécialisé dans la fabrication et distribution d'implants et de prothèses orthopédiques, a annoncé le 14 décembre 2017, l'acquisition de la société brestoise Imascap, qui développe une solution de guidage 3D pour la chirurgie orthopédique de l'épaule, pour 75,1 millions d'euros.

Fondée en 2009 par Jean Chaoui, Imascap a mis au point une solution logicielle de guidage 3D, baptisée Glenosys*, pour la chirurgie orthopédique de l'épaule.

Wright Medical avait intégré le logiciel Glenosys à sa solution de planification préopératoire, 3D Blueprint, en 2016 et l'acquisition d'Imascap lui offre désormais un accès exclusif à cette technologie.

Glenosys permet au chirurgien de visualiser l'épaule du patient en 3D et ainsi d'optimiser l'intervention chirurgicale en choisissant l'implant le mieux adapté.

Mise sur le marché depuis 2014, la solution Glenosys intègre l'imagerie médicale et l'impression 3D d'implants, elle est également interfacée via une plateforme en ligne dédiée.

Par ailleurs, Wright Medical acquiert aussi l'ensemble du portefeuille d'innovations actuellement développées par Imascap, notamment sa solution de prothèse du genou connectée FollowKnee* qui doit permettre de détecter les infections et pour laquelle elle collabore avec les équipes du CHRU de Brest.

wz/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Weda et Schiller s'associent pour une gestion automatisée des données patients en cardiologie

Weda, éditeur de la plateforme de dossier patient en ligne du même nom, et Schiller, fabricant suisse d'appareils de cardiologie, a annoncé lundi 8 janvier le lancement d'une plateforme en ligne commune pour recueillir les données patients des cardiologues qui utilisent les produits Schiller.

La plateforme Weda permet d'accéder, enregistrer et communiquer à d'autres professionnels de santé les données sécurisées du patient.

Les appareils médicaux de cardiologie produits par Schiller vont désormais être connectés à cette plateforme, qui reçoit automatiquement les données des mesures réalisées pour les patients, et automatise les électrocardiogrammes en intégrant directement les résultats dans le dossier médical.

"Nous avons une équipe de médecins, avec lesquels nous travaillons de concert pour personnaliser notre plateforme à chaque spécialité médicale", commente le fondateur et président de Weda, Fabrice Greenbaum, dans un communiqué.

La nouvelle plateforme Weda/Schiller sera présentée lors des Journées européennes de la société française de cardiologie (JESFC), qui se tiendront du 17 au 20 janvier au Palais des congrès de Paris.

wz/gb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

AG2R La Mondiale veut booster les start-up d'e-santé

Le groupe de protection sociale AG2R La Mondiale, par le biais de sa mutuelle Viasanté, et son partenaire IoT Valley -le cluster toulousain de start-up spécialisées dans l'internet des objets (IoT)- lancent un appel à candidatures auprès de start-up d'e-santé.

AG2R La Mondiale et Viasanté ambitionnent de favoriser l'émergence de nouveaux services et solutions en matière d'e-santé, issus des objets connectés.

Le groupe de protection sociale recherche précisément de nouvelles solutions connectées pour améliorer l'observance des traitements médicaux et faciliter la vie quotidienne des personnes atteintes du diabète.

Au terme d'un processus de sélection qui n'a pas été détaillé, les start-up retenues bénéficieront d'un premier contrat d'expérimentation et d'une période de 9 mois au sein du Connected Camp, l'accélérateur de l'IoT Valley. Au sein de cet accélérateur, un chef de projet accompagnera l'exécution des projets sélectionnés et leur déploiement à plus grande échelle.

La date limite de candidature a été fixée au vendredi 19 janvier.

Pour rappel, à l'automne 2016, AG2R La Mondiale avait fait un premier pas dans le monde de la santé connectée avec le lancement de son kiosque d'applications mobiles de santé labellisées par la société Medappcare. L'idée était alors d'orienter les patients dans leur choix d'application mobile d'e-santé (voir dépêche du 20 octobre 2016).

wz/gb/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Grégoire Tirot quitte la direction du cabinet de Mounir Mahjoubi

Grégoire Tirot quitte "à sa demande" ses fonctions de directeur de cabinet du secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, à compter du lundi 8 janvier, selon un arrêté publié au Journal officiel du jeudi 4 janvier.

Mounir Mahjoubi s'apprête à nommer son troisième directeur de cabinet depuis son arrivée aux affaires, en mai 2017.

Grégoire Tirot, inspecteur des finances de 1ère classe, avait pris ses fonctions le 4 septembre 2017, en remplacement d'Hélène Brisset, actuelle directrice des systèmes d'information (SI) au secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales. Cette dernière avait dirigé le cabinet de Mounir Mahjoubi entre mai et août 2017, et avait quitté ses fonctions après plusieurs désaccords avec le secrétaire d'Etat (voir dépêche du 19 septembre 2017).

Grégoire Tirot quitte lui aussi son poste dans un contexte difficile, marqué par la démission collective de 29 des 30 membres du Conseil national du numérique (CNNum), dont sa présidente, Marie Ekeland.

Pour le remplacer, Mounir Mahjoubi pourrait nommer Aymeril Hoang, directeur de l'innovation de la Société générale depuis 2014, a rapporté le magazine Challenges fin décembre 2017. Contactés par TICsanté, ni le cabinet du secrétaire d'Etat ni la Société générale n'ont souhaité faire de commentaires.

wz/gb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le CHU de Montpellier reçoit 40.000 euros pour développer une appli e-santé

Le fonds de dotation Pr.Henri Pujol et la Caisse d'Epargne ont remis un chèque de 40.000 euros au Fonds Guilhem du CHU de Montpellier pour le développement d'une application mobile d'accompagnement au domicile des patients et de leurs proches, a annoncé le CHU le 26 décembre.

Le patient pourra retrouver sur l'application le détail de son parcours de soin, incluant un ensemble d'évènements (consigne, questionnaire, rendez-vous, prescription, conseil, coaching) positionnés dans son agenda en fonction de son traitement.

Il pourra aussi contacter directement son équipe soignante par messagerie. Les soignants disposeront de leur côté d'un système d'alerte et de rappels pour sécuriser le parcours du patient.

L'application sera testée à partir du premier trimestre 2018 dans l'unité de chirurgie et d'anesthésie ambulatoire de l'hôpital Gui-de-Chauliac et dans le service d'oncologie thoracique de l'hôpital Arnaud-de-Villeneuve.

/rm/cd

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le CHU de Nancy mise sur le TEP-Scan 100% numérique de Philips

Le CHU de Nancy a installé fin 2017 deux TEP-Scan Vereos* de Philips, équipement doté de la technologie brevetée de comptage numérique de photon permettant de se passer du signal analogique, a annoncé Philips dans un communiqué diffusé en décembre.

Il s'agit de la première installation en France d'un TEP-Scan "100% numérique", a mis en avant Philips dans son communiqué.

Comparé aux systèmes analogiques, le TEP-Scan Vereos* permet de réduire le temps d'examen "par deux" et la dose de radiotraceur injecté "au moins par deux", avec la même confiance dans le diagnostic, a précisé le fabricant. Il assure "une meilleure détection des lésions et un diagnostic précoce grâce à une meilleure qualité d'image".

L'appareil coûte plus de 2 millions d'euros hors taxes. Depuis le mois d'octobre dernier, plusieurs centaines de patients ont pu en bénéficier au CHU de Nancy.

/rm/fb

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Publication de la LFSS 2018 au Journal officiel

La loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2018, qui prévoit notamment le basculement dans le droit commun du financement des actes de téléconsultation, a été publiée le 31 décembre 2017 au Journal officiel.

La LFSS pour 2018 a été validée dans sa quasi-intégralité le 21 décembre par le Conseil constitutionnel.

Dans le champ du numérique, en plus du financement de droit commun de certains actes de télémédecine, la LFSS prolonge pour quatre ans les expérimentations de financement sur la télésurveillance (voir dépêche du 29 septembre 2017).

La LFSS 2018 comprend aussi de nouvelles modalités de soutien aux "expérimentations organisationnelles innovantes" du système de santé pour une durée qui ne peut excéder cinq ans, avec deux objectifs:

  • "favoriser l'innovation par l'émergence de nouvelles organisations dans les secteurs sanitaire et médico-social concourant à l'amélioration de la prise en charge et du parcours des patients, de l'efficience du système de santé et de l'accès aux soins"
  • "améliorer la pertinence de la prise en charge par l'assurance maladie des médicaments ou des produits et prestations associées et la qualité des prescriptions".

(Journal officiel du 31 décembre 2017, texte 1)

mh-rm/san

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

http://www.web100t.fr
https://global.agfahealthcare.com/france/recrutement/
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.acetiam.eu
http://www.vieviewer.com/
Les offres



Solution Manager (H/F)

Île-de-France

Les offres d'emploi
Agenda
Atelier "Conformité et protection des informations au service des professionnels de santé et usagers"
Le 18/01/2018
Université des "Data Protection Officer" (DPO)
Le 24/01/2018
Colloque TIC Santé 2018
Du 07/02/2018 au 08/02/2018
1ère édition du sommet MedXperience
Du 15/03/2018 au 16/03/2018
Les 5èmes Rencontres santé de Nice
Du 29/03/2018 au 30/03/2018