Un service proposé par APM International
https://www.groupepsih.com/2017/07/13/dma-en-ssr-le-groupe-psih-apporte-deja-des-reponses/#utm_source=nom-editeur-partenaire&utm_medium=display
https://www.enovacom.fr/plan-blanc-situation-sanitaire-exceptionnelle.html?utm_source=ticsant%C3%A9&utm_medium=banner&utm_campaign=plan_blanc&utm_term=plan%20blanc%2C%20surycat
http://synapse.fujifilm.eu/fr/
Recherche
Entrez l'expression à rechercher 
Centre d'intérêt 
Toutes les brèves

Protection des données de santé: nouvelle recrue chez Houdart & Associés

Le cabinet d'avocats Houdart & Associés a annoncé dans un communiqué diffusé le 9 octobre le recrutement de Nesrine Benyahia, docteure en droit public, afin de "renforcer ses compétences dans le domaine des technologies et de la protection des données de santé".

"Au moment où notre cabinet est de plus en plus sollicité sur des sujets tels que la télémédecine, la e-santé, la mise en place du règlement européen de protection des données personnelles impliquant une organisation nouvelle pour les établissements, industriels et professionnels de santé [...], il était nécessaire que nous nous dotions de compétences spécifiques pour mieux accompagner les acteurs de la santé qui nous font confiance", explique le cabinet dans son communiqué.

Précédemment responsable juridique chez Toshiba Medical, Nesrine Benyahia enseigne l'environnement juridique des partenariats public-privé appliqué à la santé et à l'innovation à Sciences-Po Lille.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Plus de 25 millions de consultations réservées en ligne sur MonDocteur.fr

Le site de prise de rendez-vous médicaux MonDocteur.fr a franchi au mois d'octobre la barre des 25 millions de consultations réservées en ligne depuis le lancement du service en 2013, a-t-il annoncé dans un communiqué diffusé le 16 octobre.

"Les professionnels de santé, les hôpitaux, et les cliniques ont [...] déjà largement entamé le virage du numérique et sont prêts à sauter le pas de la prise de rendez-vous en ligne. En l'espace d'un an, MonDocteur s'est associé à 9 hôpitaux et a déployé ses services dans plus de 80 cliniques", a rappelé Thibault Lanthier, président et cofondateur du service, cité dans le communiqué.

Le service de prise de rendez-vous en ligne est majoritairement utilisé par des femmes (69%), âgées en moyenne de 39 ans.

Les professionnels de santé les plus sollicités sont les médecins généralistes (21,7% des rendez-vous pris en ligne), les dentistes (17,4%) et les ophtalmologues (12,7%).

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le Cnom appelle l'Etat à "jouer pleinement son rôle de régulateur" du numérique en santé

Le président du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), Patrick Bouet, a pointé le 19 octobre lors du 3e congrès de l'ordre la nécessité pour l'Etat de "jouer pleinement son rôle de régulateur des offres numériques en santé, dans le respect des principes éthiques et déontologiques".

S'exprimant en ouverture du congrès, en présence de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, Patrick Bouet a indiqué que l'ordre sera "particulièrement attentif" aux mesures découlant des annonces faites dans le cadre du plan de lutte contre les déserts médicaux, notamment en matière de généralisation de la télémédecine (voir dépêche du 16 octobre 2017).

"Si l'Etat n'assume pas ses responsabilités, nous courrons le risque de voir fleurir des offres marchandes, et de voir s'installer des assureurs complémentaires comme seconde porte d'entrée dans le système de soins", a-t-il relevé.

Patrick Bouet a aussi souligné le besoin d'une simplification de la réglementation pour faciliter l'intégration de la télémédecine dans la pratique quotidienne des médecins.

Il a annoncé que l'ordre "publiera prochainement un livre blanc sur la place du médecin et du patient face aux nouvelles technologies en santé", qui pourra "éclairer" l'action du ministère de la santé.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Le groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph lance une application mobile dans le traitement de la douleur

Le groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph (GHPSJ) a lancé le 16 octobre à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la douleur une application mobile pour aider les professionnels de santé à "évaluer, traiter, et prévenir la douleur de l'adulte".

Disponible sur l'App store et Google Play, l'application "Douleur hôpital Saint-Joseph" a été conçue par le Comité de lutte contre la douleur (Clud) du GHPSJ.

Elle fournit notamment aux professionnels de santé trois types d'échelles d'évaluation de la douleur, un guide de prescription, un outil interactif de conversion des opioïdes et une aide à l'adaptation des doses chez le patient âgé ou insuffisant rénal, le détail des modalités de titrations de morphine orale ou intraveineuse, ou encore des informations sur les moyens antalgiques non médicamenteux.

Il s'agit de la sixième application mobile conçue et mise à disposition par le GHPSJ après l'application de la maternité Notre-Dame de Bon Secours, l'application '"Allo Saint-Jo" pour les médecins de ville, l'"Atlas proctologie" pour le diagnostic en proctologie, l'"Acetabular Fractures" pour le diagnostic des fractures et l'application "Interne à Saint-Joseph" à destination des internes en stage dans l'établissement.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Mondial Assistance ouvre un service de visioconférence avec des médecins

L'assureur Mondial Assistance (groupe Allianz) a annoncé fin septembre l'ouverture du service "Visio Zen", permettant la mise en relation avec un médecin en visioconférence, notamment en cas d'hospitalisation ou de rapatriement d'urgence.

Ce service est expérimenté sur un plateau médical à Paris, "où plusieurs médecins équipés de tablettes choisissent, lorsqu'ils le pensent utile, d'utiliser le service Visio Zen pour améliorer la conduite à tenir envers le patient", a détaillé l'assureur dans un communiqué.

Une équipe de médecins présentera un abstract de cette expérimentation à la Société française de médecine d'urgence (SFMU) au mois de décembre prochain, est-il ajouté.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

http://www.canyon.fr/

Le CHU de Tours choisit Cegedim pour la télétransmission des feuilles de soins

La solution web MLM FSE* de l'éditeur Cegedim Logiciels Médicaux (CLM) a été sélectionnée par le CHU de Tours pour assurer la gestion des feuilles de soins électroniques des praticiens hospitaliers en activité libérale, a annoncé l'éditeur dans un communiqué du 11 octobre.

"Cette solution web autonome a été choisie au terme d'un appel d'offres pour sa simplicité de mise en oeuvre et d'utilisation, ainsi que sa conformité réglementaire et son évolutivité garantie (actes, tartifs)", a indiqué CLM.

L'application MLM FSE* s'adresse aux praticiens ayant une activité libérale à l'hôpital, aux médecins installés en cabinet de ville ou en exercice mixte.

"Accessible de partout" à l'aide d'identifiants, MLM FSE* permet, en se connectant depuis un PC ou un Mac, de télétransmettre les feuilles de soins électroniques.

/rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Partage d'imagerie: Infinitt Healthcare installe une filiale en France

L'entreprise coréenne Infinitt Healthcare spécialisée dans les services d'archivage et de partage d'imagerie (PACS) a annoncé dans un communiqué diffusé le 1er octobre l'ouverture d'une filiale en France, dirigée par Eric Duclos.

Créée en 1997 et cotée à la bourse de Séoul, Infinitt Healthcare assure avoir installé plus de 5.200 systèmes d'archivage et de partage d'imagerie médicale dans 51 pays.

Le directeur général de la nouvelle filiale française, Eric Duclos, 49 ans, a travaillé auparavant pour Ericsson, GE Healthcare et Terarecon, où il a exercé aux fonctions de directeur des ventes, de la distribution ou des projets IT.

Infinitt Healthcare a "vocation à délivrer des projets structurants plus seulement au niveau de l'établissement, mais à l'échelle d'un groupe d'établissements, qu'il soit public ou privé", a déclaré Eric Duclos, cité dans le communiqué.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

Mickaël Taine nommé administrateur du GCS e-santé Champagne-Ardenne

Mickaël Taine, directeur des systèmes d'information et des télécommunications du CHU de Reims, a été nommé administrateur du groupement de coopération sanitaire e-santé (GCS e-santé) Champagne-Ardenne, a indiqué le GCS dans un communiqué diffusé le 9 octobre.

Mickaël Taine succède à Christine Ungerer, administratrice du GCS e-santé Champagne-Ardenne depuis juin 2015.

Il aura comme principales missions de "participer aux travaux initiés dans le cadre du regroupement des trois régions Grand Est" et de "préparer la feuille de route du GCS pour les années à venir, en recueillant les attentes des membres et en définissant, avec l'ARS [agence régionale de santé], les priorités et les moyens alloués", a précisé le GCS.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

La barre des 1.000 télé-expertises AVC franchie en Lorraine

Plus de 1.000 télé-expertises d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) ont été réalisées en Lorraine depuis le lancement du protocole de prise en charge à distance intitulé "Virtuall" en juillet 2013, a annoncé le 3 octobre le groupement de coopération sanitaire (GCS) Télésanté Lorraine.

Le protocole "Virtuall" permet à sept établissements de proximité de Lorraine (CH de Bar-le-Duc, Verdun, Neufchâteau, Epinal, Saint-Dié, Sarrebourg, Mont-Saint-Martin) de solliciter l'avis d'un neurologue du CHU de Nancy pour procéder à un examen clinique du patient à distance et analyser les images radiologiques qui lui sont transférées afin de prendre la décision d'administrer une thrombolyse ou non.

Près de 30% des patients pris en charge en télé-AVC en 2016 ont bénéficié d'un traitement thrombolytique grâce à ces télé-expertises, a indiqué le GCS Télésanté Lorraine.

Le protocole "Virtuall" a été élaboré par le GCS Télésanté Lorraine en collaboration avec l'agence régionale de santé (ARS) Grand Est.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

GHT: la FHF réclame plus d'accompagnement à la convergence informatique

La Fédération hospitalière de France (FHF) a pointé dans un communiqué diffusé le 9 octobre "la nécessité de renforcer l'accompagnement des groupements hospitaliers de territoire [GHT]", notamment dans le soutien à la convergence des systèmes d'information.

La FHF appelle au renforcement du plan d'accompagnement des GHT "afin d'appuyer les hospitaliers dans leur travail de rénovation de l'offre hospitalière" dans le cadre de la mise en place des GHT.

Elle souhaite que le grand plan d'investissement annoncé fin septembre par l'exécutif (voir dépêche du 27 septembre 2017) "puisse être mobilisé au profit de la transition numérique" des GHT.

La convergence des systèmes d'information prévue dans les GHT fait partie, avec la rédaction du projet médical partagé et la formalisation des filières de soins, des éléments sur lesquels les hospitaliers ont identifié une nécessité d'un accompagnement plus large, selon la FHF.

rm/ab

0 commentaires
Envoyer par mail
Imprimer

http://www.web100t.fr
http://www.capsuletech.fr/
http://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://www.acetiam.eu
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
Les offres




Les offres d'emploi
Agenda
Colloque Science et santé connectées
Le 24/10/2017
INNOV'inMED
Du 26/10/2017 au 27/10/2017
3ème colloque des objets connectés et applications de santé
Le 21/11/2017
6èmes Journées du Mipih
Du 29/11/2017 au 30/11/2017
3ème colloque sécurité des SI en établissements sanitaires et médico-sociaux
Le 29/11/2017