Un service proposé par APM International
https://www.ctm-telemedecine.fr/
https://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.computer-engineering.fr
15/02/2018   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Transformation numérique de la santé: le gouvernement fixe trois objectifs d'ici 2022

PARIS, 15 février 2018 (TICsanté) - Le Premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, ont lancé le 13 février leur "stratégie de transformation du système de santé", fixant notamment trois objectifs pour "accélérer le virage numérique" du secteur d'ici 2022.

Edouard Philippe et Agnès Buzyn ont détaillé cette nouvelle stratégie lors d'un déplacement à l'hôpital d'Eaubonne dans le Val-d'Oise.

Il s'agit pour l'exécutif d'"enclencher un mouvement de transformation qui devra dessiner une vision de notre futur système de santé autour de cinq chantiers: la qualité et la pertinence des soins, les modes de financement et de régulation, le virage numérique, la formation et la qualité de vie au travail des professionnels de santé et enfin l'organisation territoriale des soins", selon un dossier de presse diffusé par le ministère de la santé.

"Les technologies numériques représentent une vraie opportunité d'améliorer la qualité des soins pour le patient et d'améliorer le quotidien des professionnels grâce aux changements d'organisation qu'elles permettent", a souligné le ministère.

Il note toutefois que malgré des "atouts importants", "la France est en retard dans le déploiement de ces technologies".

Dans le chapitre dédié au "numérique en santé", l'exécutif place parmi ses objectifs pour 2022:

  • l'accessibilité en ligne, pour chaque patient, de l'ensemble de ses données médicales
  • la dématérialisation de l'intégralité des prescriptions
  • la simplification effective du partage de l'information entre tous les professionnels de santé.

Pour répondre à ces objectifs, "une mission 'e-santé' sera créée et placée auprès de la ministre des solidarités et de la santé", est-il précisé.

Cette mission sera "issue du regroupement de l'ensemble des différentes instances actuellement existantes au sein du ministère, notamment la délégation à la stratégie des systèmes d'information de santé (DSSIS) et l'Asip santé [Agence des systèmes d'information partagés de santé)", est-il ajouté.

Il n'est cependant pas précisé s'il s'agit d'une fusion de ces services, ou du regroupement d'une partie de leurs équipes.

De la même façon, le document publié par le gouvernement ne précise pas l'articulation des nouveaux objectifs en matière de transformation numérique de la santé avec la "stratégie nationale e-santé 2020" présentée en 2016 par l'ancienne ministre, Marisol Touraine (voir dépêche du 4 juillet 2016).

Contactés par TICsanté, ni le ministère, ni l'Asip santé n'ont souhaité apporter de précisions pour le moment.

Selon le dossier de presse relatif à cette nouvelle stratégie, la "mission e-santé" coordonnera "l'ensemble des actions conduites en matière de numérique en santé".

Il est notamment fait référence aux programmes d'investissement pilotés par la direction générale de l'offre de soins (DGOS) comme le programme "Hop'En" pour le renforcement des systèmes d'information hospitaliers, et le programme "e-parcours" pour faciliter les échanges en direct entre les professionnels.

La mission coordonnera aussi les actions pour le déploiement du dossier médical partagé (DMP), dont la généralisation est prévue pour octobre 2018 (voir dépêche du 9 février 2018).

La télémédecine est également mentionnée dans le dossier de presse du ministère comme l'un des éléments de la "stratégie de transformation".

Cette stratégie fera l'objet d'une concertation de mars à mai 2018. Une feuille de route détaillée doit être présentée par le ministère des solidarités et de la santé avant l'été.

rm/cd

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
https://www.groupepsih.com/
http://www.web100t.fr
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription