Un service proposé par APM International
https://www.groupepsih.com/2017/05/29/construire-piloter-ght-groupe-psih/
http://www.enovacom.fr/adopte-interoperabilite-logiciels-applications.html?utm_source=Ticsant%C3%A9-EAI&utm_medium=banner&utm_campaign=EAI-2017&utm_term=interoperabilite%2C%20EAI%2C%20Enovacom
http://www.computer-engineering.fr
http://engage.nuance.com/5ideesfausses?cid=7010W000002S1qSQAS&ls=website&rs=tiscanté&offer=5_idées_fausses&ot=whitepaper
20/01/2017   Envoyer par mail Imprimer   Aucun commentaire
Pour commenter cette dépêche Identifiez-vous

Publication d'un livre blanc sur la télémédecine appliquée aux plaies et cicatrisations

PARIS, 20 janvier 2017 (TICsanté) - La Société française et francophone des plaies et cicatrisations (SFFPC) et le Club des acteurs de la télésanté (Catel) ont présenté le 16 janvier lors du congrès de la SFFPC à Paris un livre blanc afin de guider les professionnels dans le recours à la télémédecine pour la prise en charge des plaies et cicatrisations.

Il s'agit de la première publication du collectif "e-santé plaies et cicatrisations" composé notamment de plusieurs membres de la SFFPC, du Catel, de la Société française de télémédecine (SFT), de la Société française de dermatologie (SFD) et de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG).

Estimant que la télémédecine "a progressé de manière significative dans le domaine des plaies et cicatrisations", la SFFPC et le Catel rappellent que la prorogation du financement des expérimentations prévue par la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2017 (voir dépêche du 28 septembre 2016) "va élargir la prise en charge des plaies à tout médecin désireux de se spécialiser dans la discipline".

Le livre blanc détaille les applications de la télémédecine pour la coordination et le partage d'informations entre professionnels de santé, la réalisation de consultations médicales à distance (téléconsultations), la sollicitation d'un avis d'expert (télé-expertise), l'accompagnement et la formation du soignant par un expert à distance (télé-assistance et téléformation).

Il présente 15 "recommandations de bonne pratiques" comme la nécessité d'"élaborer un projet médical validé par les médecins avant d'être un projet technique", de "faire le point sur les outils nécessaires", de "s'assurer de leur interopérabilité" et de "prévoir et anticiper dès le début le temps dédié à la gestion administrative".

Il relaie des résultats recueillis par le collectif "e-santé plaies et cicatrisations" à partir des expérimentations menées sur le terrain, comme le projet Domoplaies en Languedoc-Roussillon et Basse-Normandie (voir dépêche du 13 juin 2014) ou le projet "TLM Pl@ies chroniques" en Bretagne.

Selon ces chiffres, les experts réalisant les téléconsultations sont à 42% des infirmiers diplômés d'Etat et à 58% des médecins et une écrasante majorité de professionnels (entre 92% et 98%) se disent satisfaits de l'usage de la télémédecine pour la prise en charge des plaies.

D'un point de vue économique, le projet Domoplaies a permis de réaliser une économie globale par patient de 4.929 euros sur neuf mois, indique le livre blanc. Des bénéfices sont aussi constatés en termes de réduction des coûts de transports, d'accès aux soins, de formation des personnels et d'uniformisation des bonnes pratiques.

En 2016, les membres du collectif "e-santé plaies et cicatrisations" ont réalisé plus de 20.000 actes selon ce livre blanc qui présente des modèles de schémas d'organisation et des témoignages de professionnels au sein de 15 "fiches projets" disponibles en annexe du document.

Propositions pour développer la pratique

A partir d'une enquête réalisée auprès du collectif sur les pratiques des professionnels, le livre blanc identifie quatre types de verrous au développement de la télémédecine pour la prise en charge des plaies et cicatrisations: les freins médicaux et organisationnels, techniques, juridiques et économiques et les obstacles au déploiement.

Pour lever ces freins, les membres du collectif ont notamment proposé la production de "schémas d'organisations des soins modèles" à l'image de ce que produit l'Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (Anap) dans le domaine des AVC.

Le financement d'évaluations médico-économiques, un meilleur accès à internet au domicile du patient, la formation des professionnels aux nouvelles technologies et la définition d'un "centre régional unique de coordination" sont également cités.

D'autres propositions et fiches pratiques pourront compléter au fil du temps cette première version du livre blanc, ont précisé la SFFPC et le Catel.

Cette initiative a reçu le soutien de la délégation à la stratégie des systèmes d'information de santé (Dssis) et du Collectif interassociatif sur la santé (Ciss).

Accéder au livre blanc du collectif e-santé plaies et cicatrisations publié sur le site du Catel

rm-ld/ab/

Partagez cet article

Les dépêches liées à cette information
http://www.web100t.fr
http://global.agfahealthcare.com/france/
http://www.saficard.com/vitaplus-praticien-hospitalier.html
http://www.ticsante.com/show.php?page=inscription
http://etiam.com/fr/etiam-solutions/etiam-connect/
http://www.vieviewer.com/
http://www.axigate-france.fr/axigate-reflex/
http://www.cegi.fr/
Les offres

Consultant Santé (H/F)

Île-de-France



CHEF DE PROJET SI h/f

Île-de-France
Les offres d'emploi
Agenda
Université d'été de l'e-santé
Du 04/07/2017 au 06/07/2017
Universités d'été de l'Afssi
Du 11/07/2017 au 12/07/2017
Université des déserts médicaux et numériques
Du 08/09/2017 au 09/09/2017
Forum national "NTIC et maladies rares"
Le 25/09/2017